-
Le 13 June 2006 à 00:00 | mise à jour le 08 February 2015 à 11:21

Marseille Bowl Cup 2006

Marseille Bowl Cup 2006

Pour cette 5ème édition de la Bowl Cup, l'association ASGUM aura vu gros en offrant un price-money alléchant et en ajoutant des modules pour agrémenter le bol. On peux dire que l'organisation a mis les petits plats dans les grands. Le jeune Julien Cudot aura montré une maîtrise exceptionnelle en l'absence de quelques un des favoris. Bilan de l'événement...

Mis en ligne par 

Arrivée sur les lieux

Le week end commença tôt le matin pour prendre le train Paris - Marseille. Une fois arrivé, on jette les sacs, on se remplit le ventre et on file direct au bol pour une reconnaissance des lieux. Sur place on trouve beaucoup de minots. Les pronostics vont bon train. L'arrivée de Julien Cudot fit sensation et déstabilisa quelque peu les prétentions de certains. Dur de croire que c'est l'une des premières fois qu'il ride ce bol. La veille d'un tel contest on s'attendait à voir davantage de monde, A croire que le petit Julien est le seul parisien à avoir fait le déplacement. Aucun signe de nouveaux modules en vue, on imagine qu'ils arriveront tôt le lendemain matin.

Samedi 29 Avril

Au bol, les barrières sont autant chargées de banderoles que de curieux attirés par la sono. Dommage que les plombs sautent autant, ça casse quelque peu l'ambiance.
Aujourd'hui, est organisé le contest des moins de 16 ans. Le programme de la journée est chargé. Tout d'abord avec un run individuel de qualification de 55 secondes. Ensuite, 16 qualifiés répartis par poules de 4 assureront le spectacle des finales pendant 5 minutes. Sachant qu'il y a le skateboard et le roller à faire passer ; ceci devrait nous permettre de voir de bien belles choses. Par ailleurs les minots montreront une bonne résistance au mistral qui, hélas, s'invita pour l'après-midi.
Comme prévu on découvre deux modules prêtés pour le contest par Trafic-Way. Le premier, un quarter en haut de l'entrée du bol ; celui-ci sera très utilisé pour la prise de vitesse des skateboarders. Le second, un module en forme d'arc en ciel posé par dessus le coping du Trèfle ; il se révèlera très apprécié des jeunes en roller.

Le contest débute

Le contest commença tout d'abord avec les qualifications des skateboards suivies d'une session libre. Ensuite, ce fut au tour du roller : les choses sérieuses commencent enfin... Le temps imparti est vraiment court pour exploiter ce bol qui se révèle bien plus grand qu'il en a l'air. Ceux qui roulent vite arriveront à tirer leur épingle du jeu pour exploiter au maximum chaque recoin. Mais à cet âge-là la plupart des riders n'ont qu'une petite expérience de la façon de rider. Les lignes sont basiques et grande créativité. La pression du contest n'aidant pas, beaucoup tombent ou alors ratent leurs tricks.

Julien Cudot du haut de ses 13 ans semble appartenir à une autre catégorie, à croire qu'il passe plus de temps en l'air que sur le béton avec des Air bien haut ou encore des 450° Backside Royal ou True-spin Mizu ; dommage que ceux-ci se révèlent un peu courts sur la longueur. D'autres jeunes assurent bien comme Marvin Mariette avec une bonne aisance dans ses transitions. Il est aussi âgé que Julien et montre déjà une bonne maîtrise de la courbe avec une démonstration d'un run complet.

A voir les jeunes rouler on sent qu'ils y mettent tout leur coeur. Les 3 premiers dans la catégorie skate et roller auront le privilège de participer au contest des plus de 16 ans prévu le lendemain après-midi. Concourir dans la même catégorie que les aînés, ce n'est pas tous les jours que ça arrive et cela semble en motiver certains.

Les poules ont été faites de façon à mettre les riders de niveau équivalent ensemble. Ceci permet de ne pas faire trop de décalage technique et visuel. De plus l'avantage de rouler à plusieurs permet de moins faire sentir la pression. Le spectacle devient omniprésent, le public aime ça et en redemande. Les rider locaux feront tout ce qui est en leur pouvoir pour essayer de battre le jeune parisien. Sur place on à l'impression de vivre en avance le match PSG-OM.

Les finales à l'applaudimètre

Pour les finales, les organisateurs décident d'innover en notant chaque rider à l'applaudimètre. A la fin de chaque poule, les rider sont appelés par leur nom ; plus son run aura été apprécié plus le public aura à faire du bruit. La mesure des décibels se faisant par les juges. Si le concept est pour le moins original, la prise de mesure manque de fiabilité. Mais vu les résultats de la journée, on est rassuré de voir que les juges ne se sont pas trompés.
L'organisation a fait preuve pour la première journée d'une organisation bien structurée car le contest est plié dans les temps. Hélas, la perfection n'étant pas de ce monde, la fin de la journée fut entachée lors de la remise des prix des minots par la chute de l'arc en ciel sur un skateboarder. La raison ? Une sombre histoire de module non-fixé et trop rapproché du bord. Histoire que tout le monde veut oublier car elle aurait pu tourner au drame. Celui-ci s'en sortira avec les 2 épaules démises et plusieurs points de suture à l'arcade. On saluera au passage l'intervention rapide et efficace des secours.
La météo annonce un mistral encore plus fort que cet après-midi ; vu la quantité de sable qu'on a avalé aujourd'hui on commence à craindre le pire.

Dimanche 30 Avril

Aujourd'hui le soleil est encore au rendez-vous, et « miracle » la météo s'est trompée ; il n'y a pas un poil de vent. Nous allons assister au contest des plus de 16 ans. A première vue il y a encore plus de monde qu'hier des deux côtés de la barrière. Même les photographes sont venus en masse, il va bientôt falloir faire la queue pour prendre une photo.

Comme hier, on retrouve Sergio derrière le micro mais aussi Ramoutcho venus en renfort pour s'occuper et réconforter le public Marseillais pas encore remis de sa défaite en foot la veille. A eux deux, ils chaufferont le public comme il se doit.
On retrouve également les modules de la veille, l'arc en ciel est ficelé comme un saucisson ; pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt ?

Dans le bol le spectacle est omniprésent. Entre Julien Cudot et Roman Abrate, rien ne va plus. Chaque rider nous gratifie de grosses rotations en Transfert dans tous les sens. 450° Backside Royal ou Flatspin 360° pour le premier ; 450° Disaster Backside Royal sur le Spine ou Corkscrew 900° par dessus les barrières pour le second ; du lourd.... Patrice Moller n'est pas en reste avec des "Airs" bien hauts à en décrocher une mouette comme son comparse Bastien. Les riders locaux nous font pendant les Free-Session des démonstrations de lignes rapides et puissantes.

Le programme de la journée est presque le même qu'hier. A savoir : qualification avec des runs individuels et ensuite final par poules de 4. La différence réside dans le fait qu'aujourd'hui une catégorie à été ajoutée. Il s'agit du Streetboard. Comme il n'y avait pas de participants en dessous de 16 ans, il n'y a pas eu de besoin de créer cette catégorie hier.

Qualifications : Mathilde envoie du lourd

Les qualifications du roller commencent sans trop de pressions, chacun roule à son rythme. Petite dédicace à Mathilde seule fille qui aura oser affronter tous les gars. Elle nous aura fait un run avec un style bien à elle qui donne envie de voir davantage de filles rouler. Ses True-Spin Top Soul aux limites du Soyal ont de quoi en rendre jaloux plus d'un, de plus pour son Last Tricks elle nous lâchera une tentative de Disaster Soul Stall sur les barrières : une vrai streeteuse en somme. Alex Boronat fait preuve également d'une bonne créativité avec un run aérien et un répertoire de figures variées et originales. Pour preuve son Stale Fish dans la maxi. En tant que rider complet, les grinds sont également au rendez-vous.

Les Finales : Julien Cudot impérial

Pour les finales, contrairement à hier, les passages des poules seront notés par les juges. Dans le bol les riders sont encore plus déchaînés qu'hier. L'âge et l'expérience doivent y être pour quelque chose. On assiste à de belles poursuites et des croisements risqués où les tricks s'enchaînent à n'en plus finir. La seule collision de la journée se produisit sur le Spine entre Roman et Bastien, sans gravité heureusement ; ils seront juste un peu choqués sur le coup. Cela ne les empêchera pas de continuer à faire leur show quelques minutes plus tard. Du premier coup d'oeil on reconnaît les locaux : eux seuls arrivent à grinder des kilomètres entier de coping sans sourciller. Contrairement aux riders venus d'ailleurs qui tentent davantage des Switch-up ou des rotations to grind.
Les sudistes mettront tout en oeuvre pour essayer de contrer le jeune Julien arrivé déjà premier la veille. Mais rien n'y fait. Ses runs sont toujours aussi propres que réguliers. Roman et Patrice n'arriveront pas à le faire vaciller. De plus il sera le seul à lâcher un transfert de la mini au trèfle en 900°. Quand on lâcher la transition on imagine mal qu'on puisse y rentrer pareille rotation.

Résultats

Une fois la dernière poule finie, le jury se concerte tandis que le bol est rendu aux riders. Lors de la remise des prix on assiste à une victoire sans grande surprise de Julien Cudot, suivi de près par Roman Abrate et Patrice Moller. Une fois le contest terminé, les modules sont démontés dans la foulée, Roman l'infatigable continue de martyriser le béton. Comme la veille, le contest est bouclé dans les temps, le staff a su faire preuve d'une organisation bien huilée. L'an prochain, ils nous ont promis l'électricité à la place du groupe électrogène. On les rassure, nous ne reviendrons pas que pour ça.

A entendre certaines langues, si Kevin Quintin et Mike Bonassi avaient participé au contest, les résultats n'auraient pas été ce qu'ils sont. Laissons le droit à chacun de choisir s'il veut venir ou non. C'est en effet dommage qu'ils n'aient pas été présents, leur maîtrise du bol n'est plus à prouver...

Résultats

Plus de 16 ans

1) Julien Cudot
2) Roman Abrate
3) Patrice Moller
4)  Frederic Bellecoste
5) Alex Boronat
6) Marvin Mariette
7) Bastien Coulomb
8) Johann Fraysse
9) Daniel Mounari
10) Anthony Sangrin
11) Ben Cascuel

Moins de 16 ans

1) Julien Cudot
2) Marvin Mariette
3) Johann Fraysse
4) Benjamin Chantrin

Liens utiles

Texte et photos : J.F.Best
Mis en ligne  le 13 June 2006 - Lu 5076 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB