-
Le 05 September 2006 à 00:00 | mise à jour le 08 February 2015 à 18:48

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : deuxième journée

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : deuxième journée

Les premières médailles tricolores arrivent ! Les seniors ont décroché des places d'honneur lors de la deuxième journée des Championnats du Monde de vitesse à Anyang. Julien Despaux s'est adjugé la médaille d'argent du 500 m avant de participer au relais à l'américaine avec Yann Guyader et Thomas Boucher. Les trois hommes se sont hissés sur la plus haute marche du podium après une course palpitante. Récit...

Mis en ligne par 

Deuxième journée : premières médailles françaises

Le planning des courses a dû être modifié tôt le matin. La pluie s'est invitée sur l'épreuve. Les délégations nationales ont dû s'adapter à de nouvelles contraintes : le 500 m est passé directement des phases préliminaires à la finale et les relais à l'américaine se tiendront donc à 16h00 pour les séries et à 20h00 environ pour les finales.

Les 500 m : Kalon Dobbin impérial

La Colombie s'est emparée des deux titres en junior et a montré une nouvelle fois sa domination sur piste. Les coréens ont pris la médaille d'argent et ont considérablement amélioré leur niveau physique depuis 3 ans. Ils sont vraiment impressionnants durant les courses.

Chez les seniors femmes ce fut un véritable combat entre Moreno, Baena et Lim. Andrea Gonzales a suivi les 3 challengers mais n'avait pas assez de vitesse pour prendre la tête. La coréenne a pris les choses en main durant les deux premiers tours de la course. C'est alors que Berenice Moreno a accléré, protégée par Cecilia dans sa roue. Elle surveillait la coréen afin d'éviter qu'elle passe sa partenaire. Berenice remporte le titre mondiale, suivie de Chechi et Jin Seon Lim.

Chez les seniors hommes, il y eut une confusion importante d'arbitrage lors des résultats des demi-finales. On ne savait plus si Cifuentes (Colombie) devait courir ou non. Triberio devait-il être sélectionné pour la finale ? Même chose pour Joey Mantia : les juges le laisseront-ils courir ?

Durant près d'une heure, les délégations colombiennes, italiennes et américaines ont protesté face à cette décision et regardé les vidéos afin de vérifier les résultats. Dans le même temps, les athlètes essayaient de garder leur concentration et continuaient à s'échauffer. Finalement, la décision officielle est tombée : La finale réunira Cifuentes (Colombie), Despaux (France), Kalon Dobbin (New Zealand) et Wen Li Lo (Taipei).

Kalon, dans un grand jour, a mené le peloton, talonné par Julien Despaux. Il a offert à la Nouvelle-Zélande son 4ème titre de champion du Monde. C'est la seconde fois depuis 1989 qu'un patineur Kiwi remporte deux titres lors du même championnat du Monde !  Ce résultat confirme la grande forme du néo-zélandais après son titre sur 300 m.
Julien Despaux a pris la médaille d'argent.  Il termine a tenu sa position durant l'intégralité de la course.
Chez les juniors Célia Fournier et Juliette Pouydebat ont été éliminées en séries. Maxime s'est incliné lors des quarts de finales. Ce fut une grande déception pour Célia et Maxime qui pouvaient espérer aller plus loin.

Relais à l'américaine : les français champions du Monde !

Pour cette épreuve, comptez 3 patineurs par pays et 6 nations sélectionnées avec 15 tours à effectuer. On retrouve sur la ligne de départ : la Colombie, la Corée, l'Argentine, l'Italie, la China Taipei et les États-Unis.

En juniors femmes

Après quelques tours, l'Argentine prend un mauvais relais et ne parvient pas à revenir sur le peloton. Les États-unis et la Colombie mène la danse. Derrière, la Corée met toutes ses forces dans la bataille pour rester dans leur roue. Dans le dernier tour, la Corée produit un scénario qu'elle a l'habitude de suivre pour conquérir la victoire : un sprint très rapide sur les derniers mètres, avec beaucoup d'agilité. Elle prend la première place devant la Colombie et les États-unis.

Du côté des juniors hommes

Les Pays-Bas, les États-unis, l'Italie, la Colombie, la Corée et la Chine Taipei sont sur la ligne de départ. Durant le premier tour, le patineur italien commet une erreur de trajectoire dans un virage et tombe. La Corée décide d'attaquer après 10 tours et prend une avance confortable.

Les Pays-Bas et les États-unis suivent et se battent pour prendre la tête avant la dernière ligne droite. Le patineur néerlandais parvient à passer l'américain dans les derniers mètres et décroche la médaille d'argent. La victoire revient une fois de plus à la Corée.

Seniors femmes

La Colombie, les États-unis, l'Italie, la Chine, l'Argentine et la Corée sont dans les starting-blocks. L'Italie, les États-unis et la Colombie prennent l'avantage dans le premier virage sur la Corée qui a pris un faux départ. Le patineur de Chine Taipei tombe et ne parvient pas à revenir sur le paquet.
Après 10 tours, les Etats-Unis attaquent avec Jessica Smith et Brittany Bowe. Elles sont talonnées par les Colombiennes. Le sprint final se réglera entre Baena et Smith…

La Coréenne aurait été capable de l'emporter au sprint, mais elle a démarré trop tard, laissant Jessica Smith nous montrer une fois de plus sa puissance. Les USA l'emportent devant la Colombie et la Corée.

Seniors hommes

Pour la France, seuls les seniors hommes se sont qualifiés pour la finale de l'américaine. La finale se déroule dans la soirée. L'Italie, les Etats-Unis, la France, la Colombie, la Chine Taipei et la Corée sont qualifiés pour la finale. Les 6 équipes ont le potentiel pour aller chercher la médaille d'or. La France et l'Italie semblent dominer les débats durant les deux premiers tours, tout en évitant les accrochages dans les virages.

Les États-unis, représentés par Mantia and Lewis commettent une erreur et sont éliminés. Les autres pays ont le champ libre. La France semble voler sur la piste avec Boucher, Despaux et Guyader qui filent comme des flèches.

Dans l'avant dernier tour, le coéquipier de Kalon Dobbin grapille quelques mètres. il propulse sont leader qui prend une avance importante et la tête de la course pour assurer la meilleure place possible pour le sprint. C'est sans compter sur le retour fulgurant de Yann Guyader qui cloue le Néo-Zélandais sur place quelques mètres avant la ligne. 

Yann Guyader, le meilleure patineur français de l'année, prouve une nouvelle fois sont immense talent ! A cette équipe, Il faut associer Kevin Gauclin qui a disputé la série. Julien Despaux sortait tout juste de son 500 m. Les français ont réussi de très bons relais, avec notamment une poussée très efficace de Thomas. L'équipe est toujours restée en première ou en deuxième position.

La dynamique positive est enclenchée pour la suite des championnats du Monde : Rendez-vous sur la route demain. Pour l'instant, ce sera repos pour les coureurs, les supporters peuvent prendre le temps de fêter ce titre.

Galerie photo





Liens utiles

Notre page du championnat du monde de roller course 2006 à Anyang

Texte : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Photos : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Mis en ligne  le 05 September 2006 - Lu 2300 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB