-
Le 06 June 2006 à 00:00 | mise à jour le 30 December 2010 à 15:52

Didier Lefèbvre, nouveau patron du R.I.L.H

Didier Lefèbvre, nouveau patron du R.I.L.H

Lors de la précédente assemblée générale de la Fédération Française de Roller-Skating, le Comité National Roller Inline Hockey avait démissionné en bloc derrière son président, Gilbert Portier. De nouvelles élections ont dû être organisées quelques semaines plus tard pour reconstituer une équipe. La nouvelle structure est désormais en place avec un nouveau patron à sa tête : Didier Lefèbvre. Interview...

Article par 

Entretien...

Depuis le 6 mai 2006, le Comité National Roller InLine Hockey est dirigé par Didier Lefèbvre. Nouvellement élu, il nous livre ses commentaires sur ce mandat.

Comment cela se passe t-il pour l'instant ?

On gère les urgences. Par exemple, en ce moment, nous sommes confrontés à un problème d'arbitres pour les championnats du monde. Le choix des arbitres qui vont représenter la France à Détroit a été soumis au vote du Comité National. Seulement, par l'intermédiaire de Gilbert Portier, le C.I.R.I.L.H. souhaite que nous envoyions deux autres personnes qui ne font pas parties de nos choix initiaux. Si le C.I.R.I.L.H. refuse de suivre nos choix, un seul arbitre représentera le corps arbitral national à Détroit. Nous venons de faire le point avec Nicolas Belloir qui nous conforte dans notre position et nous soutient. Voilà le genre de dossiers que nous traitons actuellement.

Comme la fin des championnats par exemple ?

Pour planifier les championnats, nous avons dû faire preuve de bon sens. Notre préoccupation était de finir les championnats dans de bonnes conditions. Nous nous sommes rendus compte, par exemple, que la date des barrages tombait pendant un tour de coupe de France. Bordeaux était concerné par les deux compétitions. Déplacer les barrages, c'était prendre un risque énorme de voir les clubs solliciter le C.N.O.S.F.. On ne pouvait pas le faire. On a donc déplacé le match de coupe de France au 4 juin.
Pour les juniors, nous avons dû faire un changement de date. C'est toujours du bon sens. Je ne voyais pas les joueurs faire une compétition le 10 et le 11 à La Rochelle et passer le baccalauréat le 12 ! Nous avons décalé les finales juniors au 3 et 4 juin.
Là, il reste à jouer les finales Junior à La Rochelle, Minime à Toulouse et Poussin à Aubagne, la coupe Nationale Féminine à Anglet et le 17 juin la finale Coupe de France à Beauvais. Entre temps, nous aurons à suivre Bordeaux-Paris XIII le 4 juin et les demi finales le 10 et 11 juin pour la coupe de France.

A peine la saison terminée, les clubs attendent déjà des informations sur les championnats de la saison prochaine. Que va-t-il se passer ?

Pour les championnats Seniors, le comité national n'a pas d'autre choix que de se conformer au règlement. Pour la N3, nous revenons à la formule inscrite dans les règlements. Pour tous les clubs engagés en championnat de France, nous serons très vigilants sur le respect des quotas d'équipes jeunesse au moment de l'engagement et ferons respecter le règlement.
Mais nous devons dépasser cette situation car nous avons besoin de réformes et il faudra les faire voter à la prochaine Assemblée Générale. Je propose donc aux clubs de travailler ensemble lors d'assises que je souhaite voir se dérouler début septembre à Macon, ceci afin de préparer 2007-2008.

Que souhaitez-vous voir évoluer à l'issue de ces assises ?

Nous avons un vrai problème avec les championnats Jeunesse. Dans certaines régions, il n'y a pas assez d'équipes pour faire des championnats. C'est très préjudiciable pour les clubs et pour notre sport. Pour les clubs, ce manque de championnat intéressant démotive les enfants qui ne jouent pas assez et leurs parents râlent. Pour notre discipline, nous arrivons à une situation où une équipe peut accéder à des quarts de finales voire des demi-finales sans jouer. Ce n'est pas tolérable.
Une piste serait de regrouper les zones avec l'accord des présidents de ligue. Nous devons travailler ceci lors des assises.
Un autre objectif des assises sera de trouver une forme de championnat pour les futures années. On peut faire plein de choses... N1 à 12 ou à 10 avec système de plays-offs. Comment devons nous faire évoluer la N2 ? La N3 doit-elle être nationale et si oui ne doit on pas proposer une N4 à vocation régionale ? Les assises permettront de faire un premier constat suite aux championnats du monde français, expliquer les mesures pour étaler la dette sans entraver notre évolution et travailler sur les championnats.

Entre maintenant et les assises, se dérouleront les championnats du monde de Détroit. Comment cela s'organise-t-il ?

Nous faisons tout pour que les E.D.F. se déplacent tranquillement. Les entraîneurs font leur boulot même s'ils accusent le coup du changement de comité. Je suis en relation avec B. Séguy et F. Robert sur les hébergements. Nous aurons un surcoût car au départ nous devions être hébergés en cité universitaire mais au final les E.D.F. seront à l'hôtel.
Un stage est prévu le 24 juin pour les hommes et du 7 au 11 juin pour les filles. Le départ pour Détroit se fera le 12 juillet et le retour le 23 juillet.
Au niveau des équipes, pour les hommes il manquera certains cadres qui arrêtent leur carrière internationale ou alors qui ont des événements familiaux. L'équipe rajeunit, elle n'aura pas la même valeur que l'année dernière mais ce changement opéré en intégrant des jeunes est nécessaire et positif.
L'équipe féminine a un effectif stable. On a une chance de médaille avec ce groupe !

Et qu'est ce que ça fait de se retrouver à la présidence ?

A titre personnel, rien mis à part beaucoup de boulot. En tant qu'ancien élu, j'ai travaillé sur la commission de discipline. J'ai fait évoluer cette commission qui compte maintenant des membres extérieurs au Comité National en son sein. Mais en tant qu'ancien élu, il y a des dossiers que je n'ai pas pu suivre. Le problème sur le championnat N3 m'est arrivé à l'Assemblée Générale. Dans l'ancien comité, il y avait peu d'échanges sur les projets. Personnellement, j'ai sollicité par deux fois les comptes des Championnats du Monde et le budget. Sans retour à mes questions, je me suis mis à l'écart sur les dernières réunions.
Je m'aperçois aujourd'hui qu'il y a eu du boulot de fait par certains mais que tout le monde n'était pas informé. Des choses sont bien, d'autres moins bien mais ce n'est pas un président seul qui décide, c'est un bureau. En tant que président, j'essaierai d'inclure tous les élus dans les débats pour avoir leur avis. A 15 têtes on pense plus qu'à une ou deux.

Et comment sentez-vous le nouveau comité ?

Il faut que nous apprenions à nous connaître. Déjà, beaucoup sont au travail. Gilles est à fond sur la comptabilité, Gérard sur les compétitions et Franz fournit un boulot énorme sur les Equipes de France.
Rapidement, il faudra mettre en place un deuxième vice-président sur la partie communication / presse, j'y tiens, et faire travailler chaque responsable sur son championnat pour attaquer la brochure. Je souhaite qu'on ait le souci du compte-rendu pour que tout le monde soit au courant des décisions.

Liens utiles

Comité National Roller In Line HockeyCommuniqué du Comité National RILH
Propos recueillis par Boris Darlet
Photos et Texte : CNRILH
Tous droits réservés
Mis en ligne  le 06 June 2006 - Lu 3139 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB