-
Le 08 March 2011 à 12:49 | mise à jour le 08 March 2011 à 11:56

Les Krokos ont maîtrisé les débats


Les Krokos ont maîtrisé les débats


Les Krokos se sont déplacés ce week-end en effectif très réduit en Franche-Comté avec la ferme intention de ramener une victoire et de signer ainsi un 8ème match sans défaite.
Le match commence à 100 à l'heure. Les nîmois concrétisent leur première action avec une reprise de volet à mi-hauteur de Benoît Parmentier mais malheureusement le corps arbitral refuse le jeu pour une crosse haute. Le but refusé n'est pas la seule sanction pour des Krokos médusés puisque sur l'engagement qui suit, les Bisontins ouvrent la marque à 0'46 par Janick Berthelet bien servit par Mathieu Jouham.
S'ensuivent 5 minutes de mise en jambes pour les visiteurs, qui peu à peu prennent la mesure des locaux. C'est Antoine Beaumont qui profite d'une erreur de la défense adverse pour inscrire seul un but plein d'opportunisme à 8'26.
Le jeu est propre, rapide de part et d'autre mais la maîtrise technique est du côté nîmois. Sur un très beau jeu à trois, c'est David Dauphin qui met le palet au fond des filets.
A 3 à 1 après 11'47, le coach bisontin prend un temps mort à 12'22 car ces joueurs sont pris de vitesse par des nîmois conquérants.
C'est une nouvelle fois Janick Berthelet sur un très bon lancé qui marque à 16'40. La première ligne nîmoise donne le tournis à la défense des locaux et multiplie les jeux à 3 entre David Dauphin, Olivier Oriol et Benoît Parmentier. C'est tout naturellement que la brèche va s'ouvrir avec 2 buts nîmois à 18'29 par Benoît Parmentier et à 18'54 par Olivier Oriol sur un gros lancé pleine lucarne.
Les visiteurs rentrent au vestiaire sur la marque de 5 à 2.

Dès le retour au jeu, Olivier Oriol, une nouvelle fois bien aidé par la doublette Parmentier-Dauphin signe le doublé. Les Krokos commencent à sentir la fatigue et baissent le pied. Sylvain Zamboni en profite pour faire revenir les siens à deux longueurs en signant un doublé à 34'41 après un premier but à 28'22 bien aidé les deux fois par Anthony Schmit.
Le jeu des Krokos est moins léché, plus friable et la fatigue se fait de plus en plus présente. Le meilleur compteur de la poule prend les choses en main et va loger le palet au fond des filets à 37'48.
Les joueurs du RHB essaient bien de revenir au score par l'intermédiaire de Thomas Jouham mais les Krokos sont trop forts, trop expérimentés pour cette jeune et belle équipe de Besançon. Julien Féron à 39'16 et Cyril Gastaud à 45'49 clôturent la marque sur le score de 9 à 5 en faveur des nîmois.

Besançon :
0'46 Berthelin Janick assist Mathieu Jouham
16'40 assist Mathieu Jouham et Dany Parra
28'22 Sylvain Zamboni assist Anthony Schmit
34'41 assist Anthony Schmit
38'27 Thomas Jouham

6' de pénalité

Nîmes
Benoît Parmentier (6'18 assist de David Dauphin et d'Olivier Oriol, 18'29 assist d'Olivier Oriol et de David Dauphin)
Antoine Beaumont 8'26
David Dauphin (11'47 assist Benoît Parmentier et Olivier Oriol, 37'48)
Olivier Oriol (18'54 assist Benoît Parmentier et Anthony Morice, 26'49 assist Benoît Parmentier et David Dauphin)
Julien Féron 39'16
Cyril Gastaud 45'49.

6' de pénalité



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB