-
Le 03 September 2006 à 00:00 | mise à jour le 08 February 2015 à 18:48

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : première journée

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : première journée

Les championnats du Monde de roller course se tiennent en Corée. L'événement a débuté le 1er septembre 2006 par la cérémonie d'ouverture et se clôturera le 9. L'organisation a mis les petits plats dans les grands pour que la compétition se passe dans les meilleures conditions. Les séries du 300 m ont ouvert le bal. Lors de cette première journée, les français ne sont pas parvenus à monter sur le podium pour l'instant. Bilan...

Mis en ligne par 

Un début de championnat en demi-teinte

La cérémonie d'ouverture

L'arrivée sur le lieu de la compétition se fait en prenant une série de routes mettant en avant les championnats du Monde. Des centaines de drapeaux aux couleurs des pays participants à l'événement s'alignent le long des avenues. On trouve aussi des portraits de Jessica Smith et Kuok Chae Yi sur les murs des bâtiments. Le Roller Stadium a été spécialement fabriqué pour ces championnats du Monde. On y trouve tout le nécessaire : des tribunes spacieuses pour les supporters, une aire de presse en extérieur avec connexion Internet, de grands écrans, un système de chronométrage efficace, des aires pour les participants, une autre spécialement dédiée au contrôle antidopage...

Les championnats ont débuté le vendredi soir par une cérémonie d'ouverture parfaitement organisée et huilée. Les tribunes sont combles. Les supporters coréens se sont déplacés en masse. L'organisation leur a proposé un petit dépliant expliquant les principes clés du roller afin qu'ils comprennent mieux ce qui se passe sur la piste. Il leur est également proposé de petites lumières qu'ils allumeront lors de la cérémonie.

Sur la piste, les athlètes sont un peu emportés par l'atmosphère festive qui règne en ce lieu. Des centaines d'enfants essaient de récupérer des souvenirs des pays d'où proviennent les participants : un drapeau italien, un kangourou australien, une tour Eiffel...

Durant 2 heures, les spectateurs ont pu profiter de démonstrations de Kung-Fu, d'une chorale, mais aussi des démonstrations de roller agressif (Xsjado) et de BMX. Le break-dance s'est mélangé aux danses et aux musiques traditionnelles. Enfin, est venue la présentation des différents pays et les discours des personnalités.

44 pays avaient participé aux mondiaux en Italie en 2004, ils étaient 34 l'année dernière en Chine, et atteignent 50 à Anyang en Corée.

Une piste bosselée

L'une des premières surprises auxquelles les athlètes ont dû faire face est le relief de la piste flambant neuve. Les coréens ont souhaité augmenter l'accroche à la corde. La piste  était reprise plusieurs fois pour arriver au résultat désiré. L'équipe de France a donc dû prendre ses marques durant les quelques jours sur place qui ont précédés la compétition.
On regrettera l'absence de quelques grands noms français pendant ces championnats : Pascal Briand, Alexis Contin, Arnaud Gicquel, Estelle Flourens, Franck Cardin. Certains ont arrêté leur carrière, d'autres se sont tournés vers la glace.
Ces 8 jours de compétition marqueront certainement la forme de quelques pays favoris comme la Corée du Sud (organisatrice), la Colombie, les U.S.A. ou encore l'Italie.

Présentation de l'équipe de France Junior
Cette catégorie se compose des patineurs âgés de 16 ou 17 ans. Ils sont également appelés cadets en France. Chez les filles nous avons deux fondeuses, Cindy Etonno et Lucie Peruzzetto. Pour les épreuves de vitesse, la France aligne Célia Fournier et Juliette Pouydebat.
Deux sont au pôle de Nantes et deux à Bordeaux. Cindy et Célia sont en 2ème année, Juliette est en 1ère année et Lucie est surclassée. Pour les garçons trois fondeurs sont présents : Ewen Fernandez, Jean-Baptiste Péridy et Axel Terrien. Les deux coureurs de vitesse sont Maxime Talbourdet et Brian Lépine. Seul Jean-Baptiste n'est pas de la région nantaise, mais de Longjumeau. Ewen et Maxime sont au pôle. Deux sont en seconde année junior et trois en première année. Comme pour les filles la continuité est préparée.

300 m contre la montre senior

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : première journée

Les choses sérieuses ont commencé le samedi matin à 9h00 avec les séries du 300 m contre la montre. La température avoisine les 30°C et le taux d'humidité est important. Du coup, la récupération est plus difficile, en particulier pour les européens habitués à des températures plus fraîches. 12 patineurs sont qualifiés par catégories pour les finales. Il n'y a pas eu réellement de surprises : l'Italie, les .U.S.A., la Corée, l'Argentine, la Colombie, le Chili et la Chine Taipei, forts sur piste et habitués des entraînements sur anneaux ont bien géré les courses.

A l"issue des séries on trouve donc quelques noms connus tels que Kalon Dobbin (Nouvelle-Zélande). Il est vêtu d'une nouvelle combinaison similaire à celle des nageurs et des sprinteurs en athlétisme. Joey Mantia (U.S.A.) et Gregorio Duggento (Italie) sont également qualifiés. Tout le monde les attendait sur le podium et le trio n'a pas failli ! Dobbin s'impose en 25,055 secondes devant Mantia et Duggento.

Chez les femmes, Cecilia Baena (Colombie) Ju Hee Lim (Corée du Sud) et Yu Ting Huang (Chine Taipe) seront également présentes. En finale, les colombiennes montrent leur savoir-faire sur piste. Berenice Moreno s'impose devant sa compatriote Cecilia Baena et Yu Ting Huang (Chine Taipei).

On notera la présence de patineuses iraniennes soutenues par Bont. Elles ont couru dans des tenus traditionnelles correspondant à leur valeurs : des pantalons longs, un sweat-shirt et leur voile.

Aurélie Duchemin a fait les qualifications mais n'a malheureusement pas réussi à se frayer une place vers la finale, mais le 300 m n'est pas sa spécialité. Chez les hommes, Julien Despaux est parvenu à décrocher son ticket pour les phases finales en réalisant un temps de 25,611 secondes. Il ne s'alignera pas en finale.

300 m contre la montre junior

Il n'a pas manqué grand chose à Celia Fournier et à Maxime Talbourdet pour rentrer dans les 12 finalistes. Ils finissent respectivement 16ème en 29,292 secondes et 14ème avec 26,707 secondes. Mais ces deux coureurs sont surtout attendus sur les 500 m et le 1000 m où ils ont été performants au championnat d'Europe (championne et vice-champion). Juliette est 20ème en 30,193 seconde et Brian 20ème en 27,489 secondes.
Chez les filles, Heather Richardson confirme sa suprématie sur la catégorie féminine en 27,612 secondes. Le coréen Myung Kyu offre le titre à son pays en 25,612 secondes.

15.000 m à éliminations senior

Championnats du Monde de roller course 2006 à Anyang : première journée

Ce ne sont pas moins de 75 tours que doivent réaliser les concurrents. La course est aussi physique que tactique. Sur la ligne on retrouve quelques grands noms des Marathons : Dobbin, Romani, Botero, Wiedubilt, Byrne...Yann Guyader et Baptiste Grandirard prennent le départ. La course est d'autant plus difficile que le nombre important de coureurs (59) nécessite que les juges éliminent les coureurs deux par deux sur les premiers tours. Il ne doit rester que 5 patineurs lors du dernier tour. La Corée, la Nouvelle-Zélande, la Colombie et la France sont favorites.

Devant, on joue sérieusement des coudes pour rester placé. Malheureusement, la chute de Yann a laissé Baptiste seul. Ce dernier n'a donc pas pu faire grand chose. Les coréens ne sont pas très présents à cause de leur manque de technique en placement. Ils ont dû rester derrière les américains, les colombiens et les italiens. Les places sont restées identiques du début à la fin pour ces 3 équipes. Le sprint final donne la victoire à Joey Mantia devant Jorge Botero et Nelzon Garzon, son partenaire.

Chez les femmes, 38 patineuses prennent le départ. L'Inde, l'Iran, Singapour et le Canada ne parviennent pas à s'adapter au rythme et sont rapidement éliminés. Le choix des roues et des trajectoires s'avère déterminant pour éviter les chutes. La coréenne Hyo Sook Woo décide d'attaquer tôt et fort. Elle parvient à prendre un demi-tour au peloton. Après 10 tours en tête, le paquet n'accélère pas vraiment et ne lance pas vraiment la chasse. Une coéquipière coréenne vient se placer aux avant-postes pour contrôler. L'avance de la coréenne augmente dangereusement. Alexandra Vivas, Liana Holguin (Colombie) et Melissa Bonnet (Argentine) partent en chasse et la rejoignent. A 44 tours de l'arrivée, deux pelotons sont formés.

La talentueuse Hyo Sook Woo attaque une nouvelle fois, mais Liana Holguin décidé de prendre sa roue jusqu'à la fin pour contrôler les tentatives d'échappées. Après quelques tours les deux pelotons sont réunis en un. Les patineuses sont fatiguées et le rythme change complètement. Plus personne ne veut mener à 20 tours de l'arrivée. La Corée, la Colombie et l'italie sont seules capables de l'emporter.

La coréenne tente à nouveau de partir, mais la colombienne donne tout dans la dernière ligne droite, passant la coréenne et remportant la victoire !

15.000 m à éliminations juniors

La course est parfaitement contrôlée par les coréens. L'Afrique du Sud et le Canada sont les premiers éliminés alors que les U.S.A., le Chili, la Corée, la Colombie et la France mènent le paquet et contrôlent la vitesse. Sur le bord de la piste, les entraîneurs donnent des instructions et font monter la pression. Les juniors ont vraiment besoin d'instructions pour mener correctement leur course. A 49 tours de la fin, une erreur technique entraîne une chute : un mexicain, un indien, un australien et un espagnol sont éliminés. A 6 tours de l'arrivée, la sélection s'est faite. Le podium se joue entre l'Italie, la Corée, et la Colombie. On retrouve aussi Ewen Fernandez pour la France et Rolando Ossando du Chili.

Les garcons se sont très bien comportés. Jean-Baptiste a eu la malchance de se retrouver dans une chute collective, sans gravité, et de se faire sortir en 20ème position. On notera la belle performance d'Ewen Fernandez qui termine 4ème après s'être lancé à la poursuite de deux patineurs coréens qui ont attaqué à 3 tours de la ligne. Ewen s'est fait devancé sur la dernière ligne droite par un patineur colombien qui avait pris sa roue. Son coéquipier, Jean-Bernard Péridy a été pris dans une chute collective et se classe 20ème.

Chez les filles, Cindy Etonno termine 10ème et Lucie Peruzzetto arrive en 17ème position. Les juniors filles européennes semblent voir du mal à s'approcher des plus hautes marches. Les filles se sont pourtant bien comportées. Cindy  est sortie à 9 tours de l'arrivée et Lucie à 21 tours. Pour apprécier la performance, il faut savoir que les juniors filles européennes, contrairement aux garcons, sont depuis plusieurs années loin des americaines (Nord et Sud) et dans une moindre mesure des asiatiques.
Au 300 m juniors, aucun patineur n'a passé les séries.

Les séries et les finales du 1.000 m junior

Célia Fournier et Ewen Fernandez ont réussi à se qualifier dans la matinée pour la finale du 1.000 m sur piste. Maxime Talbourdet a été sorti en demi-finale. Juliette Pouydebat n'est pas parvenue à passer les séries.
L'après-midi, Célia Fournier a décroché la 6ème place pour la France. Le podium revient à deux colombiennes et une italienne. Chez les garçons, Ewen Fernandez prend la 4ème place.

Les séries et les finales du 1.000 m senior

Angèle Grandgirard, Aurélie Duchemin et Thomas Boucher n'ont pas passé les séries. Julien Despaux, a, quant à lui, réussi à se hisser en demi-finale. La finale dame est remportée par la colombienne Cecilia Baena devant Andrea Gonzalez et la néo-zélandaise Nicole Begg.
Chez les hommes, on retrouve un habitué des premières marches sur Marathon : Jorge Botero. Il devance un autre favori : l'américain Joey Mantia. Patrizio Triberio (Italie) prend la 3ème place.

10.000 m à points et à éliminations juniors

L'après-midi a débuté par les 10.000 m à points et à éliminations, une formule que l'on voit peu en France depuis quelques années. Ces courses sont très largement dominées par les coréens et les colombiens. En junior, Lucie Peruzzetto et Cindy Etonno ont respectivement terminé 14ème et 15ème.
Chez les seniors femmes, Laetitia Le Bihan arrive 16ème et Nathalie Barbotin 19ème. La course est remportée par la néo-zélandais Nicole Begg devant la colombienne Liana Holguin et la coréenne Hye Mi Kim.
En senior hommes, Baptiste Grandgirard termine 16ème alors que le podium se compose là encore d'un néo-zélandais (Scott Arlidge) d'un coréen (Yoo Jong Nam) et d'un italien (Pier Davide Romani).

Galerie photo

Liens utiles

Notre page du championnat du monde de roller course 2006 à Anyang

Texte : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Photos : Aurélie Bouvet et Michel Terrien
Mis en ligne  le 03 September 2006 - Lu 3883 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB