-
Le 02 July 2008 à 00:00 | mise à jour le 04 July 2008 à 15:11

Bilan général des 24 Heures du Mans Roller 2008

Bilan général des 24 Heures du Mans Roller 2008

ReL vous proposera prochainement une série d'articles sur les 24 Heures du Mans 2008 : des soli aux équipes, nous essaierons de vous proposer un panorama exhaustif de l'événement phare de l'année. En attendant, plongeons dans les entrailles du Bugatti pour revivre les courses dans les différentes catégories...

Mis en ligne par 

Une édition exceptionnelle

Le Mans. Le nom a déjà quelque chose d'exceptionnel tant il est attaché au circuit, à l'automobile, à la moto. Pour les rollers aussi, c'est devenu un rassemblement incontournable au fil des éditions.
Cette année encore, le temps est clément. Le ciel couvert adouci un peu les températures. On respire après la canicule de l'an dernier. Dès le vendredi matin à 8h00, les concurrents et leur encadrement s'assemblent à la porte du circuit pour prendre une place stratégique dans le camping. D'autres ont réservé une chambre à l'hôtel pour être là au plus tôt le lendemain.

Quelques chiffres

La Tribu Rollers a fait le plein cette année encore avec 545 équipes, 82 solos, 29 Duos, 15 équipes féminines, 15 formations de vétérans, 15 composées d'étudiants, 56 jouant pour le classement Entreprises.
16 nations prendront le départ. L'organisation a communiqué en Allemagne et en Suisse. Les anglais sont aussi très présents. On peut aussi croiser des Tchèques, des espagnols... et des japonais ! Alain Decayeux, ancien parisien parti au pays du Soleil Levant est parvenu à monter une équipe 100% nipponne venue spécialement pour participer. Chapeau !

Le classement général : le coup de poker de l'ALVA

La victoire finale s'est jouée dans le dernier tour. En l'absence de Levallois, vainqueur des 5 dernières éditions, la course fut beaucoup plus ouverte.
Les espagnols de Marianistas Vitoria-Gasteiz ont créé la surprise en tenant la dragée haute à la formation Roller Provence Méditerranée 1. Il faut dire que les hispaniques sont arrivés avec une équipe complète de 10 patineurs alors que les licenciés RPM se sont retrouvés à 6 ! Ils ont regretté l'absence de Matthieu Boher qui semblait devoir faire partie de la formation.
Tout cela sans compter quelques soucis intestinaux qui ont mis à mal l'équipe au milieu de la nuit. A ce moment, il ne reste que 4 patineurs pour tenir tête à Marianistas. Les deux équipes restent longtemps au contact.
Un tour derrière eux, ALVA (Valence d'Agen) est en embuscade. Il faudra attendre 10 minutes avant l'arrivée pour que le classement se joue.
Alors qu'Ewen Fernandez se lance dans les derniers tours pour RPM, accompagné d'un concurrent de Marianistas Vitoria-Gasteiz, tous deux imaginent que la victoire se jouera au sprint. Leur rythme tombe à moins de 10 minutes au tour. C'est suffisant pour que Robin Duez (ALVA) revienne au niveau de RPM et Marianistas. Il les passe sans se retourner. Eux ne le suivent pas, pensant qu'ils ont encore un tour d'avance.
L'ALVA passe la ligne avec quelques minutes d'avance, levant les bras. Derrière, RPM et Marianistas vont lancer leur sprint, pensant jouer la victoire finale. Les espagnols montent sur la seconde marche, RPM sur la troisième...

Le classement féminin : Sarthe Loops Racing favori

On attendait sans trop de surprise les filles de Sarthe Loops Racing by CadoMotus sur la plus haute marche du podium. Le pronostic s'est avéré juste, mais les demoiselles ont quand même eu quelque sueurs froides sous la pression des Black Ice woman.
A plusieurs reprises, cette équipe d'outsiders s'est dangereusement rapprochée de la formation Loops. D'ailleurs, ces retours en force ont soulevé des questions : comment ont fait les Black Ice woman pour revenir si près ? Il semblerait qu'elles aient roulé avec une équipe masculine qui les a ramené au contact.
La fin de course a tourné en faveur de Sarthe Loops Racing by CadoMotus qui a mis les bouchées doubles pour conserver et accroître son avance. L'équipe Sarthoise termine finalement l'épreuve avec près de 7 tours d'avance.
La seconde place revient aux Black Ice women et la troisième à Generations Lyonnes.
Les filles de Sarthe Loops Racing by CadoMotus étaient soutenues par Rollerenligne.com. Nous en profitons pour remercier l'ensemble du staff Loops pour son chaleureux accueil durant ces deux jours. Nous réaliser les différents reportages dans d'excellentes conditions grâce à eux.

Les patineurs en solo : LOU Solitaire intouchable

Les chiffres de cette année parlent d'eux-mêmes : 82 soli prennent le départ ! Plusieurs d'entre eux ne viennent pas pour faire de la figuration et se préparent depuis un an : Lou Solitaire (Philippe Coussy), Thibaut DeJean de la Batie, Yann Dujarrier (Cofi), Hornet Solo, Sylvoutch (Sylvain Niay) et d'autres encore sont venus pour réaliser des performances.
On retiendra d'abord la victoire de Philippe Coussy. Le Lou Solitaire a impressionné ses concurrents et forcé le respect de l'ensemble du monde du patinage en réalisant 137 tours soit environ 572 km. Il s'en voit comptabiliser 136 car il a écoppé d'une pénalité pour avoir retiré son dossard trop tard. Il relègue l'ancien record aux oubliettes et réalise un record mondial sur 24 Heures. Chapeau bas !
Derrière lui, Thibaut DeJean a également parcouru une distance remarquable de 539 km. Du haut de ses 21 ans, le jeune patineur de l'ESSEC a réussi à suivre le vieux loup. Les deux hommes ont régulièrement collaboré, se relayant durant ces 24 Heures.
Hornet Solo comptabilise 123 tours soit 515 km malgré un genou blessé. Respect là encore.
Notons la belle performance de la 1ère féminine "Pupuce'N Wheels" (Béatrice Toussaint). Elle a effectué 101 tours en 24 heures soit plus de 422 km en ayant roulé 23 heures. Elle a pris deux pauses d'une demi-heure. Elle termine 16ème sur 78 solos.
L'an dernier, elle s'était déjà classée première dans cette catégorie avec 85 tours (12e sur 55 solos). Elle réalise, elle aussi un véritable exploit qui pourrait bien motiver d'autres féminines à courir en solo.
Béatrice n'est pas licenciée FFRS et qu'elle ne fait aucune autre épreuve roller dans l'année.
D'une façon générale, le niveau des soli a considérablement monté en 3 ou 4 ans. 17 patineurs ont passé la barre des 100 tours (soit 417 km environ).
Il est fort probable que les records tombent à nouveau dans les années à venir. Cependant, les patineurs au long cours auront fort à faire pour passer la barre mise très haut par Philippe Coussy. Dans deux mois, ce dernier va participer aux 24 Heures Roller de Montréal, sur un circuit beaucoup plus plat que le Mans. Il pourrait bien créer à nouveau la surprise.

Les duos : pas de français sur le podium

La Tribu Rollers a mis en place une toute nouvelle épreuve qui a séduit 28 équipes : le duo.
Avec 152 tours au compteur, le duo Skating Peters Inlajn.Cz a parcouru 635 km. Il passe la ligne d'arrivée avec une très confortable avance de 12 tours sur les seconds LondonSkaters 2.0 (141 tours). La 3ème place ne s'est jouée qu'à un tour avec les London Duo (140 tours).
Les premier français, Mantroll-8WD-Gillou, arrivent une minute devant les 5ème (Gérald-Daniel). 8WD et Gillou n'en reviennent pas encore. Nous les avons interviewé avant l'épreuve, ils n'ont pas pensé une seconde réaliser une si bonne course. Bravo à eux !
A noter que le premier solo aurait terminé en 4e position des duos.

Les vétérans : SP Ingénierie s'impose sans surprise

Avec une avance de 9 tours, les vétérans de SP Ingénierie, soutenus par Rollerenligne.com, remportent sans trop de surprise cette édition 2008. Ils se classent 7ème au classement général.
Ils ont parcouru 815 km soit 195 tours et se sont imposés devant Nordic ID team et les Stockholm Speedskaters.
Il faut dire qu'avec une équipe composé de quelques uns des meilleurs patineurs de la French Inline Cup, ils laissaient peu de chance à la concurrence.
L'équipe a établi le nouveau record de distance pour une équipe vétéran avec 816 km. Peu d'équipe au scratch depuis le début de l'épreuve ont déjà franchi la barre des 800 km.
Enfin, nous avons une pensée pour Pascal Fernandez, ancien vainqueur solo du Mans et capitaine de l'équipe SP Ingénierie qui s'est déboité l'épaule durant l'épreuve en voulant sauter au dessus d'un patineur qui est tombé devant lui... bon rétablissement Pascal !

Classement entreprise

Là encore, c'est l'équipe Oxelo 1, composée à 100% de personne travaillant au sein du groupe Oxylane, qui l'a emporté sous la houlette de Linda Schellekens. Avec 200 tours et une distance de 836 km, la formation se place 5ème au scratch !

Principaux classements

Classement scratch

1) ALVA (Valence d'Agen)
2) Marianistas Vitoria-Gasteiz
3) Roller Provence Méditerranée 1
4) CSRTEAM Coulaines Sarthe Roller
5) OXELO 1
6) C.D.R.S. 37 / C.G. 37
7) SP Ingenierie
9) U-KAN / Michelin
9) Bulex-skeelerteam.be
10) Générations Roller Sport 1

Classement féminin

1) Sarthe.Loops Racing Team
2) Black Ice woman
3) Generations Lyonnes
4) plpb1
5) TNS QUICK-CHIXX
6) Ruhrboss Roses
7) Rouliroula 1
8) Roller Loisir Playmates
9) Eurocopter Gazelle
10) Roller'N'Go Femmes

Classement soli

1) LOU solitaire
2) ESSEC Thibaut de Jean
3) HORNET SOLO
4) Bioforever Vichy Bellerive
5) SRV SOLO 2
6) Sylvoutch solo
7) Eurocopter Solo
8) PushTheEnvelope
9) Folie d un nounours
10) Youb Roller RTG

Classement duos

1) Skating Peters Inlajn.Cz
2) LondonSkaters 2.0
3) London Duo
4) Mantroll-8WD-Gillou
5) Gerald-Daniel
6) Alex & Rick - London SST
7) Tom et Rem s premier essai
8) MantRoll78-Serge-Dietmar
9) TeknoSport
10) Schaeffler-Skating-Team-3

Classement vétérans

1) SP Ingenierie
2) Nordic ID team
3) Stockholm Speedskaters
4) RC3V 1
5) Les Rollers CLUNYSOIS
6) Activ V
7) TNS OLD-BOYS
8) RUHRBOSS ROADIES
9) Inlajn.Cz 2
10) 24h veteran power

Classement entreprises

1) OXELO 1
2) EUROCOPTER TIGRE
3) ASCAP PEUGEOT 1
4) CEA
5) Schaeffler-Skating-Team-2
6) Raps Speed Skates
7) les oiseaux rares
8) SP 91 SPEED
9) Schaeffler-Skating-Team-1
10) Les Poiriers

Liens utiles

Galerie photo de rollerenligne.com
Vidéo : premier tour du Mans 2008 derrière Sabrina Gaudesaboos (Sarthe Loops Racing by CadoMotus)
Vidéo : Impressions du Team RPM à 8h00 du matin le dimanche
Vidéo : Mans 2008 - 8WD et Gillou - 1er duo français
Vidéo : sprint final et interview vainqueur Mans 2008
Vidéo : Interview - Ewen Fernandez - RPM 3ème Mans 2008
Vidéo : Duo Mystic et Motard34 au Mans 2008
Vidéo : Appache et Mamoun en duo au Mans 2008
Vidéo : hommage aux soli du Mans 2008
Vidéo : 24 Heures avec le team SP Ingénierie au Mans 2008
www.24rollers.com
Classement final completTexte : Alfathor
Photos : Sylvain Rouillard
Mis en ligne  le 02 July 2008 - Lu 13120 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB