-
Le 01 November 2010 à 20:52 | mise à jour le 02 November 2010 à 09:26

Guyader réintègre l'équipe de France en 2011


Guyader réintègre l'équipe de France en 2011


Un accord tri-partites a été signé au championnat du Monde de vitesse à Guarne en Colombie entre Powerslide, la Fédération Française de Roller-Skating et Yann Guyader pour un retour en équipe de France dans de bonnes conditions en 2011.
Les parties se sont mises d'accord pour faciliter l'accès à la sélection nationale avec une collaboration au niveau de la planification du calendrier de course.

Yann Guyader

"Après une absence de deux ans en équipe de France en 2009 et 2010, j'ai décidé de revenir. Les raisons de cette absence étant différentes pour les deux ans.
Il m'a été impossible de pouvoir intégrer l'équipe de France ces deux dernières années, même si ma volonté était toujours de participer aux championnats du monde... mais la juxtaposition du calendrier fédéral et des courses imposées par mon sponsor rendaient la chose difficile. Pour exemple, cette année, le Grand Fond tombait en même temps que Gross Gerau, avec soit l'impossibilité de participer aux courses qualificatives en équipe de France dans certains cas ou dans d'autres des courses qui m'étaient imposées par Powerslide.
Il faut aussi dire qu'une fatigue morale due au nombre croissant de courses auxquelles je participais, environ 30 par an, et une certaine lassitude après avoir tout gagné lors de la saison 2008 n'ont pas non plus aidé.
Pour être sûr de faire un retour dans de bonnes conditions (à l'image de Diego Rosero cette année), j'ai décidé de prendre les devants. Nous avons avec la FFRS et Powerslide signé un accord moral en partant d'un constat simple. Tout d'abord, il est important pour le sponsor que je participe aux championnats internationaux pour continuer de nourrir ma renommée internationale, sachant que de toute façon, j'aurais le niveau pour me battre pour la victoire.
Je reviens dans cet objectif sans pour autant affirmer que je gagnerai, on connait le niveau mondial exigeant, avec l'émergence par exemple d'un Bart Swings mais je crois pouvoir me battre pour la victoire puisque je l'ai battu 3 fois lors de nos 4 rencontres ces deux dernières saisons.
Par ailleurs, on a constaté que la transition entre les générations avait été brutale en équipe de France en 2009 avec l'absence des deux leaders que nous étions Alexis et moi-même. Se sont alors retrouvés en équipe de France de jeunes coureurs sans expérience au niveau international en senior. Ils ont donc assumé en même temps le rôle de leader et la découverte des championnats en senior. Cela rend donc la tache difficile. On a constaté que les choses étaient plus difficiles en fond pour les Français ces deux dernières saisons.
Le potentiel est là et les résultats devraient suivre, mais il faut, comme cela a été aussi le cas pour moi, une transition en douceur avec l'appui de patineurs plus expérimentés pouvant nous aider lors des compétitions de ce genre aussi bien dans l'approche de la course, dans la vision pendant cette dernière mais aussi dans le partage avec les coéquipiers.
J'espère avec ce retour montrer que je suis toujours compétitif au niveau mondial comme je l'ai été à chaque fois que j'ai fait les championnats du monde en ramenant au pire lors de chaque édition une médaille d'argent en individuel. J'espère aussi pouvoir aider à ma façon les autres athlètes à travers mon expérience, ce qui sans doute les aidera dans le futur... C'est un challenge excitant et j'espère bien le relever de belle manière."



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB