-
Le 18 May 2006 à 00:00 | mise à jour le 04 March 2015 à 22:33

French Inline Cup de Lille 2006 : échappées gagnantes !

French Inline Cup de Lille 2006 : échappées gagnantes !

La 4ème étape de la French Inline Cup 2006 s'est tenue le dimanche 14 mai dans la capitale du Nord dans le cadre du Roller In Lille Métropole (R.I.L.M). C'est en plein centre-ville et sous un ciel menaçant que les patineurs ont pris le départ. Le circuit, rapide et technique a favorisé les échappées dans l'ensemble des courses élites ou open. Powerslide s'impose chez les hommes avec Briand et Contin, Ghizlane Samir monte sur la première marche chez les femmes. Bilan sportif du week-end...

Mis en ligne par 

Sous le ciel menaçant du nord...

La course open par Jean Vincent Faehres (JIV)

"Une fois le départ donné, j'essaie de rejoindre la tête du peloton, ce que je parvient à faire dans les 500m suivants.  Le début de course est assez calme car beaucoup de coureurs veulent faire un tour complet pour bien reconnaître le parcours et chauffer un peu les jambes avant de passer aux choses sérieuses. Cela m'arrange bien car j'ai démarré presque à froid, le départ ayant pris 15 minutes au départ.

Après 2km, Jean-Baptiste Gamba lance une attaque. Ne connaissant pas les coureurs, je me lance à sa poursuite, 2 autres patineurs font de même, dont Philippe Poirier et Sébastien Candelibes.

Après 2 tours, je me retourne pour voir où se trouve le peloton, je constate que notre avance augmente et que notre échappée n'est pas très organisé. Je commence à me dire que nous pouvons tenir, Philippe a du constater la même chose car il se met prend à prendre de gros relais. Il nous demande de faire de même ce que nous faisons presque tous sauf Sébastien Candelibes qui semble ne pas avoir les jambes pour aller au bout.

Après 5 tours nous ne sommes plus que 3, mais cela ne pose pas trop de problème car une bonne ambiance s'est installée entre nous. Dans le 6e tour Jean-Baptiste fait une accélération qui me coupe un peu les jambes, j'ai du mal de tenir. Philippe me demande de tenir encore un peu et d'essayé de faire des petits relais pour ne pas trop ralentir le groupe.
Finalement j'arrive à tenir. Dans le début du dernier tour, mes jambes vont mieux. Il était temps, car Jean-Baptiste lance le sprint 2 virages avant la ligne droite. Philippe bloque un peu : il a une crampe.

J'ai presque rejoint Jean-baptiste dans le dernier virage. Là, c'est parti pour un gros sprint car Jean-Baptiste a encore des ressources. Derrière, je vois Philippe qui revient.

Je remonte sur Jean-Baptiste dans les dizaines de mètres avant la ligne, il n'arrive plus à accélérer. Là, je donne tout, et je passe la ligne en tête.
Un grand merci à mes compagnons d'échappée et surtout à Philippe pour son soutient lors des derniers tours."

La course élite hommes

Le Marathon s'est animé très rapidement. Les patineurs devaient effectuer 16 tours. Les attaques fusent immédiatement parmi les différents teams présents. Après moins de 6 tours, Pascal Briand, Alexis Contin (Powerslide Racing) et Benoît Perthuis (Levallois Sporting Club) s'extirpent du peloton et ne seront jamais rejoints.

Derrière, la victoire au sprint du peloton revient à Vincent Esnault (Rollerblade France) qui s'impose devant Thomas Boucher et Yann Guyader.

Le récit de Thomas Boucher (5ème)

"Après quelques heures de sommeil dans un hôtel à Metz et 700km de trajet, nous sommes trois de l'équipe Powerslide à faire le déplacement pour la quatrième manche de la French Inline Cup. Avant la course, nous redoutons encore la pluie aux vues du ciel menaçant mais le temps tiendra bon. Après les trois premières manches, nous sommes premiers avec Pascal, second avec moi-même et sixième avec Alexis au général. Nous décidons de gérer le début de course pour éviter les efforts inutiles après la course du samedi soir. Finalement, après quatre tours, Alexis place une attaque et s'en va seul. Il sera rejoint quatre tours plus tard par Pascal et Benoît Perthuis (Levallois). Derrière la poursuite a du mal à s'organiser. J'effectue un faux tempo et me contente de ramener sur les attaques. Un quatrime homme, Vincent Esnault, s'extirpent du peloton peu avant l'arrivée. Je le laisse pensant qu'on le rattraperai dans le sprint final mais nous finirons juste derrière lui. Je gagne le sprint du peloton devant Julien Despaux et Yann Guyader."

La course élite féminine

Quelques nouvelles Ghizlane Samir (1ère) et sa course
"Tout d'abord, cette victoire de Lille me fait très plaisir. En effet, depuis le début de saison mes résultats sont en dent de scie à cause d'une succession de petits problèmes de santé : angine sur angine, dont une très sérieuse la semaine d'avant le grand fond.
La réussite n'a pas été de mon coté non plus : il m'a manqué un demi-patin pour remporter le titre au grand fond !
A Nîmes, c'était un problème de contracture. Il m'était impossible de patiner tellement j'avais mal et si je n'ai pas abandonné, c'est uniquement parce que je portais le maillot de leader de la F.I.C.
Malgré tout, quand je n'ai pas de problèmes je me sens forte en course."

"Pour revenir à la course de Lille, la mise en route fut difficile, car j'avais dû voyager une grosse partie de la nuit afin d'arriver au petit matin, après avoir disputé une épreuve de la World Cup la veille au soir, à Bienne en Suisse. De plus, toute la course s'était déroulée sous une pluie battante, sur un circuit technique et dangereux. J’y ai terminé 8e.

La course de Lille est partie sur un rythme assez soutenu avec des attaques successives, ce qui a eu pour conséquence de réduire le groupe de tête. L'élimination s'est faite par l'arrière. Très rapidement, nous ne nous sommes plus retrouvées qu'à quatre : Nathalie Barbotin, Linda Schellekens, Anne-Claire Maillard et moi.

Les sprints intermédiaires ont été remportés Nathalie Barbotin (Salomon). Le sprint d'arrivée a été emmené par Linda Schellekens (Fila France), Nathalie Barbotin (Salomon) en deuxième position, moi-même (P.U.C.) en troisième et Anne Claire Maillard en dernière position.
Après le dernier virage, je suis sortie à 200m de l’arrivée, sans m’occuper des autres filles. Ne sentant personne à coté de moi, j'ai compris que je ne serai pas remontée.
J'avais à cœur de prendre ma revanche de l’année dernière, où je m'étais échappée, mais la pluie s'étant mise à tomber au dernier tour, rendant la chaussée très glissante. Je m'étais loupée dans les virages d'avant l'arrivée.
Je suis heureuse de renouer avec la victoire, qui plus est, devant des adversaires de valeur. A bientôt Roller en Ligne et continuez à nous suivre !"

Résultats

Marathon hommes

1) Pascal Briand (Powerslide Racing)
2) Alexis Contin (Powerslide Racing)
3) Benoît Perthuis (Levallois Sporting Club)
4) Vincent Esnault (AMS Rollerblade France)
5) Thomas Boucher (Powerslide Racing)
6) Yann Guyader (Timmerman Powerslide)
7) Julien Despaux (MAS Rollerblade France)
8) Julien Levrard (LSC)
9) Matthieu Barrault (LSC)
10) Benjamin Douchin (UC Nantes-Atlantique)

Marathon Femmes

1) Ghizlane Samir
2) Nathalie Barbotin
3) Linda Schellekens
4) Anne-Claire Maillard
5) Chistelle Bouchet
6) Cécilia Leboeuf
7) Ludivine Houze
8) Emilie Rouger
9) Claire martinez
10) Lidia Rainoldi

Open Femmes

1) Mathilde Bausseron
2) Carine Bouten
3) Stéphanie Lavergne
4) Charlotte Delignière
5) Cécile Touvet
6) Corinne Boyer
7) Bénédicte Mirault
8) Adeline Demoulin
9) Thérèse Dumez
10) Claudia Dubourg

Open Hommes

1) Jean Vincent Faehres
2) Jean Baptiste Gamba
3) Philippe Poirier
4) Thierry Vandenbroucke
5) Yann Dujarrier
6) Thomas Thiriez
7) Thomas Anglaret
8) Jacques Houssais
9) Antoine Haddad
10) Stéphane Ryzek

Liens utiles

Roller In Lille Métropole

Texte : Alexandre Chartier
Photos : Sylvain Rouillard

Mis en ligne  le 18 May 2006 - Lu 2499 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB