-
Le 24 September 2006 à 00:00 | mise à jour le 14 January 2011 à 16:42

Paris-Torcy : 4ème édition

Paris-Torcy : 4ème édition

La 4ème édition de la fameuse randonnée du Paris-Torcy a eu lieu les 9 et 10 septembre derniers. Cet événement est né dans la Tête de Philippe Aumard, élu de Torcy séduit par les virées parisiennes, et désireux de faire connaître aux parisiens la verdure de la base de loisirs de Torcy. Gadget a participé à la manifestation pour ReL et vous raconte son déroulement...

Article par 

Une des plus belles randonnées de l'année

Pour faire tirer les parisiens de leur grisaille habituelle, il fallait leur donner envie de sortir et leur proposer un lieu de rendez vous agréable et convivial. La chose s'est faite grâce à un partenariat entre l'U.C.P.A., la ville de Torcy et le Conseil Régional d'Ile de France, partenaire institutionnel de l'événement.
Chaque année, des événements multiculturels s'associent à la rando roller du Paris-Torcy, dont le Master Mix N.R.J. cette année. L'organisation a nécessité un budget d'environ 100.000 Euros pour ce grand rassemblement.

Au programme

Bien sûr, le point d'orgue de ce week-end reste pour nous amateurs de rollers, la grande randonnée de Paris-Bastille à Torcy : 35 km de balade familiale et sécurisée, offerte au plaisir de tous les patineurs dans une grande convivialité et un esprit d'ouverture. C'est un vrai plaisir pour les pieds, les yeux et même pour les spectateurs qui nous ont accompagnés tout au long du parcours.

L'organisation

Pour bien faire, il faut donc un staff rodé (et charmant), un peu de soleil, beaucoup, beaucoup de patineurs, jeunes, vieux, expérimentés ou non, mais tous sachant pour le moins un peu freiner. Hé oui ! Il y a aussi des descentes sur le parcours !
Le staff est issu pour sa majorité des rangs de l'association « Rollers & Coquillages », qui assure depuis le départ la sécurité des randonneurs et du parcours. Le Staff c'est bien, mais la B.R. (Brigade Roller) c'est mieux nous diront les belles demoiselles célibataires et trentenaires qui participent à la randonnée !
La non moins exceptionnelle et fameuse brigade est bien évidemment de la partie comme dans toutes les randos officielles du vendredi soir et du dimanche après-midi dans Paris intramuros. Elle assure pour nous tous un rôle de Police important à roller. D'après certaines filles, on trouve quelques canons dans les p'tits gars de la B.R...

Les patineurs

Ce ne sont pas moins de 6.000 patineurs que nous voyons se préparer à partir de la place de la Bastille ce dimanche midi. 6001 même... et le 1 n'est pas des moindres, il s'agit de Philippe Candeloro, parrain V.I.P. de la manifestation, qui fait l'amitié aux rollerwomen et rollermen de venir participer à cette randonnée si particulière.
Pour lui, c'est juste le début de la saison professionnelle de patinage artistique. La manifestation, en plus d'être faite avec et par des amis, est une bonne remise en jambe. Comme il nous le confiera en roulant, il revient d'une blessure à l'aine.
Hypno aux pieds pour lui, rollers Décathlon, Rollerblade ou Salomon pour d'autres, nous partons de Bastille le sourire aux lèvres, le pied léger et les patins prêts à bouffer du bitume pour ce parcours exceptionnel.
Devant, la police assure l'ouverture de la route et la sécurité de chacun. Avec quatre départements à traverser, plusieurs administrations, plusieurs secteurs et donc plusieurs changements d'autorités et d'équipes interviennent sous le regard avisé de la préfecture. Seule la B.R. nous accompagnera jusqu'au bout du périple.

Départ !

Tout le monde est chaud pour partir, mais Philippe Candeloro se fait attendre. Il effectue un changement de roues sur le fil. Le départ donné. La ligne jaune de tête imprime le rythme. On trouve des parents, quelques rollo-poussettes, des minots en catch derrière papa et maman, de jeunes dulcinées mal assurées au bras de leur copain, des groupes de célibataires en goguette. Tout le monde profite du parcours dans la joie et la bonne humeur. Le temps est idéal, et les parisiennes profitent enfin d'un soleil radieux après de nombreux jours de grisailles (On en voit même en top léger ou petit maillots de bain... un plaisir pour les yeux.)
" Attention, on lève les bras ! Ca ralentit ! PpaAvVéESs... "
Nous effectuons une pause au sortir de Paris. Nous sommes rejoints par de valeureux deux roues des forces policières (des mob' comme quand on était petits). Premiers changements de policiers. Les patineurs sont heureux, l'ambiance est détendue et le staff particulièrement poli. La première partie du parcours est plutôt plane et laisse à tous le loisir de patiner tranquillement.
Une grosse pause avec ravitaillement en barres de céréales et boissons est prévue à Noisy le Grand. Après 2h de roulage, elle se fait un peu attendre. Arrivés à Noisy, les patineurs se ruent sur les bouteilles et la nourriture qui nous attendent. Un vol de sauterelles à roulettes semble s'abattre sur les pyramides de bouteilles fraîches. Un agglomérat de bulots et autres mollusques se prélassent sur les pelouses à l'ombre ou au soleil, bouteille à la bouche.
Cette pause est le moment attendu par tous et surtout par le staff, qui, une fois n'est pas coutume, se retrouve en queue de manifestation pour faire le point sur la suite : les difficultés, les montées et descentes, mais aussi le planning. Ils sont sur le pont depuis 11h30 au moins. Voilà enfin le moment de se sustenter tranquillement.

Après la pause...

Le départ de Noisy se fait avec 45 minutes de retard sur l'horaire prévu. Il faut avancer. Pour notre plaisir de patineur, la Mairie de Torcy a obtenu la fermeture de bretelles d'accès à l'autoroute à des horaires précis. Le cortège met au minimum 10 minutes à passer chaque point névralgique : un stress pour le staff et la police qui ne se répercute absolument pas sur les patineurs ici présents.
On attend les retardataires, encouragés et aidés par le services de "Tortues", le staff de queue de cortège. Il précède deux ambulances de la Croix Rouge, un fourgon de police. On trouve aussi un bus spécialement affrétés pour prendre en charge les patineurs émérites mais épuisés qui souhaitent se retrouver à Torcy plutôt que de regagner Paris par le R.E.R. Les derniers kilomètres sont les pires. Après Noisy, les descentes succèdent aux montées et l'odeur de gomme chaude se mélange aux râles de patineurs essoufflés. Tout le monde garde le sourire, le Graal n'est pas si loin et c'est tellement bien.

L'arrivée sur Torcy

Nous atteignons la dernière Montée avant l'arrivée : un Everest pour les patineurs non habitués, un colosse pour les plus jeunes, l'aboutissement du plaisir pour les masos. Personnellement, je profiterais d'abord d'une voiture de police pour m'amener à mi-montée (c'est ça d'être reporter officiel pour R.E.L.) puis du bus de queue ensuite (trop « gazolifiant ») et enfin de ma propre force motrice.
Dans cette Montée, la majorité des gens souffrent, le staff aide en poussant certains patineurs, comme ils en aideront d'autres à freiner dans les descentes. Dans la dernière descente, nous arrivons sur la base de Torcy les sourires illuminés, les visages fatigués, mais heureux d'être parvenus au bout.
L'eau est là qui coule à flot : Des palettes entières de bouteilles attendent les patineurs. La sono annonce notre arrivée, le lac de Torcy s'offre aux les plus bouillantes et aux plus bouillants. Nous sommes arrivés.
Nous retrouvons sur place le Stand Rollers & Coquillages et ses jolies hôtesses. Pour nous, il faut déjà repartir pour Montpellier. Certains fous ou acharnés décident de faire le retour vers Paris en rollers. Les autres profitent de la base de Torcy un peu avant de rentrer avec des navettes gratuites qui les ramènent à la station de R.E.R. de Torcy. C'est fini pour cette année mais quelques nouveautés sont déjà prévues pour 2007.

Merci à Alain Canet, président de R&C mais aussi personnalité Roller faisant partie du comité d'organisation de Paris Torcy.

Liens utiles

Galerie photo de l'événement sur rollerenligne.com
Site de Rollers & CoquillagesTexte et photos : Gadget
Mis en ligne  le 24 September 2006 - Lu 1896 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB