-
Le 14 October 2010 à 18:10 | mise à jour le 14 October 2010 à 18:11

Anglet ne part pas en balade



Anglet, leader de la Ligue Elite, va défier samedi le solide promu niçois pour le compte de la quatrième journée de la Ligue Elite. Avec trois victoires en autant de rencontres, les Artzak n'ont a priori aucune raison de craindre le champion de France de Nationale 1. Sauf que ce dernier propose jusqu'à maintenant un début de saison qui chamboule les pronostics.

Les équipes de la Ligue Elite, et notamment les Basques d'Anglet, sont restées plus d'une dizaine de jours sans jouer. En cause, le premier stage de la saison pour l'équipe de France qui avait lieu à Caen la semaine dernière. Il faut donc remettre le moteur en marche et le faire à nouveau monter en régime.

« Ces trêves sont appréciables pour reposer un peu les troupes, reconnaît Olivier Dimet, l'entraîneur joueur des Artzak, mais dans le même temps, ça casse le rythme et la dynamique en cours. J'ai demandé aux garçons d'être particulièrement concernés par les entraînements de cette semaine de façon à se remettre dans le bain, car ce déplacement à Nice est loin d'être une visite touristique. »

En effet, Nice n'a rien d'un promu, si ce n'est l'étiquette. Champion de France N1 en titre, les Anges actuellement quatrièmes, ont ajouté à un effectif déjà bien dosé, l'expérience défensive de l'international français Jeff Zapata en provenance de Grenoble. Dans le même temps, le transfert en cours de saison l'an dernier de Roman de Preval dans les buts est désormais acquis. Le gardien niçois a changé de club en cours de saison lors de l'hiver dernier, arrivant à Nice depuis… Anglet.
« C'est l'un des meilleurs gardiens de la Ligue, poursuit Dimet. Si Nice est en bonne position en ce début de saison, il y est certainement pour quelque chose. Nous avons l'avantage de très bien le connaître, mais l'inverse est également vrai pour lui. »

Cette formation niçoise ne se résume pas seulement qu'à ses qualités défensives. Les Milano, Duchassin ou autre Tarragoni (international Junior, ancien joueur angloy lui aussi) sont de sérieux atouts offensifs.
« C'est une nouvelle fois une rencontre à aborder avec sérieux et rigueur, affirme le capitaine basque, Julien Couraud. Nice va tout faire pour se payer le champion en titre, c'est tout à fait logique. Nous devons les tenir à distance, convertir nos occasions et rester disciplinés. Sans cela, nous pourrions passer une soirée compliquée. »

Après avoir arraché un nul 4-4 contre Rethel sur leur nouveau terrain, les Anges de Nice auront sans aucun doute à cœur de compromettre à nouveau le parcours de l'un des favoris de la saison.



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB