-
Le 21 June 2006 à 00:00 | mise à jour le 08 February 2015 à 16:19

Grol Tour 2006 : la randonnée au long cours

Grol Tour 2006 : la randonnée au long cours

Un beau week-end en Bretagne, le tour du Golfe du Morbihan, une ambiance cool au vu des photos de l'année dernière, voici quelques unes des attirantes raisons qui nous ont poussés à nous inscrire à cette édition du Grol Tour. Près de 500 patineurs se sont déplacés pour profiter des routes et pistes cyclables bretonnes. Une fois de plus, la parfaite organisation de l'événement a permis aux randonneurs de rouler dans les meilleures conditions possibles. Bilan...

Mis en ligne par 

Une organisation rôdée

Arrivée sur les lieux

Pour certains, il fallut se lever aux aurores pour rejoindre Vannes (Bretagne), lieu de rassemblement pour cette grande boucle de 120 km. Le parking fut vite plein mais, déjà, l'on pouvait sentir que tout allait bien se passer grâce à des bénévoles souriants prévus pour nous guider et nous informer des démarches à suivre. Nous retrouverons ces sourires pendant les deux jours sur tous les visages des organisateurs, staffeurs et autres bénévoles.

Sous une tente abritant les guichets, sont classés par ordre alphabétique nos sacs avec un guide imprimé de plusieurs pages sur le déroulement du week-end ainsi que des informations sur les villages ou endroits touristiques traversés.

On apprécie aussi le T-shirt de l'événement avec le choix de la taille et de petites babioles. Plus loin, un autre passage est obligatoire pour retirer de grands sacs poubelles, avec un lien type corde de marin (sans le guide pour faire les nœuds...) accompagnés d'un bracelet numéroté pour que l'on puisse retrouver facilement nos effets et autre matériel de camping le soir venu.

A côté, des étudiants préparent des sandwichs à deux euros. Un ostréiculteur a monté une table où nous pouvons déguster des huîtres à volonté. Sans stress le dépôt des bagages s'est déroulé sans encombres dans le camion affrété pour l'occasion. Nous ne sommes pas encore partis, que nous pressentons déjà l'excellent week-end que nous allons passer.

12h00 : chacune et chacun se répartissent sur les pelouses environnantes afin de manger, soit des sandwichs, soit des petits plats maison apportés dans les glacières. Le soleil brille et la chaleur nous caresse déjà l'épiderme.

Départ !

12h30 : on annonce le départ. Le temps de rassembler les 500 patineurs venus de toute la France, et nous voilà partis pour cet après-midi sur les routes de Bretagne. Le long ruban déambule à petite vitesse dans la campagne. Tout le monde porte un casque : c'est un bel exemple pour le monde de la rando roller où trop encore pensent que les accidents n'arrivent qu'aux autres.

Les organisateurs vêtus de leurs T-shirts Bordeaux chapeautent la randonnée tandis que l'encadrement est fait par des staffeuses et staffeurs en T-

shirts orange avec chacun leur prénom écrit dans le dos. Tout au long du parcours, ils sauront maîtriser les quelques débordements avec le sourire. Les routes sont barrées tout au long du parcours par une escouade de motards équipés de radio tandis qu'à l'arrière un grand car est prêt à accueillir les patineurs fatigués.

Quelques uns sont déguisés, d'autres non, certains sont très à l'aise sur les rollers, d'autres pas trop. Tout ce petit monde cohabite avec sagesse. Dans l'après-midi deux pauses ravitaillement sont prévues. Ici, ce sont des bénévoles avec des T-shirts bleus qui nous attendent, sourire aux lèvres, pour nous distribuer des fruits à volonté et des bouteilles d'eau. Les responsables de cet événement, tous autant qu'ils sont continuent sans relâche d'entretenir cette bonne ambiance conviviale en passant de groupe en groupe pour papoter un peu ou prendre des photos.

Beaucoup nous laissèrent entendre le chant de leur patin de frein arrière (pour ceux qui en avaient) un peu trop peut-être. Il faut bien avouer que quelques uns ou unes sont revenus avec de belles "pizzas". Mais dans l'ensemble tout le monde est arrivé au camping d'Arzon entier.

Camping

Vient le moment de la récupération des bagages et du montage des tentes pour la plupart, sauf pour ceux qui, comme nous, les ont montées la veille. Nous en profitons même pour nous "échapper" une petite heure et piquer une tête dans la grande bleue, à deux kilomètres de là. Huuum ! qu'elle est bonne... la mer.
Le soir, un couscous est distribué près d'une salle communale. Un D.J. anime la soirée jusqu'à pas d'heure pour les plus courageux. D'autres finissent au port devant un grand " Cappucino Irlandais ". (Vous savez ? une boisson pas transparente, noire, avec de la mousse sur le dessus ).

Le dimanche

Le lendemain matin, nous sommes debout à 6h00. Il faut replier les tentes, les bagages, et tout remettre dans le camion. Nous partons ensuite pour une petite balade à jeun dans la ville pour rejoindre le port où le petit déjeuner nous est servi. Là : le seul petit hic, du week-end. Il n'y avait pas de thé à boire, que du café ou du chocolat, mais les céréales et le jus d'orange ne manquaient pas.

Le petit déjeuner sur le port avec une petite brume sur la mer a un petit côté finalement bien sympathique, même s'il faut attendre un peu le soleil. A tour de rôle, trois bateaux, nous font traverser l'entrée du Golfe. Puis, un groupe, après l'autre, nous empruntons la route pour rejoindre une place où tous les groupes se sont rejoints.

De là, 75 km nous attendent, toujours dans la bonne ambiance et avec le sourire. La journée de dimanche se déroule comme celle de samedi, sans beaucoup plus de bobos, toujours avec des ravitaillements copieux et un casse-croûte le midi. Nous traversons des paysages de bord de mer très agréables avec cette superbe traversée d'un bras par un pont au sol de bois, au dessus d'un charmant petit port.

En fin d'après-midi nous touchons au but. Après un arrêt photos sur les remparts de Vannes, nous arrivons triomphalement au milieu des badauds enthousiastes de voir passer cet énorme troupeau de patineurs.

Épilogue

Nous tenons à remercier encore une fois les organisateurs pour leur professionnalisme , ainsi que tous les intervenants qui ont fait que cette journée s'est déroulée sans encombres. Ils ont su nous donner l'envie de revenir l'année prochaine. Tous ceux qui y étaient y retournent. C'est déjà complet pour 2007 ;-) Merci aussi au président et aux staffeurs à l'avant de nous avoir laisser nous "exprimer à vive allure sur la fin". Il fallait lâcher les fauves ! Une seul mot pour résumer cette journée : BRAVO!

Liens utiles

www.grol-tour.com

Texte et photos : Apache
Mis en ligne  le 21 June 2006 - Lu 1954 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB