-
Le 14 December 2011 à 11:12 | mise à jour le 15 March 2015 à 12:47

Projet de patinodrome en Essonne : droit de réponse de la FFRS


Projet de patinodrome en Essonne : droit de réponse de la FFRS


Le 5 décembre dernier, le comité de Pilotage du projet « Essonne, Terre de Roller » a interpelé la Fédération Française de Roller Sports quant au soutien de la FFRS au projet de patinodrome couvert en Essonne. La FFRS nous transmet aujourd'hui la réponse qui a été envoyée au président du comité de pilotage...

Réponse de la Fédération française de Roller Sports au  Comité de pilotage « Essonne, Terre de Roller »

Objet : Projet d’un équipement couvert de roller

Monsieur le Président,

J’ai pris connaissance du mail envoyé par Monsieur PETITBON à mon attention, le 29 novembre dernier.

Je suis étonné de la réaction du Comité de pilotage « Essonne, Terre de Roller » à l’égard de mon courrier du 25 octobre 2011.

En effet, celui-ci n’a en rien remis en question le soutien que peut apporter la fédération française de roller à votre projet. La fédération ne disposant pas d’équipements de cette envergure sur le territoire national, avec une piste couverte, nous sommes attentifs à de tels projets, et les soutiendront toujours dans la mesure de nos capacités.

Or, les capacités de la FF Roller Sports ne peuvent être comparées à celles de la FF Rugby, qui est à l’initiative de son projet de Grand Stade et financeur. Je vous rappelle que la FF Roller Sports a présenté lors de sa dernière assemblée générale, un déficit significatif, qui ne peut lui permettre d’investir à ce jour dans un équipement, ni de s’engager dans un projet où sa responsabilité juridique peut à tout moment être mise en jeu et aux conséquences financières dommageables pour notre structure.

Notre soutien est intact et il sera, a minima, auprès du CNDS pour défendre le projet et obtenir des financements complémentaires car vous n’êtes en effet pas sans savoir que tous les projets d’équipements présentés au CNDS sont soumis pour avis, et donc soutien, aux fédérations concernées.

Comme vous l’a expliqué personnellement la directrice de la fédération, nous sommes intéressés par une telle initiative, avec la perspective d’y installer ainsi un Pôle France Course. Toutefois, il manque aux membres du Conseil d’administration des éléments tangibles sur le projet en matière de faisabilité, d’engagement des collectivités, de contraintes architecturales et/ou environnementales, de gestion de l’équipement, de financement de l’équipement…., afin de pouvoir prendre des engagements définitifs.

Un seul exemple pour illustrer mon propos, vous nous proposez d’être maître d’ouvrage sur cette opération hors à ce jour l’environnement juridique de la construction de ce projet mal défini au regard du fait que la fédération n’est ni propriétaire, ni financeur pour pouvoir être maître d’ouvrage.

C’est pourquoi, je réitère la demande de mon précédent courrier pour obtenir un projet plus abouti.

Naturellement, je serais ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce projet mais vous devez nous apporter les compléments nécessaires pour engager juridiquement la fédération via son conseil d’administration. Mon agenda étant rempli sur plusieurs mois à l’avance, je ne peux me libérer à quelques jours d’une échéance. C’est pourquoi, je me suis fait excuser par la Directrice de la fédération pour l’invitation du 4 décembre dernier. Je tiens de nouveau à vous présenter mes excuses pour n’avoir pu me libérer, m’étant déjà engagé par ailleurs.

Enfin, il me serait très agréable pour la bonne marche de ce projet, et dans l’intérêt de tous, de ne pas détourner mes propos au travers d’un article sur un site Internet public. La communication est importante mais elle doit être juste et sincère.Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes salutations les meilleures.

Nicolas BELLOIR
Président

 

Liens utiles

Patinodrome en Essonne : le communiqué de presse du Comité de Pilotage du projet "Essonne : Terre de Roller"



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB