-
Le 07 July 2006 à 00:00 | mise à jour le 06 March 2015 à 18:05

24 Heures du Mans Roller 2006 : victoire de l'équipe S.K.F. Women chez les dames

24 Heures du Mans Roller 2006 : victoire de l'équipe S.K.F. Women chez les dames

Quand S.K.F. a lancé l'idée d'une équipe 100% féminine aux 24h du Mans, l'objectif était simple : remporter l'épreuve après une 2e place au scratch avec l'équipe masculine en 2005. Augustine Pithon, la capitaine n'a pas fait dans la demi-mesure pour son recrutement en embauchant quelques unes des patineuses les plus performantes au niveau national. Nous les avons suivies toute l'épreuve. Bilan...

Article par 

Un seul but : la victoire chez les dames

Equipe SKF Women 2006Une équipe de choix

 Aligner un plateau d'un tel acabit n'est pas une chose aisée. La plupart des demoiselles sont élites ou nationales. Elles ont toutes au moins remporté une fois un championnat de France.
 On regrettera l'absence d'Anne-Claire Maillard qui n'a pas pu venir de Suisse et de Catherine Grage. L'équipe doit finalement rouler à huit  patineuses !

 Sur le terrain, S.K.F. a de nouveau mobilisé son équipe masculine amateur dont les performances globales sont inférieures à celles de l'équipe féminine. Ils parviennent cependant à se classer 49e sur 593 équipes ! Elle s'avèrera particulièrement utile sur le terrain pour soutenir les féminines.

Une logistique efficace

 Avec le soutien de leur partenaires : S.K.F., managé par Joël Gerbaud, Roll'X et rollerenligne.com, l'équipe S.K.F. Women s'est donné les moyens d'atteindre son objectif. On trouve d'abord un encadrement de choix en la personne du coach : Pascal Fernandez,
vainqueur de l'épreuve en solo en 2005.

D'autre part, 2 kinésithérapeutes Dominique Karch et sa collègue Magalie font bénéficier l'équipe de leurs services indispensables pour courir dans de bonnes conditions. On compte aussi sur un trio de choc côté accompagnateurs pour organiser les relais :  Mag, Elo et Franck.

Pour ce qui est du matériel, les deux équipementiers partenaires ont pourvu les filles du nécessaire. Dans le box, on également ce qu’il faut pour que tout se passe dans les meilleures conditions : table de massage, home-trainer pour l'échauffement, etc.

Stratégie de course

L'équipe a décidé d'adopter un système de rotation particulier. Alors que de nombreuses équipes font des cycles complets entre tous leurs patineurs (chacun passe l'un après l'autre successivement), le team S.K.F. Women a opté pour une stratégie s'appuyant sur des binômes.
 Il s'agit en fait de scinder l'équipe en petits groupes de 2. Par exemple, 3x2 patineuses font les premières heures de course, alors que deux autres binômes se reposent. Ce choix de cycle permet un renouvellement progressif des patineuses qui peuvent respirer plus longtemps.

Samedi : Qualifications et départ

 A l'issue de la phase qualificative, le team S.K.F. Women se positionne à la 85ème place grâce à Anne-Sophie. Caroline Jean prendra le départ de la course pour deux tours. Lorsqu'elle passe le relais, l'équipe est en 3ème position chez les féminines, derrière les Surprises Girlz et le team PUC Speedy Girls.
 Durant les premières heures de course, les filles parviennent à se hisser à la 17ème place au classement général, tenant la dragée haute aux hommes.

 Il faut dire qu'avec plusieurs patineuses en 7'30 au tour, elles ont de quoi faire leur place dans le top 20. La concurrence réserve pourtant des surprises. La principale menace vient d'une équipe étrangère qui porte bien son nom, les Surprises Girlz. Personne ne s'attendait vraiment à voir débarquer des patineuses flirtant également avec les 7'30 au tour. L'hétérogénéité de niveau de cette formation sauvera pourtant l'équipe S.K.F. Women. Dans les rangs adverses, certaines filles roulent en 9 minutes au tour.

Equipe SKF Women 2006

Creuser l'écart

 À la vue de la menace représentée par les Surprises Girlz, le team S.K.F. Women va tenter de creuser l'écart avant la nuit pour s'assurer une bonne marge de manoeuvre. Après quelques heures, les filles comptent près de 3'30" d'avance sur leurs concurrentes et plus d'un tour sur la 3ème équipe féminine.

 L'idée est de monter à deux tours d'écart avant le coucher du soleil. Elles mettent les bouchées doubles et font tourner leurs meilleures patineuses de 21h00 à 23h00. Les filles seront donc privées du match de foot !
Devant, les 3 patineurs du team S.K.F. Men capables de rouler à l’allure des filles se caleront sur leur rythme pour leur permettre de ne pas rouler seules.  Contrairement aux F.I.C., il est toléré que les filles prennent  l'aspiration des hommes durant les 24 heures. L'équipe adverse portera d'ailleurs réclamation en constatant que S.K.F. Women roulait parfois avec leur pendant masculin (3 patineurs sur 10 de l'équipe S.K.F. Men)... sans succès.

 A 23h00, le team S.K.F. compte 2 tours et 4 minutes d'avance sur les Surprises Girlz. Durant la nuit, les filles les moins rapides de la formation prennent le relais. Les Surprises Girlz reviennent à un tour et 6 minutes. De 3h00 à 5h00, l'écart est à nouveau rétabli.

Rien n'est jamais acquis...

 Le dimanche matin, à 9h00, à peine un tour sépare les deux formations. Au  scratch, le classement des S.K.F. Women oscille entre la 17ème et la 20ème position. L'ensemble des concurrents appréhende la chaleur croissante. Le team S.K.F. Women parvient à se redonner un peu d'air en creusant l'écart à deux tours.

Etrangement, les Surprises Girlz parviennent quasiment à combler en moins d'une heure ! Dans le box, l'équipe S.K.F. s'interroge sur les raisons d'un retour aussi rapide. Le temps moyen par tour des adversaires étant sensiblement supérieur à celui réalisé par l'équipe, des doutes naissent dans les esprits.

Chronos en mains, les accompagnateurs vont vérifier les temps effectués par les patineuses concurrentes afin d'être certaines de leur régularité.

Sur la piste, les filles en bleu et blanc poussent aussi fort que possible sur l'asphalte afin de rétablir l'écart. Durant les dernières heures, elles parviennent finalement à reprendre le large. Le Team S.K.F. Women s'impose donc devant les Surprises Girlz avec 2 tours d’avance. Le team PUC Speedy Girls monte sur la 3ème marche du podium.

Le mot d'Augstine Pithon

« Toute l’équipe féminine remercie les sponsors, les accompagnateurs et les kinés, car sans eux il aurait été difficile de réaliser de telles performances. Bravo les filles ! Vous vous êtes bien battues ! » Augustine

Résultats des équipes dames

  1. SKF Women - 173 tours
  2. Surprize-Girlz - 171 tours
  3. Puc Speedy Girls - 165 tours
  4. Niedersachsen Girls - 164 tours
  5. London-SST Ladies - 151 tours
  6. Activ'Girls - 149 tours
  7. Miss'Iles - 146 tours
  8. Inlajn.Cz-Rolling Girls - 141 tours
  9. Montpellier Funny Wild Girls - 137 tours
  10. London-SST Ladies - 128 toursEquipe SKF Women 2006

Liens utiles

Présentation du Team S.K.F. Women
S.K.F.
Roll'X
Rollertv.com
24rollers.com

Notre page consacrée aux 24 Heures du Mans Roller 2006

Texte : Alexandre Chartier
Photos : S.K.F. et Rollerenligne.com
Mis en ligne  le 07 July 2006 - Lu 3390 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB