-
Le 10 July 2006 à 00:00 | mise à jour le 19 May 2015 à 22:38

Chloé Seyrès : Style et slalom

Chloé Seyrès : Style et slalom

Nous avons eu l'occasion d'interviewer Chloé Seyrès lors de son passage à Montpellier en juin dernier. Elle préparait alors la vidéo des "Clopinettes" avec Clochette. "Le slalom allie le côté sport et musique". C'est une des raisons pour lesquelles Chloé, double championne de France en slalom style, s'est mise au roller. Portrait d'une patineuse passionnée...

Article par 

Interview

A quel âge as-tu commencé le roller ?

J'ai vraiment commencé à m'y mettre en mai 2001 (14 ans).

Quels sports as-tu pratiqué auparavant ?

A la base, je faisais de la danse classique jusqu'à l'âge de 12-13 ans où j'ai plaqué le Conservatoire. J'ai eu une période de transition de 2-3 ans pendant laquelle je me suis essayée au Rock'n Roll acrobatique. Puis je suis tombée nez-à-nez (heuu nez-à-plot) avec le slalom.

Comment en es-tu venue au roller ?

J'ai arrêté car je n'y trouvais plus mon compte. J'ai cherché un sport qui pouvait se rapprocher de ce que je faisais et un jour je suis tombée par hasard sur une démonstration de roller acrobatique. C'est comme ça que j'ai découvert le slalom : là je me suis dit « ah, c'est ça que je veux faire ! » J'ai accroché au slalom car c'est un bon compromis qui allie sport et musique. Pour moi, cela pouvait correspondre à de la danse avec obstacles, où l'on devait construire une chorégraphie sur une musique de notre choix ! Ce fut une satisfaction immense après des années de frustration de programmes imposés classiques.

Peux-tu faire un résumé de ta carrière ?

J'ai commencé à rouler avec un pote. A deux, on se motive plus (mode émulation). On essaie de faire toujours mieux que l'autre et on progresse sans même s'en rendre compte. A l'automne 2001 j'ai rencontré Skali. On a roulé 6 mois ensemble à Bordeaux jusqu'aux Championnats de France l'année d'après en 2002. J'ai gagné dans la catégorie Cadette. A partir de là, tout s'est enchaîné très vite. J'ai intégré l'équipe de France. Je suis partie pour faire Lausanne 2002. J'ai remporté à nouveau les Championnats de France en 2003, toujours en cadette, et j'ai ré-enchaîné avec Lausanne 2003 où j'ai terminé 3ème toutes catégories confondues. Puis j'ai arrêté pendant un an complet à cause de problèmes de genoux. Comme au bout de 10 mois il n'y avait pas de réelle amélioration, je me suis dis tant pis, soignons le mal par le mal, je recommence.
J'ai repris un mois avant la finale I.F.S.A. 2004 à Amsterdam. Je m'étais qualifiée l'année précédente à Lausanne, et je me suis dit que c'aurait été dommage de ne pas en profiter. C'était ma 1ere compétition depuis un an, et j'étais un peu stressée à vrai dire. Finalement j'ai eu beaucoup de chance : tout le monde a plus ou moins raté son run, et je suppose que j'ai été une de celles qui l'a le moins raté… et j'ai fini preum's. Puis il y a eu les championnats de France d'Annecy 2005, j'ai gagné aussi dans la catégorie Senior Femme.
Jusqu'à présent je roulais en solo, donc de temps en temps c'était pénible de trouver la motivation. Fin février dernier (2006), j'ai reçu un camarade de slalom tout neuf, modèle : « Igor Cheremetieff » (Le Père Noël avait un peu de retard). Il était de passage sur bordeaux pour un stage de 3 mois à la fédération française de Roller Skating. On s'est retrouvé à faire des sessions à deux, ce qui a recréé une émulation : mode roller jusqu'à épuisement ! Enfin, il y a eu les championnats de France la semaine dernière (Dijon 2006) que j'ai gagné à nouveau.

Pratiques-tu d'autres sports à côté du roller ?

Un peu de "Gym-Abdos-Fessiers-Oh-Yeah" à la fac, histoire de décompresser.

Quels patins utilises-tu ?

J'utilise un montage basé sur une coque et un spoiler de Twister 2004, un chausson F.S.K. 2005, et une platine Seba de 219 mm.

Quels sont tes sponsors ?

Escape Outside (Surf'n Roller Shop) à Bordeaux.

Est-ce que tu pratiques d'autres disciplines que le slalom en roller ?

Un peu de freeride et de rampe à mes heures perdues.

Quels sont tes points forts ?

Je suis très volontaire, méthodique, et très (trop ?) perfectionniste. Quand je travaille quelque chose, je commence par le commencement pour avoir une base solide et je prends le temps de construire, avant de rajouter des couches étape par étape.

Quels sont les points à améliorer ?

La gestion du mental ! Il faut que j'arrive à rester zen. J'arrive à peu près à gérer le physique, mais le mental m'échappe encore…

Quels sont tes objectifs pour la saison et les années à venir ?

J'essaie surtout de me faire plaisir. Je cherche surtout à progresser et je ne me prends pas la tête.

Que fais-tu comme études actuellement ?

Je viens d'obtenir une licence d'anglais L.C.E.

Ferais-tu du roller ton futur métier ?

Le roller est une passion à la base, un échappatoire au quotidien. Si le roller devient mon quotidien, je n'aurai plus d'échappatoire... et de toute façon j'ai besoin d'une activité intellectuelle à côté de la pratique sportive.

Quelles sont tes passions à côté du roller ?

Essentiellement la musique. J'ai fait du violon pendant quelques années au Conservatoire, puis un peu de piano, et de guitare. Je chante également. Depuis un, an je fais partie d'un groupe d'électro-rock (Akouphën, www.akouphen.net).

Penses-tu que les garçons et les filles devraient concourir en même temps en style slalom ?

Pourquoi pas : après tout c'est surtout une épreuve artistique qui ne nécessite pas forcément de force.

Comment vois-tu l'évolution du slalom dans les années à venir ?

Je ne sais pas. Point de vue compétition, il faudrait arriver à trouver les critères de notation les plus objectifs possible, tout en arrivant à garder en compte une dimension artistique essentielle au slalom. Cela signifierait : garder une touche de subjectivité. Mais arriver à trouver un compromis équilibré et équitable entre l'objectivité et la subjectivité qui conviennent à une grande majorité relève du casse-tête...

Les européens arriveront-ils à rester au top face à l'Asie qui monte ?

Ils ne sont globalement déjà plus au top face à l'Asie ! Il faut qu'on mette un petit coup de bourre pour les rattraper. Pour tout ce qui est toupie et wheeling, ils sont largement en avance mais il y a des domaines où on a encore le dessus, c'est une question de répertoire !

Fiche technique

Prénom : Chloé
Nom : Seyrès
Surnom : Clo
Né le : 14/07/1986 (20 ans)
Pointure : 36 2/3
Poids : 47kg
Taille : 1m57
Réside à : Bordeaux
Sponsor(s) : Escape Outside (Bordeaux)
Situation matrimoniale : En couple
Plat préféré : Aucun
Musique préférée : Fan hystérique d'Elvis Presley (et des 50's américaines)...
Hobbies : Roller et musique
Citation préférée : « Don't Dream It, Be It. » (The Rocky Horror Picture Show)
Meilleur souvenir : Lausanne 2003 (spéciale cass'dédi) et les slaloms sessions avec Sarah Bettens dans le post-radio !
Pire souvenir : Un an sans sport total
Entraînements : 1 à 5,6,7... heures par jour, selon la motivation
Débuts en roller : Mai 2001
Figure du moment : Les Kicks à toutes les sauces !

Titres

  • Championne IFSA 2004 (et gagnante du circuit)
  • Double championne de France en senior style 2005/06

Galerie photos

Liens utiles

Interview de Chloé sur RollerFR
Vidéo de Chloé et Clochette (Clopinettes)
Site groupe electro-rock Akouphën
Shop Escape Outside

Texte : Mélusine
Photos : Rollerenligne.com & droits réservés
Mis en ligne  le 10 July 2006 - Lu 13467 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB