-
Le 13 February 2012 à 17:02 | mise à jour le 13 February 2012 à 17:23

Coupe de France : Anglet s’est fait attendre



Au terme d’un match compliqué finalement gagné 4-1 contre Grenoble, les Artzak se qualifient pour les demi-finales de la coupe de France. Il aura fallu attendre la fin de la rencontre pour voir Anglet véritablement se détacher et se mettre à l’abri d’un retour grenoblois.

Ce n’est certainement pas faute d’avoir essayé mais samedi soir, Anglet a su se faire désirer pendant près de quarante minutes. Dominateurs et en possession du palet plus que de raison, les champions de France se sont opposés à un système grenoblois très dense en défense. Les Yéti’s qui avaient manifestement reçu pour consigne de jouer un carré agressif visant à protéger la cage d’Hugo Rebuffet. Le gardien de l’équipe de France qui a été une fois encore déterminant sur sa ligne. Il faut admettre  que les Isérois ont été convaincants en défense, c’est certain. De son côté, Anglet qui a parfois paru complexé devant la cage adverse.

C’est tout d’abord Karl Gabillet, qui après la énième supériorité numérique de son équipe ouvrait la marque en première période. Des supériorités, Anglet samedi n’en a pas manqué. Pas moins de huit fois les Angloys se sont retrouvés en avantage numérique mais trop souvent, il a manqué l’étincelle sauf évidemment quand le gardien grenoblois ou le poteau se sont chargés du sort des tentatives basques.
Durant de très longues minutes, le score est resté figé alors même que Grenoble semblait pouvoir faire tourner un match à sa portée. Les quelques cinq cents supporters en tribunes n’attendaient évidemment que ça. Mais ce scénario n’est pas arrivé. Karl Gabillet de nouveau et par deux fois allait tromper Rebuffet pour porter la marque à 3-0 avant que Jalinier ne vienne conclure un contre rapide. Les Grenoblois avaient rendu les armes après le troisième but basque. Dommage car il restait du temps et de la place, comme venait en attester le but de Théo Fontanille en supériorité, pour l’honneur.
Le spectacle n’a pas été au rendez-vous mais pour Anglet, l’essentiel demeure dans cette qualification pour le carré final. Pour la première fois dans l’histoire de cette compétition en effet, c’est sur un week-end que va se décider l’issue finale. Les quatre demi-finalistes se retrouveront le 14 avril prochain à la Halle Carpentier de Paris avant que ne se joue la finale le lendemain même.

Julien Bonnière (arrière de Grenoble, au micro de Yeti’s TV)

 « On n'a pas beaucoup aidé Hugo Rebuffet et on aurait pu être plus agressifs, montrer plus d'envie et du coup mettre plus le palet dans les filets adverses. Mais on ne l'a pas fait. On a vu le gardien d'Anglet fébrile par moment, mais on n'est pas arrivé à le « tuer ». On est une équipe jeune, on manque de maturité encore. »

Gérôme Guérin (avant d’Anglet, au micro de Yeti’s TV)

« Le match a été plutôt compliqué. On a dominé une bonne partie du temps mais on a manqué d'efficacité. Le match aurait pu être plié bien avant avec toutes les pénalités sifflées contre Grenoble. Notre principal objectif était d'aller à Paris, c'était vraiment très important pour nous alors on ne va pas non plus se plaindre trop. »

Les résultats des quarts de finale

Grenoble (Elite) – ANGLET (Elite) : 1-4
La Rochelle (N1) – Villeneuve : 2-4
Rouen (N1) – Angers (Elite) : 6-4
Rethel (Elite) – Moreuil (N1) : 10-3

Le tirage au sort des demi-finales aura lieu le 18 février prochain.

Agenda

Samedi 18 février, 13e journée de la Ligue Elite : Anglet reçoit Paris au Pignada à 18h00

 



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB