-
Le 23 June 2006 à 00:00 | mise à jour le 30 December 2010 à 08:46

Test du Legacy Rachard Johnson

Test du Legacy Rachard Johnson

La marque USD a été créée en 1995. Les fameux « Throne » marquèrent le milieu du street. Depuis lors, les Psirus et autres Grycon ont été remplacés par les Throne Evo. L’année dernière, un tout nouveau moule a vu le jour : celui des Legacy. Ce patin, à la fois innovant et critiqué, méritait bien son banc de test, c’est donc le pro model Rachard Johnson que nous allons vous décortiquer ici…

Mis en ligne par 

Banc d'essai...

Chaussant

La souplesse est certainement la grosse surprise du patin. En plus on commence toujours nos tests par ça, c'est vraiment parfait ! A première vue les tiges de métal qui tiennent le spoiler semblent vraiment rigides. Or, il n'en est rien. Le spoiler se montre souple dès les premières sessions. D'ailleurs, après deux mois de pratique, la souplesse est restée identique, même si elle n'est pas du niveau d'un Rem'z.
USD sert à mort ses patins dans les boîtes. Du coup, on se retrouve très serré sur les côtés du patin quand on les chausse au début alors que c'est un patin semi-soft. Il s'élargit avec le temps et apporte finalement un maintien correct.
Côté confort, c'est le chausson qui fait la différence. Deux petites en alvéoles vous entourent le talon. Du coup, on est à la fois bien maintenu et confortable. Quatre couches de mousse séparent le roller et le pied : une semelle, un choc absorbeur très dense et efficace, le dessous du chausson, et enfin une talonnette de gel dans la semelle du chausson. De quoi rendre la glisse moelleuse ! Seule ombre au tableau : la lenteur à laquelle le patin se fait. Cela rend les premières semaines de ride très douloureuses pour les côtés du pied.
Le chausson étant très bien calé dans le patin, le serrage se fait sans réelle difficulté. Une languette au-dessus de celui-ci fait que les lacets sont purement décoratifs tant le pied est bien installé au fond du patin. La boucle, quant à elle est assez fragile. Bien qu'elle soit protégée par des arrondis, le moindre choc peut la tordre et empêcher le mécanisme de blocage de bien s'enclencher. C'est dommage de proposer un concept innovant et qu'il soit si exposé. Mais en forçant, elle reprendra sa place initiale et fermera bien.
Enfin, on remarquera le spoiler réglable en hauteur d'un cran qui permet aussi de mieux tenir la cheville et d'avoir au passage un peu plus de souplesse.

Train roulant

La platine est une Kizer Suspension. C'est un regret de ne pouvoir avoir la 50/50 Core à sa place ! Elle reste cependant agréable à rouler pour quelques aspects. Sa grande taille permet de conserver un bon équilibre, d'avoir un meilleur amorti. Bref, elle n'est pas trop gênante. Son groove permet de se caler facilement, mais il est traître les premiers temps s'il n'y a pas d'encoche. Sur muret comme sur rail, un calage imparfait fait qu'on touche aux bras de la platine qui se plient. Par conséquent, gare aux risques de chutes.
La glisse reste cependant très bonne comme d'habitude chez Kizer et encore plus une fois les encoches sont faites. Elle devient alors fluide sans que la platine bouge à la moindre imperfection du sol. Gros point noir malheureusement : ces platines sont trop fragiles !
Nous avons fissuré l'intérieur des bras, ce qui a fait que les tampons sortaient de leur emplacement. Cela a rendu la platine très molle. D'autres ont fissuré les bras d'attache ou encore le H-block.
On retiendra quand même qu'elle offre un confort très appréciable puisque l'on ne sent pas les petits trous du sol ou encore les dallages. En gap, ça amortit bien... quand ça ne casse pas.
Les roues sont des Blow pro model Rachard Johnson en 58 mm et 88 A. Là, c'est réellement une bonne surprise que nous avons eue. Elle ne s'usent vraiment pas ou peu et d'une manière uniforme. L'énorme noyau qui est au centre de la roue empêche tout déjantage. Pas un seul bout de gomme ne part lorsque l'on streete des endroits à sol rugueux : un bon choix du fabricant !
Les roulements utilisés par U.S.D. sont des A.B.E.C. 7 de chez Kizer. Que dire si ce n'est parfait ? Ça roule vraiment bien, par tout temps. Ils ne se grippent pas et cela même sans entretien. On ne sera pas surpris par des billes qui sautent en gap. Ils supportent tout ce que la pratique peut leur faire subir. Le montage roues/roulements convient alors pour une pratique intensive.
Pour finir, la visserie est de bonne facture : les axes 8 mm de Kizer sont parfaits également. Les vis de spoiler, quant à elles, ne bougent pas. Celles des Soul-plates, malheureusement, se dévissent en cess-slide ou après trop de chocs. Une petite surveillance s'impose donc, mais les risques de les perdre restent faibles.

Conclusion

Le Rachard Johnson met donc beaucoup de temps à se faire au pied. Heureusement, tout va mieux après quelques semaines. Cependant, attention aux chevilles fragiles sur lesquelles le spoiler pourrait appuyer. Le chausson est peu épais à l'ouverture.
Il se montre réactif et offre un bon contrôle mais reste un peu plus lourd que la plupart des produits de la concurrence. Il est donc plus difficile à manoeuvrer. Ajoutez une platine très longue et cela rend les changements de directions plus difficiles. Il faut par exemple beaucoup plus forcer sur les roues pour passer en fakie. L'ensemble roues/roulements donne à ce patin un excellent roulage. On regrettera la fragilité de la platine. La glisse, quant à elle, est très rapide et homogène, par tous temps et toutes surfaces. A 299€, le Rachard Johnson propose de nombreuses innovations, mais le patin reste cher pour la qualité générale qui ne suit pas toujours les attentes, en particulier en terme de solidité des pièces. On profitera d'une multitude de réglages pour le serrage. Cette volonté de répondre aux attentes diverses des rideurs fait que le patin est très imposant mais vraiment customisable selon les goûts et les couleurs. Ainsi, il est possible de changer de couleur de spoiler, lacets, vis de spoiler, côtés du patin, soul-frames, soul-plates et enfin backside-plates, voire de forme ou de logo.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Durée de vie des roues
+ Durée de vie et fluidité des roulements
+ Glisse
+ Possibilités de customisation

Les moins

- La fragilité de la platine
- Le poids du patin
- La lenteur avec laquelle le chausson se fait au pied

Notes

Souplesse 08/10
Maintien 07/10
Serrage 07/10
Soulplate/backslide plate 08/10
Châssis / Platine 05/10
Roulements 10/10
Roues 09/10
Axes et visserie 07/10
Confort 07/10
Rapport qualité/prix 05/10
 

NOTE FINALE :

73%

Fiche technique

Nom : Legacy Rachard Johnson 2
Marque : USD
Coque : Souple/Dur
Tige / Chausson : USD
Serrage : Lacets et boucles
Pointure : 40 au 47
Amorti : Insert amortissant
Roues : Blow 58 mm 88A
Entretoises : Aluminium
Axes : 8 mm
Roulements : Kizer ABEC 7
Prix : 299 Euros
Commentaires / usage conseillé : Patin destiné au street et au park pour un usage intensif
Produits concurrents : Razors Genesis 5 ou Cult 5, Rem’z 06 two, USD Legacy Venom, Razors Shima 6...

Galerie photos

Liens utiles

Votre avis sur le forum de rollerenligne.comTexte et photos : Bobor
Mis en ligne  le 23 June 2006 - Lu 11767 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB