-
Le 13 September 2006 à 00:00 | mise à jour le 08 February 2015 à 18:58

Bilan des championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang (Corée du Sud)

Bilan des championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang (Corée du Sud)

La dernière journée des Championnats du Monde de vitesse a vu se dérouler les finales du 5.000 m en relais à l'américaine et l'épreuve reine du Marathon. Dans cette dernière ligne droite, les français ont réussi à glaner quelques médailles. Sur les 42 km qui s'étiraient en centre ville, Yann Guyader est parvenu à prendre la seconde place à l'issue d'un sprint massif, tout comme Ewen Fernandez en juniors. Voici le bilan final des mondiaux...

Article par 

Des médailles françaises

5.000 m à l'américaine

La dernière course sur route fut le 5.000 m à l'américaine avec 15 tours à parcourir et 3 patineurs par nation. La France faisait partie des sélectionnés dans toutes les catégories, hormis en seniors femmes.
Pour la France, le sélectionneur avait changé les deux équipes juniors pour le 5000 m relais sur route. Il a aligné chez les filles Célia Fournier, Cindy Etonno et Lucie Peruzzetto. Chez les garcons, on comptait sur Ewen Fernandez, Brian Lepine et Axel Terrien.v En qualification les filles ont échoué dans les derniers mètres et les garçons se sont qualifiés en deuxième position de leur série devant les coréens, apres avoir choisi de faire l'essentiel de leur course en tête.

Juniors femmes

Le Chili et la Colombie ont mené la course, sous la houlette de noms désormais connus : Peñan et Upegui. Les États-unis figuraient en bonne position avec Richardson, Kramer et Scott. Malheureusement, les patineuses tombèrent et n'ont pas pu disputer le sprint final. Les argentines ont pris la tête durant les derniers tours et essayé de contrôler la course. Du coup, elles furent trop fatigués au sprint final. C'est finalement la Colombie qui s'est imposée devant le Chili et l'inattendue Allemagne.

Junior hommes

Après quelques tours, les coréens et les américains ont décidé d'attaquer pour s'échapper. La Corée du Sud semblait proche de la victoire. Un mauvais relais a créé un trou entre le gros du peloton, le Chili et les États-unis. Au sprint finale, le néo-zélandais Peter Mickael a confirmé son grand talent en remportant un autre titre de champion du Monde. Il est suivi de l'Argentine et de la Corée.

La finale a démarré doucement comme la plupart du temps cette année. La grosse accélération a eu lieu dans les trois derniers tours. A la sortie de l'avant-dernier tour, un espoir de médaille est dans l'air, Axel termine son tour en troisième position. Mais les coureurs sont très proches. Après le dernier relais, Ewen entre dans le premier virage du dernier tour en quatrième position et il n'arrivera pas à passer.

C'est la troisième place de quatrième pour les juniors garçons (2 pour Ewen et ce relais), mais il ne reste plus beaucoup d'occasions pour que la chance tourne.

Seniors femmes

La course des seniors dames mettait en balance les États-unis, le Chili, la Corée, la Colombie et la Chine Taipei. A 5 tours de l'arrivée, tout était encore possible pour ces pays quand la patineuse chinoise est tombé violemment avec la colombienne. La Chine Taipei a dû s'arrêter alors que les colombiennes essayaient tant bien que mal de recoller au peloton.

Le sprint final s'est donc déroulé entre les États-unis, l'Argentine, le Chili et la Corée du Sud. Jessica Smith l'emporte pour les États-unis devant l'Argentine et le Chili.

Seniors hommes

La bataille fut vraiment excitante chez les seniors hommes avec 6 nations au plus haut niveau : la Nouvelle-Zélande, l'Italie, les États-unis, la France, la Colombie et l'Espagne.

L'Italie était représentée par Zangarini, Francolini et Romani. L'ensemble des nations est parvenu à rester groupé durant la course sans commettre aucune faute dans la zone de relais. Toutes se concentraient pour l'emballage. A 3 tours de l'arrivée, la vitesse a augmenté et l'on a vu se creuser un petit trou entre le groupe des leaders, l'Espagne et la France.

Au sprint final, Joey Mantia (États-unis) s'est retrouvé face à Zangarini pour l'Italie et à Dobbin pour la Nouvelle-Zélande. Les 3 patineurs ont franchi la ligne en même temps ! Il a fallu la photo finish pour départager les protagonistes et finalement arriver au classement suivant : Nouvelle-Zélande, Italie, États-unis.

Le marathon

Tout le monde attendait l'épreuve reine de la route. Le marathon a débuté à 8h20 du matin par le départ des juniors filles sur une route complètement détrempée par une pluie diluvienne.

Le circuit en centre-ville d'Anyang comportait une ligne droite de 2 km à effectuer dans un sens, puis dans l'autre. Une partie montait légèrement alors que l'autre descendait autant. Les courses furent assez lentes et de nombreuses chutes eurent lieu. Ce tracé ne favorisait donc pas les échappées et les conditions météos ont rendu les patineurs prudents.

Chez les filles, que l'on a beaucoup vues en tête, Cindy Etonno termine 5ème, Célia Fournier 13ème, Lucie Peruzzetto 14ème, et Juliette Pouydebat 27ème.

Les juniors dames ouvrent le bal

De nombreuses tentatives d'échappées furent tentées, mais aucune ne prit plus de 10 m au peloton. Les iraniennes ont d'ailleurs surpris beaucoup de Monde. On assista à de nombreuses chutes, dont celle de 5 patineuses coréennes qui se relevèrent rapidement et revinrent dans le peloton. La Belgique et la Suisse ont tenté de s'échapper sans succès. Seul Lee (Corée du Sud) remporte la course devant india Kuhn (Suisse) et heather Richardson (États-unis).

Juniors hommes

Chez les juniors hommes, Peter Michael (Nouvelle-Zélande) remporte devant Ewen Fernandez (France). Le troisième patineur fut disqualifié pour avoir poussé un autre concurrent. La 3ème place est donc revenue à Kim Jum Kim.

Les juniors francais ont été bons dans l'exercice. La photo des garçons à 200 m de l'arrivée montre que seuls les français, les coréens, les colombiens et les néo-zélandais sont encore dans le coup. 

Seniors hommes

Le marathon des seniors est revenu à Joey Mantia au terme d'un sprint massif. L'américain s'impose devant Yann Gyuader et Francesco Zangarini. Le sprint a été lancé de très loin. Il fut emmené plutôt pour des fondeurs. Le placement était primordial.

Les garçons ont placé trois coureurs dans les 10 premiers : Ewen Fernandez arrive second, Axel Terrien 4ème, Jean-Baptiste Péridy 9ème. Brian Lépine et Maxime Talbourdet se sont relevés après avoir fait l'effort pour l'équipe.

La technique aussi est fondamentale dans ces conditions, mais différents styles sont dans les premières places : des patineurs caractérisés par leur puissance et d'autres plutôt par leur glisse. C'est le meilleur résultat des juniors durant ce championnat. Championnat du monde roller course 2006 à Anyang

Bilan des championnats du Monde

Après deux semaines en Corée, on a pu constater que l'essentiel des médailles ont été trustées par quelques nations :

  • Colombie : Carolina Upegui, Cecilia Baena, Jorge Botero, Liana Holguin, Deidy Jaramillo
  • Corée du Sud : Young Min Kim, Kuck Chae Yi, Myung Kyu Lee, Hyo Sook Woo
  • Chili : Catherine Peñan, Rolando Ossando, Johan Stuardo
  • Italie : Gregorio Duggento, Patrizio Triberio
  • Nouvelle-Zélande : Nicole Begg, Kalon Dobbin, Peter Michael
  • Argentine : Silvina Posada, Andrea Gonzales
  • États-unis : Heather Richardson, Joey Mantia
  • France : Yann Guyader, Ewen Fernandez, Julien Despaux

On a pu se rendre compte de l'omniprésence de la Colombie et de la montée en puissance d'autres nations sud-américaines comme l'Argentine. La Corée et les États-unis possèdent également de sérieux atouts. Ces pays furent indéniablement les plus forts. Il sont venus à Anyang au moins 3 semaines avant l'événement pour préparer les courses, s'habituer au circuit et limiter les effets du décalage horaire.

A l'opposé, la plupart des nations européennes ont manqué de crédits pour amener leurs patineurs plus tôt à Anyang. On a aussi constaté un manque d'expérience sur piste. Il faut dire que la plupart des patineurs ont une profession en parallèle de leur carrière sportive. Face à eux, la Corée, le Chili ou la Colombie ont des patineurs professionnels. Dans ces pays, le roller a pris une ampleur considérable. Ces écarts de traitement expliquent l'écart qui se creuse entre l'Europe et les autres continents.

Notons, en revanche, que les patineurs néo-zélandais ne bénéficiaient d'aucune aide de la part de leur fédération nationale. Ils ont dû se débrouiller par eux-mêmes pour venir sur l'événement et payer les divers frais.
Une guerre du matériel a également eu lieu sur place. Face à Matter et Hyper, on a pu assister à l'arrivée de MPC.

Les championnats du Monde d'Anyang furent un exemple d'organisation. 50 pays furent représentés dont de nouvelles nations comme l'Iran ou la République Tchèque. On attend avec impatience l'édition 2007 qui se déroulera à Cali, sur les terres colombiennes. Pour 2008, la Suisse s'est portée candidate auprès de Coni Altherr et de la Fédération Internationale des Rollers Sports.

Galerie photos

Championnat du monde roller course 2006 à Anyang

Liens utiles

Notre page du championnat du monde de roller course 2006 à Anyang

Texte : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Photos : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Mis en ligne  le 13 September 2006 - Lu 2326 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB