-
Le 02 June 2006 à 00:00 | mise à jour le 22 December 2011 à 19:22

Test de la platine 50/50 Core

Test de la platine 50/50 Core

La marque 50/50 propose depuis quelques mois un concept de platine innovant : les Core. Le principe est assez simple. Le coeur de la platine est composé d'une structure en aluminium sur laquelle vient se greffer une partie remplaçable en composite de plastique. Cela permet de ne changer que la pièce qui s'use. Nous avons eu ce produit entre les mains...

Mis en ligne par 

Un nouveau concept de platine...

Platine 50 / 50 Core La platine testée est une taille S. Nous la comparerons à deux autres platines durant ce test : Une Xsjado Mook 1.6 (taille S) et une Salomon Vinny Minton 2 (taille S). La taille S correspond à un entraxe de 230 mm, soit 5 mm de moins qu'une Xsjado ou qu'une Salomon. Elle est donc très maniable mais moins stable qu'une platine plus longue.
Après avoir testé une Mook 1.6 en septembre 2004, on avait apprécié sa glisse flottante et facile mais on avait aussi malheureusement constaté sa fragilité. C'est d'autant plus vrai si elle est montée sur des patins mous comme des Remz.
50/50 prétend concurrencer le pionnier de la platine Freestyle avec la Core frame, vraisemblablement en proposant une solution radicale à la fragilité des platines freestyle. En effet, cette platine est la première en aluminium depuis bien longtemps (back in the years, baby..., souvenez-vous des Roces Impalas). Elles sont donc virtuellement incassables. Cependant, jamais ce « Core » (« noyau » en français) en aluminium, qui donne son nom à la platine, ne touchera le spot : Il est enveloppé entre deux parties en plastique appelées « Walls » (« murs » en français). Ces Walls donnent l'aspect extérieur et la surface de glisse de la platine. Le plastique est dur et bien solide, il s'use relativement peu.
Le Core donne la rigidité de la platine, il assure donc une certaine tonicité à vos patins. C'est cette partie qui sera sollicitée quand vous roulez ou que vous écrasez un gap. A noter que pour ces derniers, vous ne pourrez pas compter sur la platine pour absorber l'impact. En grind, la glisse se fait sur les Walls, les sollicitations passeront donc par ces parties pour être ensuite transmises au Core puis à la boot.

Apparence

La 50/50 Core Frame est taillée à la serpe ! On trouve peu de lignes courbes, c'est carré et plutôt massif. Le deuxième point qui frappe est la hauteur, ou plutôt la bassesse de l'engin. En fait, elle est plus large que haute. Sous une Widebody, il faudra se baisser pour la voir. Niveau couleur, deux choix restent possibles : le blanc ou le noir. Le blanc est un peu jaune, et ça se voit sur les rollers blancs. Mais dans cette discipline, le blanc pur n'existe pas longtemps de toute façon !

Montage

Le montage est un peu galère ! Les trous dans les Walls et le Core ne coïncident pas tout à fait. C'est un peu normal, faire coïncider les distances d'entraxe n'est pas forcément évident, surtout avec des pièces moulées qui subissent de fortes dilatations. On doit forcer pour rentrer les rehausseurs dans les trous, et pas qu'un peu ! Oubliez la vidéo de démo du site 50/50. A moins de tomber sur un exemplaire parfait, vous allez galérer. Il vous faudra pas mal de patience avant d'aller rouler...
Côté visserie, on notera comme point regrettable la qualité médiocre des entretoises qui comportent des différences de longueurs assez importantes de l'une à l'autre. On devine presque la découpe à la va-vite d'un tube en métal à la disqueuse. Sinon, on appréciera les axes de 8 mm très ressemblants à des Salomon/Xsjado. Le pas de vis est de moindre qualité.
La 50/50 Core accepte des roues de 58 mm mais ne permet aucun réglage de hauteur. On dispose en revanche de trois tailles de platines disponibles.

Comportement

Rouler un petit peu avec la Core Frame permet déjà d'appréhender sa résistance : c'est du solide. Le bruit qu'elle émet est d'ailleurs assez surprenant quand on roule. On sent bien la tonicité donnée par la rigidité de l'ensemble.
Les premiers grinds peuvent un peu dérouter... Sur rail l'encoche est plutôt agréable à skater, ça glisse plutôt bien mais ce n'est pas non plus une savonnette. La platine est neuve c'est un peu normal. Ce qui dérange un peu, c'est la profondeur excessive de l'encoche. En effet en royale, on n'a quasiment pas à fléchir le pied. Ce qui fait que vos royals avec ces platines seront sûrement les plus laids que vous n'ayez jamais faits. Les petits ergots sur le côté de la platine ne gênent pas mais n'aident pas non plus ; ils vous font juste perdre un peu de place en soul (mais bon 3-4 mm, compte tenu de la taille des soul plates actuelles, ce n'est pas grand chose).

Sur muret

C'est sur murets et copings que l'on est le plus surpris... En effet cette platine a bien la forme d'une freestyle, mais a un défaut : rien ou peu n'est fait pour éviter le contact des roues en royale/torque ou front. Sur une Xsjado, une Murda ou une Type M, il existe des renflements qui joue le rôle des antirockers, sur la 50/50, rien, les roues touchent assez facilement. Attention aux stops !
En soul, ça colle un peu au début, mais on s'y fait. Il fut un temps où une 50/50 neuve était le summum de la glisse... A noter que les renflements peuvent accrocher occasionnellement au spot en soul. Sur boudin, la platine tire bien son épingle du jeu et se comporte enfin comme une vraie Freestyle, du moment que le boudin n'est pas trop large. En cess-slide, on découvre enfin les vertus des renflements sur le coté de la platine, mais la différence avec une autre platine n'est pas flagrante.
Pour résumer, il faut un temps d'adaptation pour vraiment apprécier cette platine. On apprécie sa maniabilité et sa glisse sans surprise sur rails ou boudins, mais sur muret, il faut prendre une position un peu particulière en royale pour éviter les stops, la forme de la platine ne prévenant pas le contact avec les roues.

Conclusion

La 50/50 Core peut donc surprendre plus d'un rider. Le concept est innovant et intéressant, la platine est très solide, tonique et ne pèse pas plus lourd qu'une autre. Elle est bien agréable à rouler et à grinder ; cependant on peut regretter que les roues se trouvent ainsi découvertes. La forme des Walls mériterait vraisemblablement un design un peu plus élaboré. Il ne suffit pas de découper une Balance Frame en V pour en faire une bonne platine freestyle. On peut donc dire que le système d'un Core en alu mérite vraiment d'être retenu, mais que les surfaces de grind de cette platine ne sont pas aussi abouties que celles d'une Xsjado. Pour ce qui est du rapport qualité/prix, on regrettera de la trouver si chère en France (100 Euros) alors qu'il est possible de la commander en Allemagne pour 70 Euros et 10 Euros de port.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Solidité
+ Maniabilité
+ L’angle du pied en royal pour les plus paresseux
+ Trois tailles de platine
+ Glisse homogène et agréable après usure

Les moins

- Premier montage laborieux
- encoche un peu spéciale
- Mauvaise position en royal
- Taille limitée des roues
- Le prix en France

Notes

Solidité09/10
Visserie06/10
Possibilités de réglage06/10
Finition05/10
H Block/Groove/Encoche03/10
Glisse06/10
Masse07/10
Maniabilité08/10
Polyvalence05/10
Rapport qualité/prix 05/10
 

NOTE FINALE :

59%

Fiche technique

Nom : Core
Marque : 50/50
Masse : 490 grammes contre 430 grammes pour une Mook Xsjado un peu usée ou 490 grammes pour une Salomon avec antirocker 4x4 : 490 grammes)
Longueur : 230 mm
Matériau : Aluminium + Polymères
Taille max des roues : 58 mm
Coloris : Blanc ou noir
Entretoises : Aluminium
Axes : 8 mm
Tailles : S ( entraxe 230mm ), M ( entraxe 250mm ), et L ( entraxe 270mm )
Type : Freestyle
Prix : 100 Euros
Inclus : Entretoises, visserie U.F.S., y compris pour vieux patins adaptés U.F.S. type Cult, Throne Classic...
Pro Model : Rachard Johnson
Produits concurrents : Mook Xsjado, Murda...

Galerie photos

Liens utiles

Test des platines Ground Control Featherlite
Test des platines Ground Control Featherlite Freestyle
Grands principes pour bien choisir ses platines de roller agressif et street
Test des platines Ground Control Formula 1 Freestyle
Test de la platine Kizer Slimline
Test de la platine 50/50 Core
Test de la platine Kizer Al Hooi
Test de la platine Able Team
Test de la platine 50/50 Spizer
Test de la platine Ground Control High-low
Test de la platine Kizer Freestyle Omar Wysong
Tests : platines Ground Control et Kizer Fluid

Test réalisé par Coco
Photos : Coco & 50/50
Mis en ligne  le 02 June 2006 - Lu 7212 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB