-
Le 22 March 2008 à 00:00 | mise à jour le 10 May 2015 à 11:13

Bilan du Sea Battle 2008 à Novorossiysk (Russie)

Bilan du Sea Battle 2008 à Novorossiysk (Russie)

Close Yr E's vous propose un petit report sur la « Sea Battle », deuxième étape des World Slalom Series, qui a eu lieu samedi dernier (15 mars) à Novorossiysk, petite ville portuaire au bord de la "Mer Noire" en Russie...

Mis en ligne par 

Direction "Wonderland"

Bilan du Sea Battle 2008 à Novorossiysk (Russie) L'évènement s'est déroulé à Wonderland, un complexe qui comprend une piste de roller-skating convertible en piste de danse pour clubber le soir autour de laquelle se trouvent des snack-bars, des fast-foods, et des video-games ainsi que des billards et autres... autrement dit, un environnement plutôt sympa pour une battle, avec un public amassé contre les barrières de la roller-rink.

Les participants étaient presque tous exclusivement russes, exception faite des quatre francais du Seba TEAM (i.e. nous, quoi!). La plupart des russes avaient fait le déplacement depuis Moscou, les autres étaient des autochtones novorossiyskiens (là je suis pas du tout sûre du terme, mais on se comprend), et pour compléter la liste il y avait quelques ORNI (Objets Roulants Non Identifiés) qui venaient de ... « Fort-Fort Lointain » en Russie (pas retenu les villes).
La piste a ouvert aux environs de 11h00, pour qu'on fasse quelques tours de chauffe, et la Sea Battle a commencé à 12h00.

Au programme :

  • speed-slalom femmes puis hommes
  • enchaîné par la battle freestyle femmes
  • puis hommes
  • et pour finir un peu de free-jump

Pas plus d'innovations dans les règlements que dans le programme.

Speed Slalom Battle féminin

Bilan du Sea Battle 2008 à Novorossiysk (Russie)

Tout d'abord le speed : sur le modèle classique de la qualification au temps et classification provisoire plus KO Systems, avec départ en 3 temps (« on your marks » - « get ready » - « BIP ») et 12m d'élan.

Les femmes commencent.

Nous étions 8 inscrites, et seulement 4 ont été retenues pour les KO systems :

1. Julia Isaeva (Novotcherkassk),
2. Chloe Seyres (France),
3. Nadezda Zelenova aka Zelenka (Moscou),
4. Kristina Lysenko (Moscou).

La premiere demi-finale oppose donc Julia à Kristina. Renversement total de situation : Kristina donne tout ce qu'elle a dans les jambes et arrive à sortir Julia ! Quant a la deuxième demi-finale, Chloe prend deux manches à Nadezda et se qualifie pour la finale, dans laquelle elle devra rencontrer Kristina.

Le classement final du speed slalom dames est le suivant :

1. Chloe Seyres (France)
2. Kristina Lysenko (Moscou)
3. Julia Isaeva (Novotcherkassk)
4. Nadezda Zelenova aka Zelenka (Moscou)

Speed Slalom Battle masculin

Les hommes enchaînent avec leur échauffement, sans perdre de temps. Sur les 20 participants, 8 sont gardés pour les KO systems.

Je ne me rappelle que des quatre premiers du classement provisoire :

1. Igor Cheremetieff (France),
2. Sebastien Laffargue (France),
3. Kirill Ryazantsev aka ReKiL (Moscou),
4. Alexander Sidorovskiy aka Josh (Novorossiysk).

Igor passe au travers des mailles du filet et se qualifie pour la finale. Contre toute attente, Sébastien se fait sortir en quart de finale en faisant deux faux-départs (éliminatoires) et laisse ainsi passer son adversaire Alexander Shitov (Moscou), le 7ème temps.

Deuxième surprise en demi-finale, ReKiL se fait éliminer par ce même Alexander, qui de ce fait accède à la finale contre Igor. C'est Igor qui remporte finalement le speed, Alexander se place donc 2ème.
Quant a la petite finale, ReKiL perd contre Alexander Sidorovskiy aka Josh (Novorossiysk) qui se hisse a la 3ème place.

Le classement final speed slalom hommes donne :

1. Igor Cheremetieff (France)
2. Alexander Shitov (Moscou)
3. Alexander Sidorovskiy aka Josh (Novorossiysk)
4. Kirill Ryazantsev aka ReKiL (Moscou)

Freestyle Slalom Battle

Le speed fini, place au freestyle !

Le nombre de participants est quasiment identique au speed : 8 femmes et 19 hommes.

"Les femmes d'abord"

Directement deux groupes de quatre pour les demi-finales. Dans le premier groupe, Chloe Seyres (France) se qualifie pour la finale ; Olia Fadina aka Fercha (Moscou) et Julia Isaeva (Novotcherkassk) sont départagées à l'issue d'un best trick supplémentaire, et c'est Fercha qui se qualifie - Julia n'étant pas parvenue à poser son trick proposé.

Dans le deuxième groupe, les juges n'arrivant pas à trancher entre les participantes, en qualifient trois sur les quatre : i.e. Nadezda Zelenova aka Zelenka (Moscou), Polina Semenova (Moscou), et Angelika Babiy aka Kivi (Moscou).

Si on compte bien, la finale oppose 5 participantes (ce qui à mon goût, fait plutôt long). Au final, Chloe s'impose grâce à des runs variés sans trop de déchets.

S'en suit Polina qui assure ses runs, dont la propreté compense le petit manque d'originalité et de peps, runs principalement à base de toupies et de figures assises.

Nadezda finit troisième : bien qu'elle ait un bagage technique impressionnant (sevens, retournés de wheelings et autres), elle ne parvient pas à finaliser proprement ses tricks, et la propreté de Polina a raison d'elle.

Kivi se place a la 4ème place, avec un style tout en toupies croisées (escargot à plat 3-2-1 par exemple, ca vaut le coup d'oeil) et en figures assises (Christie arrière free sur le 80...). Et enfin Fercha la jumpeuz-freerideuz finit 5ème des finales.

Le classement final slalom freestyle dames est donc le suivant :

1. Chloe Seyres (France)
2. Polina Semenova (Moscou)
3. Nadezda Zelenova aka Zelenka (Moscou)
4. Angelika Babiy aka Kivi (Moscou)
5. Olia Fadina aka Fercha (Moscou)

Le freestyle masculin

C'est au tour des hommes de prendre possession des lieux : après un petit apéritif d'échauffement, les groupes des « quarts de finale » (oui, entre guillemets parce qu'il y avait 6 groupes au départ) commencent à passer.
Le Team Russia était venu en force, avec Dimitri, Anatoli et ReKil. Le SebaTEAM aussi avec Igor et Xuan. Les indépendants aussi sont prêts a défendre leur beefsteak, entre Victor Meleshkevich de Novorossiysk a qui le surnom de Generator va comme un gant (bourrinage power), Nikolaï Alexandrov de Vladivostok qu'on va retrouver en finale, Yury Alexeev aka Merlin de Moscou spécialiste en figures assises, Maxim Shvyryov aka Lobzzik de Voronezh avec sa toupie pointes descendue à la Roll Bounce FunkyFunky... et je ne vais pas lister les 19 énergumènes, mais cela donne une petite idée !

Les qualifiés pour la finale sont: Igor Cheremetieff (France), Sebastien Laffargue (France), Kirill Ryazantsev aka ReKiL (Moscou), et Nikolaï Alexandrov (Vladivostok).

Igor remporte la finale grâce à de nombreux tricks en wheeling (entre autres, un seven royal sur 8 plots, un seven backwards, un enchaînement de lignes de wheeling... avec un double retournement sur le 50, j'en passe et des meilleurs ! ).

Sébastien se place en deuxième, on retiendra principalement son last trick (un ‘10-10' royal avant-arrière sur le 80) réussi du premier coup. Les last tricks de la finale valent d'ailleurs tous le coup d'oeil - entre Sebastien et son 10-10, ReKiL et son wheeling imperial 4 plots en avant plus tour autour du 5ème plus retour en arrière (également réussi du premier coup... paf ! ça, c'est fait), et Igor et son enchaînement « special dérapage-to-seven impérial » (certes réussi au 3ème essai et "pas tout a fait dans les plots" dixit l'intéressé, ...mais quand-même ! ).
ReKiL, lui, prend la troisième place avec des toupies catchées, des sevens one-foot imperiaux, et autres tricks techniques en wheeling.
Quant a Alexandrov de Vladivostok, il est loin de détonner en finale parmi ces bêtes techniques arrachées du wheeling : entre sevens inverts impériaux, chicken legs wheelings, specials one-foot royaux, etc... il ne lui reste qu'à asseoir un peu plus son style.

Le classement final slalom freestyle homme donne :

1. Igor Cheremetieff (France)
2. Sebastien Laffargue (France)
3. Kirill Ryazantsev aka ReKiL (Moscou)
4. Nikolaï Alexandrov (Vladivostok)

A côté du slalom

Apres le freestyle, il devait être 19h00 bien tassées, et il restait encore le freejump ! Du coup, on s'est contenté d'un challenge hommes seulement. Dommage pour Fercha la free-jumpeuz qui avait sa place bien assurée chez les girls...

Dmitryi Podgorniy aka Vrat (Novorossisk) s'impose sans trop de difficulté avec son 1m46. Heureusement qu'il ne maîtrise pas encore très bien le timing en zoulou, cela a permis aux autres de ne se prendre ‘que' 16cm de retard au minimum - tout du moins Sébastien, le 2ème avec son saut à 1m30. ReKil le talonne de près avec 1m25.

Le Classement Free Jump :

1. Dmitryi Podgorniy aka Vrat (Novorossisk)
2. Sebastien Laffargue (France)
3. Kirill Ryazantsev aka ReKiL (Moscou)

A noter sur l'évènement la présence de la télévision nationale russe, et de journalistes de divers magasines.

Bilan du Sea Battle 2008 à Novorossiysk (Russie)

Liens utiles

Vidéos des finales hommes et femmes
Vidéos des finales hommes et femmes
Un reportage TV sur la compéitition
Quelques photos
site de la Sea Battle '08
Site WSSA

Texte : Close Yr E's
Photos : Droits réservés

Mis en ligne  le 22 March 2008 - Lu 3417 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB