-
Le 05 December 2011 à 09:12 | mise à jour le 14 December 2011 à 11:30

Patinodrome en Essonne : le dossier patine



Le projet « Essonne, Terre de Roller » vise la création d'un patinodrome couvert en Essonne. Ce projet s'inscrit dans le cadre de la reconversion des terrains de la Base aérienne 217 du Val d'Orge. Le comité de pilotage du projet a donc transmis le courrier suivant à la Fédération Française de Roller-Sports.

Communiqué de presse « Essonne, Terre de Roller » 

Depuis son lancement, « Essonne, Terre de Roller » a parcouru du chemin. Aujourd’hui, « Essonne, Terre de Roller » est connu et apprécié du C.N.D.S., de la Région Ile de France, du Département de l’Essonne, de la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge, et de la Ville de Brétigny.

Essonne Terre de Roller

Les représentants du C.N.D.S. ont pris acte du sérieux du dossier et apporté un soutien à la démarche du Comité de Pilotage. Les élus des différentes collectivités territoriales ont étudié en détail le projet et travaillent avec le Comité de pilotage à sa réalisation dans le cadre de la reconversion des terrains de la Base aérienne 217 et de la candidature de la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge pour accueillir le futur Grand Stade de la Fédération Française de Rugby.

C’est un travail quotidien, fait de relations publiques, de force de conviction et de présentation des atouts du projet. Car d’atouts, ce projet ne manque point. Toute la communauté du Roller s’accordent à dire qu’un tel équipement manque, et les très nombreux messages de soutien exprimés sur le site www.terrederoller.fr s’en font l’écho. Des champions parmi les plus titrés, jusqu’aux patineurs de tous les clubs de la F.F.R.S., tout le monde attend enfin l’ouverture d’un tel équipement et exprime son soutien au projet.

Le Comité de pilotage a su développer d’excellentes relations avec le monde politique et entrepreneurial. Des sponsors se sont déjà manifestés pour soutenir les actions de communication autour du projet, le patinodrome aura sa place dans le cluster « sports » qui va naître en même temps que le Grand Stade sur la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge.

Et pourtant …

Le Comité de pilotage a pris connaissance du courrier que le Président de la Fédération Française de Roller Sports (FFRS) lui a adressé le 25 octobre dernier. A sa lecture, les membres du Comité de pilotage oscillent entre surprise et colère.

Surprise, car les nouvelles qu’il apporte ne sont pas cohérentes avec le message que le Président avait adressé à la communauté du Roller Sports, lors de la dernière Assemblée Générale de la Fédération, lorsqu’il avait qualifié les projets de patinodromes couverts de projets prioritaires de la Fédération, et confirmé en réunion additionnelle de l’A.G. qu’il avait de grands projets (sic) pour ce futur patinodrome en région parisienne.

Colère, car c’est a minima ce que le Comité de pilotage peut ressentir, alors que le Président de la FFRS semble balayer d’un revers de la main un an de travail d’une équipe unie et soudée autour de ce projet.
Le travail et la force de conviction du comité de pilotage ont donné des résultats probants, qu’il feint d’ignorer, alors même qu’ils lui ont été présentés dans un dossier complet, et que de nombreuses et longues conversations téléphoniques avec les services de la FFRS ont permis d’éclaircir certains points qui pouvaient poser question.

Alors, comment expliquer aujourd’hui aux patineurs que la F.F.R.S. est frileuse, alors même qu’à l’occasion du Championnat d’Ile-de-France organisé par le C.S.B. Roller Sports en Juin 2011, le représentant de la D.T.N. exprimait le soutien de la Fédération au projet ?
Comment expliquer aux entraineurs que la Fédération est sourde à leurs attentes, et n’accompagne pas le projet le plus abouti depuis des années, pour voir émerger un tel équipement, que ces mêmes entraineurs attendent depuis longtemps ?

Le Comité de pilotage ne peut qu’informer les patineurs et les entraineurs de tous ces clubs qui soutiennent le projet, de la défection de la Fédération. Les informer qu’ils n’ont jamais eu l’opportunité de présenter de vive voix le projet au Conseil d’Administration, alors que la dernière réunion de celui-ci avait lieu à Paris, à moins de 30 kilomètres du site !

Aujourd’hui, le Comité de Pilotage est déçu de cette attitude frileuse.Il attendait autre chose de la Fédération et de son Président. La vision de l’avenir de notre sport ne serait-elle pas troublée par un bilan ré-electoral ?
Le constat est que tout cela manque cruellement d’ambition pour notre sport, de prise de responsabilité et de vision pour l’avenir. Tous les grands projets d’équipements sportifs sont aujourd’hui soutenus par leur Fédération ; le futur Grand Stade de Rugby, évoqué plus haut, en est un vibrant exemple.
Le premier patinodrome de France fera exception à la règle ! Telle est l’empreinte que souhaite laisser l’actuel Président de son passage à la tête de la FFRS.

Le comité de pilotage de « Essonne, Terre de Roller »

Liens utiles

Droit de réponse de la Fédération Française de roller Sports



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB