-
Le 28 February 2012 à 21:02 | mise à jour le 02 March 2012 à 07:40

Elite : 14ème journée - Anglet fait le boulot



Une victoire 12-3 chez le promu rémois conforte la place de co-leader de la formation basque. Avec vingt-huit buts marqués en deux rencontres pour seulement trois encaissés, Anglet affiche une forme excellente. Mais samedi prochain, c’est une autre paire de manches qui attend les champions de France. Car après les deux promus, c’est Angers qui se profilent et là, ce ne sera pas la même histoire...

Après avoir passé seize buts sans en encaisser à Paris, Anglet est allé nettement s’imposer à Reims sur un score là aussi sans appel, 12-3. Une fois encore, les Artzak ont fait parler leurs points forts que sont la vitesse et le collectif. Dès lors, difficile pour Reims de pouvoir rivaliser. Autre point de satisfaction, une réussite intéressante de 50% sur les supériorités numériques, ça n’est pas encore exceptionnel, mais c’est mieux.

Retour sur la rencontre

Le Reims HR reçoit les Artzak d’Anglet, le co-leader, vice champion d’Europe, qui se déplace chez le promu avant-dernier, un match déséquilibré sur le papier.

Sur un terrain difficile et aux dimensions minimum, le match commence tambours battants, les slaps locaux répondant à ceux des visiteurs. Mais à la suite de la faute de Jean-François Ladonne, les Angloys se retrouvent en infériorité. Malgré ce déficit numérique ils ouvrent la marque par Julien Couraud (1-0 à 4’58).
Les Rémois réagissent en un éclair grâce à Louis Tran (1-1, 5’57) Le match ne baisse pas de rythme et le but du Rémois Marc-Antoine Duplant répond à celui de Gérome Guérin le joueur d’Anglet (2-2, 9’16).
Le jeu direct (surement un peu trop) et risqué des hôtes laissent aux Basques de larges opportunités qui leurs permettent de prendre le large à la pause grâce à des buts de Y. Jalinier, J. Couraud et K. Gabillet (5-2).

Les intentions rémoises semblent amenuiser au fur et à mesure que l’écart s’accroit, les nombreux tirs sur les poteaux et autres barres transversales n’auront pas empêché le public de voir 15 buts, le score final étant de 12 à 3 pour les Artzak (avec un triplet de J. Lapresa et un doublé de B. Boitard en seconde période).
Le jeu, trop simpliste et plein de fougue des Rémois, n’aura fait illusion qu’un gros quart d’heure, les champions en titre ayant joué avec plus sérieux et plus de régularité cette seconde période.

La victoire conforte donc la place de co-leader des Artzak, qui sont désormais certains de disputer les play-offs. Mais samedi, Anglet aura une toute autre partie à jouer en recevant Angers. Les Hawks, troisièmes de la Ligue, sont un adversaire qui pose toujours problème à Anglet.

Interview de Julien Couraud, Capitaine des Artzak d’Anglet sur le terrain dès la fin du match Reims-Anglet.

Comment s’est passé ce match de ce soir ?

Ce match a été compliqué au début, le terrain étant petit et assez difficile mais aussi à cause de l’équipe de Reims qui malgré son classement a obtenu un bon résultat lors du dernier match à Angers (ndlr défaite seulement 5-2). On avait un peu peur. On marque les premiers, ils nous rejoignent, puis on a réussi à prendre le dessus, on a pris des coups, on s’est tût, on a joué et on a essayé de faire le maximum pour plier le match le plus rapidement possible. Ensuite on a réussi à développer un petit peu notre jeu. Cela a été assez compliqué ce soir, l’objectif était les trois points, c’est ce que l’on a fait et plutôt bien fait.

En ce qui concerne la saison, comment la résumeriez-vous ?

On a bien commencé puis on a connu un petit passage à vide avec deux défaites de suite à Grenoble et Paris XIII puis une troisième face à Angers. On s’est repris et maintenant on est dans le bon wagon, tout se passe bien, le groupe bosse bien. Les objectifs sont clairs : gagner le championnat de France et la Coupe de France ( ndlr : phase finale à Paris en Avril), c’est important pour le sport en Côte Basque, pour le club, pour la ville. L’équipe vit bien, tout se passe comme prévu, c’est plus facile d’avancer dans la victoire que dans la défaite, on va faire en sorte que ça dure et on fera les comptes à la fin de la saison.

Les impressions d'Olivier Dimet :

« On a fait ce que nous avions à faire, estime Olivier Dimet, le coach angloy. On aurait pu connaître un match compliqué car en face, Reims a joué avec une dimension physique certaine mais on n’a pas cherché la confrontation. Les garçons sont restés disciplinés dans l’ensemble avec le seul objectif du score en tête. »

La rencontre en chiffres

A Reims, salle François-Legros, Anglet bat Reims 12-3 (5-2, 7-1)
Arbitres :
MM. Moine et Hugot
Spectateurs : nc

Buts pour Reims

  • 5’57 Tran (Rhodes, French) SN
  • 9’16 Duplant (Naud, Basset)
  • 31’59 French

Buts pour Anglet

  • 4’58 Couraud
  • 9’05 Guérin
  • 13’04 Jalinier (Gabillet, Ladonne)
  • 20’17 Couraud (Guérin, Lapresa) SN
  • 21’34 Gabillet (Ladonne)
  • 29’49 Gabillet
  • 31’52 Chazalon
  • 35’14 Lapresa (Guérin)
  • 35’34 Boitard (Ladonne, Gabillet)
  • 39’14 Lapresa SN
  • 40’47 Boitard (Chazalon, Gabillet)
  • 48’14 Lapresa (Gabillet, Ladonne) SN

Pénalités

22’ contre Reims (dont 10’ de méconduite à Duplant)
14’ contre Anglet (dont 10’ de méconduite à Jalinier)

Gardien de but en jeu : H. Garcia-Prieto pour Reims, R. Huot-Marchand puis D. Lafourcade (16e) pour Anglet

Résultats et classement

Les résultats de la 14e journée

Reims – ANGLET : 3-12
Paris – Rethel : 3-8
Amiens – Nice : 5-3
Villeneuve – Grenoble : 2-2
Caen – Angers : 4-4 

Le classement

1. ANGLET 33 points
2. Rethel - 33 pts
3. Angers - 26 pts
4. Grenoble - 21 pts
5. Villeneuve - 19 pts
6. Amiens - 19 pts
7. Caen - 18 pts
8. Paris - 17 pts
9. Reims - 10 pts
10. Nice - 4 pts

La 15e journée (3 mars 2012)

ANGLET – Angers
Paris – Caen
Reims – Amiens
Rethel – Grenoble
Nice - Villeneuve



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB