-
Le 02 February 2012 à 20:02 | mise à jour le 02 February 2012 à 20:11

Elite : Anglet se méfie de l’Ange déchu



Nice - Anglet : samedi 4 février 2012 à 20h30. Invaincus depuis le mois de novembre et une défaite contre Grenoble, les Artzak d’Anglet demeurent deuxièmes de la Ligue Elite derrière Rethel qui possèdent toujours trois longueurs d’avance. C’est avec l’idée fixe de ne pas se laisser distancer par les Ardennais que les Basques s’en vont à Nice, lanterne rouge, pour rester sur ce bon début d’année.

A Nice, sans se résigner pour autant, on commence à accepter l’idée que la relégation vers la Nationale 1 est sérieusement engagée. Derniers du classement avec huit points de retard sur le premier non relégable, les Anges sont quasiment condamnés. Mais est-ce pour autant suffisant à faire de cette équipe un adversaire de bas étage, au rabais ? Sans doute pas.

En n’ayant plus rien à attendre de cette Ligue Elite, excepté un miracle ou une intervention divine, les Niçois vont terminer la saison sans aucune pression. La preuve a été faite le week-end dernier alors que Nice se déplaçait à Paris. Les joueurs de la capitale se sont imposés, comme tout le monde ou presque l’attendait, mais d’un tout petit but, 6-5.

« On doit craindre cette équipe de Nice qui n’a plus rien à perdre, affirme Olivier Dimet, le coach basque. Premièrement, ils ne sont pas mathématiquement relégués, donc ils vont continuer de se battre. Ensuite, ils vont aussi vouloir défendre leur honneur en faisant des performances. Vouloir battre le champion de France pour l’honneur, ça a de quoi motiver un vestiaire. Je vais me répéter car je le dis chaque semaine, mais on doit prendre cette rencontre avec tout le sérieux requis. Rethel est toujours devant et nous devrons compter sur un faux pas de leur part pour les rejoindre. Si nous en commettons un, nous ne serons pas premiers de la phase régulière.»

A l’aller, il n’y avait pas eu photo avec une victoire basque 7-2. « Ça ne veut rien dire, soutient Yohann Jalinier, l’avant international d’Anglet. Si les matchs retour se décidaient en fonction de l’aller, ça se saurait. Et puis il ne faut pas oublier que Nice a un atout solide dans sa manche, son gardien. Roman de Preval est un des gardiens du groupe France et il doit montrer qu’il est compétitif en vue des Mondiaux de juillet. Faire chuter Anglet avec un gros match de sa part, c’est clairement quelque chose qui peut lui faire marquer des points auprès du sélectionneur. »
Il convient donc de considérer ce déplacement sur la Côte d’Azur avec rigueur et sérieux, comme toujours.

La 12e journée

Nice – Anglet
Villeneuve – Rethel
Caen – Amiens
Angers – Grenoble
Paris – Reims

Le classement

1. Rethel 27 points
2. Anglet 24 pts
3. Grenoble 20 pts
4. Angers 19 pts
5. Paris 17 pts
6. Amiens 15pts
7. Caen 13 pts
8. Villeneuve 12 pts
9. Reims 7 pts
10. Nice 4 pts.

 



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB