-
Le 13 November 2011 à 22:11 | mise à jour le 13 November 2011 à 22:29

Elite - 7ème journée : Anglet 2 – Grenoble 4



Le mal est ancré ! Anglet a été battu pour la troisième fois de la saison samedi soir, la deuxième d’affilée. Face à Grenoble, vainqueur 4-2, les Basques ont été incapables de réagir après avoir pourtant livré une très bonne entame de jeu. Au-delà de la performance des plus méritantes de l’adversaire, cette nouvelle défaite a braqué les projecteurs sur une défaillance non plus seulement sportive, mais psychologique du groupe angloy.

Les quinze premières minutes de la rencontre ont laissé entrevoir une soirée compliquée pour les joueurs de Grenoble. Auréolés d’une victoire 4-0 la semaine précédente contre Rethel, le leader, les Isérois savaient qu’ils n’auraient pas la partie facile. Et ce fut le cas, durant quinze minutes. On a vu une équipe d’Anglet vive, percutante, dynamique et résolue à faire rendre gorge aux visiteurs. L’ouverture du score de Kévin Chazalon, pour son premier but cette saison venait confirmer cette sensation positive d’un groupe enfin en phase avec son jeu et son potentiel.

Mais le match, l’attitude, la bonne volonté et la hargne, tout ça a tourné en un quart de seconde, après que Lambert Hamon ne donne l’égalisation à Grenoble.

« Un grain de sable est venu gripper tout le système, s’étonne Olivier Dimet, l’entraineur basque. On a fait quinze minutes de très bon niveau où je me suis dit, comme beaucoup, que le groupe avait reçu mes messages. Mais non. On a passé l’autre partie du match à foncer tête baissée sur une équipe bien regroupée, sans chercher à réfléchir. Et alors que le jeu collectif faisait la différence, on est retombés dans les travers de l’individualité. »
Grenoble, qui menait 2-1 à la pause, n’a pas proposé un match fulgurant, époustouflant ou surnaturel. Les Yeti’s ont simplement été outrageusement disciplinés tactiquement, solidaires au plus haut point et surtout, besogneux. Appuyés sur un Hugo Rebuffet solide dans les buts isérois, les Grenoblois ont tout simplement contenu les assauts basques, sans avoir à se forcer plus que ça.
« Au début de la première période Anglet nous a débordé avec un premier but puis on s'est remis dans le match, explique Hugo Notturno, l’entraîneur-joueur adverse. On avait vraiment faim ! On a été agressifs défensivement et c'est une grande fierté cette victoire. Certes on n’a pas encore le niveau collectif pour ses équipes de championnat. Notre salut passe par la cohésion de notre équipe.»

Cohésion, solidarité et collectif, voilà ce qui, semble-t-il a encore manqué aux Basques samedi soir. « Je refuse de fuir ma responsabilité et j’assume mes erreurs, admet Olivier Dimet. Mais tout le monde doit en faire autant. Il est trop facile de remettre la faute sur les autres. Le constat est clair, on ne va pas tous dans le même sens. Trop d’égo fait avoir des comportements et des attitudes inacceptables à ce niveau. Moi, je m’en fous de savoir qui marque, c’est l’équipe qui gagne. Ça veut dire quoi ça ? On est blasés de deux titres de champions de France ? On n’a plus envie de se faire mal ? Je comptais sur ce match pour nous remettre en selle. Résultat, on a eu quinze bonnes minutes, quinze minutes de confiance et trente cinq de doute. »
Avec cette défaite, Anglet occupe désormais la troisième place, se faisant chiper la deuxième par Grenoble, alors que Rethel vainqueur d’Amiens demeure en tête. Les Artzak sont troisièmes donc, à égalité de points avec Amiens et Villeneuve. Les Ecureuils d’Amiens qui seront les prochains adversaires des Angloys. « On est dans une spirale négative et on ne peut pas aller beaucoup plus mal. On doit retrouver les bases, jouer simplement, humblement et accepter de jouer en équipe et pas seulement avec ceux qu’on aime. En tout cas, je ne vais pas baisser les bras et laisser le navire à la dérive. On va trouver les solutions pour repartir de l’avant», conclu Olivier Dimet.

A Anglet, Salle du Pignada, Grenoble bat Anglet 4-2 (2-1, 2-1)

Arbitres : MM. Delpeyrou et Do Van Ngoan
Spectateurs : 250
Buts pour Anglet : 2’00 Chazalon (Ganz), 26’59 Chazalon (Jalinier)
Buts pour Grenoble : 3’21 Hamon (Notturno), 15’51 Fontanille (Lapresa), 28’34 Arnoldi (Orts, Collomb), 45’43 Hamon (Notturno) SN
Pénalités : 6’ contre Anglet, 2’ contre Grenoble
Gardien en jeu : D. Lafourcade pour Anglet, H. Rebuffet pour Grenoble

Les résultats de la 7e journée

Rethel – Amiens : 5-4
Reims – Villeneuve : 2-5
Paris – Angers : 7-5
Anglet – Grenoble : 2-4
Nice – Caen : 6-7

Le classement

1. Rethel 18 points
2. Grenoble - 13 pts
3. Anglet, Villeneuve et Amiens - 12 pts
6. Paris et Angers - 10 pts
8. Caen - 8 pts
9. Nice - 4 pts
10. Reims - 3 pts

La 8e journée (19 novembre)

Amiens – Anglet
Rethel – Reims
Grenoble – Paris
Angers – Nice
Caen - Villeneuve



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB