-
Le 06 October 2010 à 11:14 | mise à jour le 06 October 2010 à 11:17

Retour sur le match Amiens / Nice


Retour sur le match Amiens / Nice


Ce week-end se tenait la troisième journée de la ligue Elite de Roller Hockey, où les Anges de Nice se déplaçaient en Picardie pour y affronter les écureuils Amiénois dans un haut lieu du championnat, le Coliseum. Une arène surchauffée et un public aux allures de 6ème homme attendaient des azuréens surmotivés.
Et cet épisode ne dérogeait pas à la règle, puisque les 600 spectateurs présents, venus soutenir leur équipe pour le premier match à domicile de l'année, n'allaient pas être déçus du spectacle proposé par leurs protégés. Tambour battant, les picards se montraient les plus menaçants autour de la cage défendue par De Préval, malgré quelques timides ripostes des Anges. Et les Amiénois ne faisaient pas attendre leur public puisque sur la première supériorité numérique en leur faveur, Jimi Lefranc avait tout le temps pour ajuster le portier Niçois d'un tir dans la lucarne droite (11'59).
Le match lancé, les locaux avaient à souhait de creuser l'écart sur les fautes d'inattention offertes par leurs adversaires du jour, imprécis. Mais les Niçois allaient mettre leur mental dans la balance, et, à leur tour sur leur premier avantage numérique, Tarragoni lancé par Milano décalait d'une passe millimétrée Zapata qui n'avait qu'a reprendre de volley un palet sur lequel Terry Lefranc, ne pouvait rien (15'36). Un match bien équilibré qui voyait les deux équipes se répondre coup pour coup. A ce jeu là les joueurs de Kalisa étaient plus réalistes, sur un palet perdu au milieu de terrain, le cadet des frères Crignier, Clément, s'en saisissait en deux contre un. Il  prenait alors l'option du shoot qui s'avérait la bonne, et donnait l'avantage à son équipe (18'12). Avec un peu plus de six minutes à jouer les picards espéraient tenir leur avance jusqu'aux vestiaires. Erreur ! Une deuxième supériorité numérique, en toute fin de période voyait Duchassin se faufiler comme un beau diable entre le gardien et son défenseur, et d'un tir bas égalisait à 2 partout (24'52).
 
Le second acte débutait comme s'était achevé le premier, et les locaux ne tardaient pas à reprendre la main sur la rencontre. Lors d'une action sudiste finement jouée, les picards plaçaient un contre fatal qui voyait le jeune Justin Godard servir sur un plateau un Clément Crignier opportuniste, qui reprenait d'un tir du poignet au second poteau le palet pour battre De Préval (26'40). Dès lors une course contre la montre s'amorçait, les Amiénois attendant les visiteurs, et avec expérience les poussaient à la faute. Mais Nice ne lâchait rien, tuant 3 pénalités et portant le danger sur la cage du gardien international. Jusqu'à la dernière seconde du match, où Tarragoni avait l'occasion de rétablir la marque, les Niçois se battaient avec dignité, mais les Ecureuils tenaient leur victoire, et 3 points précieux par la même occasion.
 
Galvanisés par leur bon début de championnat, les Niçois peuvent être satisfaits de leur attitude en Picardie ce samedi mais auront surement quelques regrets, car une belle performance était largement à leur portée. Les Anges vont désormais pouvoir préparer sereinement la réception du champion en titre, Anglet, qui a infligé une sévère correction à Rouen (11-3), dans deux semaines, après le regroupement de l'équipe de France auquel participera le Niçois De Préval.
 
Les buts de la soirée
AMIENS
J.LEFRANC ass.(Crignier R)
CRIGNIER C. ass(DHEILLY)
CRIGNIER C. ass (GODARD)

NICE
ZAPATA ass. (TARRAGONI, MILANO)
DUCHASSIN ass. (MILANO)



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB