-
Le 19 April 2006 à 00:00 | mise à jour le 25 January 2012 à 17:48

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points

Bont est certainement l'une des marques les plus dynamiques en terme d'innovation ces dernières années. Le fabricant australien ne faillit pas à sa réputation en nous proposant un nouveau concept de patin à 3 points d'ancrage, basé sur une coque Vaypor 3D. Ce produit propose également une nouvelle platine où le magnésium a remplacé l'aluminium pour un gain de poids conséquent. Les roues ont elles aussi subi un sérieux régime. Zoom sur ce nouveau mannequin poids mouche...

Mis en ligne par 

Une innovation qui ne laisse pas indifférent...

Les internautes parcourant les forums sont longtemps restés dubitatifs et sceptiques devant un produit à la structure si singulière. Il faut dire qu'en photo, les 3 points font moins d'effet que lorsque l'on a vraiment le patin entre les mains. Puis, petit à petit, à la façon des répétitions lancinantes de tubes à la radio, notre regard s'est habitué à cette coque si particulière. On finit même par lui trouver de la gueule et à en redemander. La coque Vaypor marque nettement sa différence sur le marché. Il faut dire que Bont a osé des couleurs flashy aux noms accrocheurs.
La version que nous avons eu en test est : "atomic Green". Ses coloris oscillent entre des teintes vertes et jaunes fluos, tranchées de noir. L'esthétique et les lignes sont particulièrement réussis. Même la matière de la tige est singulière, avec une microfibre au toucher proche du vernis. On a l'impression d'avoir un patin extra-terrestre. La platine basse, droite et épurée donne à l'ensemble des allures de patin à glace.

Impressions sur la coque

La Vaypor 3D se compose d'un composite alliant fibre de carbone et fibre de verre. Une résine Epoxy est utilisée pour construire la base de la chaussure.
Elle possède la "Super Mold Technology", un procédé de thermoformage utilisable chez soi et permettant d'améliorer la précision et le confort du patin en se rapprochant d'un produit sur mesure. Nous n'avons pas pu tester le concept.
La notion de souplesse est assez relative dans une paire de carbones. Elle concerne essentiellement les possibilités de flexion. Sur le Vaypor 3 D, l'amplitude en fin de poussée est excellente : la coque a bien été taillée en V au talon d'Achille et permet une bonne finition de geste. En flexion avant, en revanche, on a un peu plus de mal à se placer correctement en position de patinage tant que la languette n'est pas un peu faite. Il faudra l'assouplir et ne pas trop serrer le scratch en haut du patin les premiers temps. L'ensemble s'assouplit à l'usage.
Côté maintien, la cheville est enveloppée dans la tige qui monte bien au dessus des malléoles. On est donc mis en confiance rapidement. La coque est assez proche du pied, on se sent donc maintenu et en sécurité. Le serrage qui remplit bien son rôle renforce cette sensation. Le patin conviendra mieux aux pieds longs et fins. Il sera intéressant de thermoformer la coque pour améliorer le maintien et la précision.
Test du Bont Vaypor 3D - 3 points Le système de serrage a été revu par rapport à la précédente version des Vaypor. Le Vaypor combine les 3 systèmes les plus répandus du marché : lacets, boucles, velcro. Ce procédé assez classique a fait ses preuves : lacets sur le bas et le coup de pied, boucle micrométrique sur le coup de pied, et scratch sur la partie supérieure. Le lacet cale bien la partie inférieure du pied. il semble avoir été enduit d'un produit qui facilite le coulissage dans les oeillets. Bont a été généreux dans sa longueur. La boucle micrométrique permet un bon calage du coup de pied, même si son point de fixation est légèrement décalé. Une fois serrée, le pied ne bouge quasiment plus. Le scratch est ne s'enroule pas autour d'une boucle comme sur la plupart de produits, mais se compose de plusieurs pièces. On gagne en précision de serrage. En revanche, il entrave un peu trop la flexion. Les anciens Vaypor utilisaient des strap sur le pied qui permettaient un réglage plus fin et un meilleur maintien du pied.
Le confort reste appréciable pour une paire de vitesse. Nous avons été agréablement surpris. Comme nous l'avons dit, l'arrière du pied bien évasé permet de ne pas se sentir entravé lors des mouvements. La partie supérieure est assez rigide, mais ne blesse pas les pieds. Seule la partie supérieure de la coque au niveau de la languette et du velcro nous a un peu gêné.
Attention, Bont chausse assez grand. Il sera préférable d'essayer le patin avant de l'acheter, voire de prendre une pointure en dessous de votre taillant habituel. Ce patin est assez long et fin. Le gros avantage de ce produit reste le concept S.M.T.

Le train roulant du Vaypor 3D - 3 points : tout pour la légèreté !

Les roues : Wayv G3 100mm en 82A

Les Wayv sont des roues pleines, quasi-similaires à des lenticulaires. Nous les avons pesées à 106 grammes, ce qui les classe en tête des roues les plus légères du marché ! Côté rebond, rien à dire, elle se restitue bien l'énergie. L'adhérence est également bonne, même quand on pousse le vice à prendre des virages en survitesse. On retrouve de bonnes sensations. Il faut dire qu'avec du 82A on augmente la prise au sol. Le noyau étant assez grand (70mm), du coup, la matière du surnoyau est bien répartie sur les bords de la roues : la masse n'est pas économisée au détriment du roulage. On obtient ainsi une bonne inertie.
Côté usure, le vernis part très rapidement, le comportement de la roue devient donc régulier assez vite. En revanche, l'érosion est rapide. On peut mettre cela sur le compte de la tendreté du surnoyau, et de la rigidité du noyau qui met à rude épreuve le polyuréthane. Les patineurs puissants devront changer leur jeu de roue fréquemment. Sinon, la dégradation du surnoyau est régulière et homogène.

Les explication de Franck Cardin sur la Wayv

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points

"La roue a été dévéloppée dans le même esprit que le patin : un souci de performance et de légêreté. Le noyau a été dessiné dans l’unique but d’offrir un minimum de résistance au vent. Il ne possède pas d’ailettes et la matière utilisée comporte un fort pourcentage de polycarbonate, ce qui le rend très rigide. Un additif est alors rajouté au polycarbonate pour éviter qu’il ne soit trop rigide et ne casse. Le noyau de la roue Wayv offre l’avantage d’une roue lenticulaire en gardant les qualités de rebond d’une roue traditionnelle à ailettes. La rigidité du noyau et son diamètre 70 mm nous ont permis de descendre en dureté (shore ou "A") à 82 A. La roue donne l’impression d’un 86A et bénéficie d’un excellent roulage tout en garantissant un grip parfait. Le noyau possède également un autre avantage : il est fait d'une seule pièce. Il est fabriqué à Sydney. Le polyuréthane, est, quant à lui, versé en Californie (U.S.A.). La formule est la même que le modèle de roue G3 qui a déjà 2 saisons de succès derrière elle. La "Wayv" devient ainsi la roue la plus légère sur le marché."

La platine : S-Frame : le Magnésium est de mise

Là encore, question nouveauté, Bont met le paquet. Si le design parait dénudé et simple au possible, il faut y regarder de plus près pour constater quelques détails intéressants. C'est la platine la plus légère que nous ayons eu entre les mains : 136 gr seulement contre près de 200 gr pour la majorité des produits concurrents ! Elle peut accueillir des roues de 100m et est proposée en 5 tailles : 11,92", 12,5", 12,8", 13", 13,2". La platine de test que nous avons eu entre les mains mesurait 12,8 pouces. Cette dimension, combinée à une faible hauteur donne une bonne réactivité et de la maniabilité.
Le magnésium a avantageusement remplacé l'aluminium. On retrouve les 3 points d'ancrage de la chaussure. Autre détail appréciables, les demoiselles sont fabriquées en Hollande.

En montant le patin, nous avons été obligé d'entrer un axe en force car il restait des copeaux. Bont communique sur le fait que sa platine est la plus basse du marché, ce qui est vrai si l'on ne s'intéresse qu'à la platine à proprement parler. En revanche, si l'on effectue des mesures comparatives avec d'autres produits concurrents, on constate que la distance entre le centre de l'axe et la voute plantaire est quasi similaire. C'est simple et logique : Il faut toujours accueillir les roues de 100mm dont la taille n'est pas extensible ! On arrive donc progressivement à une normalisation de cet écart entre le centre des axes et la voute plantaire de la coque. Bont a simplement fait le choix de rabaisser ses inserts pour réduire la hauteur de la platine.
Les axes utilisés sont plus traditionnels. On retrouve sur le montage des axes aluminium 7075 T6. Les vis utilisées pour fixer la platine à la coque ont des têtes striées afin de limiter les dévissages intempestifs. Elles sont assez longues.
Les roulements 608 "steel" choisis par Bont sont fournis par la marque Jesa et sont fabriqués en Suisse. Si vous souhaitez encore optimiser la masse des rollers vous pourrez toujours opter pour une version en micro-roulements.

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points


Finition

Quelques points viennent un peu entacher l'excellente qualité globale du produit. Nous avons eu quelques tourments avec un pas de vis un peu trop profond pour être atteint avec les vis fournies. Du coup, nous avons remplacé la vis d'origine par une version encore plus longue. Sinon les collages sont propres et le côté vernis du patin lui donne une belle finition. L'usinage de la platine était mal achevé, on aurait apprécié un passage de nettoyage des copeaux de magnésium dans les points d'insertion des axes. On appréciera les lacets parafinés qui coulissent assez bien. On notera également le design vraiment original des Vaypor, proche de la culture glace de la marque. Il n'y a que Bont pour faire de tels patins.

Sensations de patinage et bilan

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points Jamais nous n'avions eu l'occasion de rouler avec un patin aussi léger (1075 gr.). C'est la première chose que l'on remarque, le poids plume de l'ensemble. Il faut dire qu'en combinant une platine magnésium et des roues optimisées, le gain de masse est conséquent. La chaussure pèse à peine plus qu'une paire de moulée traditionnelle. Les relances sont donc très aisées et les sprints partent immédiatement. Même avec une pointure un peu grande, nous avons eu un bon sentiment de contrôle.

Les 3 points de fixations peuvent laisser sceptiques au premier abord, notamment à cause de nos a priori esthétiques. Pourtant, une fois le patin chaussé, on constate effectivement que le patin répond très bien aux sollicitations lorsqu'on lui rentre un peu dans le lard. A vitesse réduite, les sensations sont bonnes, mais pas vraiment différentes de celles d'une coque classique. En revanche dès que l'on pousse vraiment et que l'on attaque en virage ou en survitesse, on constate que le patin se déforme moins et ne vibre quasiment pas. Cette rigidité supplémentaire demande une plus grande rigueur technique de patinage.

L'ensemble est très hamonieux et techniquement très bien étudié. Le patin est très léger et rigide. Cette légèreté et cette rigidité ont été obtenues grace à l'optimisation de chacun des composants. La masse gagnée sur la platine est reportée sur le chausson : La faible hauteur de platine est compensée par des points de fixation du chausson qui descendent plus bas. Au final, on ne peut faire un patin moins haut que la taille des roues plus quelques milimètres pour leur passage.
Côté prix, il faudra débourser 999 Euros pour acquérir le patin complet. C'est assez cher Bont propose un produit réellement innovant et performant. Si vous souhaitez vraiment vous faire plaisir, la version moulée de la coque 3 points seule est accessible à 849 Euros.

Quelques chiffres

  • Masse du patin complet (T41) : 1075 gr (équipé en micro-roulements).
  • Masse de la platine : 136 grammes
  • Masse de la chaussure : 468 grammes
  • Masse d'une roue : 106 grammes
  • Patin complet : 999 EUros
  • chaussure standard 3 points : 699,00 Euros
  • chaussure custom 3 points : 849,00 Euros + moulding
  • Prix des roulements séparés : 56,00 Euros
  • Prix des micro-roulements Jesa céramique : 209,00 Euros

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Une légèreté hallucinante
+ La rigidité donnée par les 3 points
+ Le maintien



Les moins

- Quelques points de finition
- Flexion avant limitée par la languette et le scratch

Notes

Souplesse08/10
Maintien09/10
Serrage09/10
Confort08/10
Châssis / Platine07/10
Roulements08/10
Roues08/10
Axes et visserie08/10
Finition07/10
Rapport qualité/prix 08/10
 

NOTE FINALE :

84%

Fiche technique

Nom : Vaypor 3D - 3 points
Marque : Bont
Coque : Composite fibre de carbone et fibre de verre
Semelle : Base Epoxy
Tige / Chausson : Tige Microfibre - Intérieur avec mousse haute densité à mémoire de forme
Châssis : Magmésium - "S Frame"
Roues : Wayv 100mm - 82A (équivalent 86A selon le constructeur)
Roulements : 608 Swiss - Jesa Steel
Serrage : Lacet, boucle micrométrique, scratch
Entretoises : Aluminium
Pointure : Du 33 au 52
Coloris proposés : Rampage Red, Artic Blue, Atomic Green, Shotgun Silver Prix : 999 Euros
Commentaires / usage conseillé : Pratique intensive de la vitesse - Compétition
Produits concurrents : Salomon Slab 110 pro, Roces Tsunami, Rexton Concorde, Mogema 4X110, Mogema Python 5X90, Powerslide Core 5X90...

Liens utiles

Liens utiles

Test : chaussures Sierra Standard (2012)
Test : chaussure vitesse Powerslide Venom (2010)
Test : chaussure vitesse Powerslide CWorld6 (2010)
Test : patin complet Raps Jay Evolve (2010)
Test : patin complet Bont Cheetah 2010 (2010)
Test des Renard R07 sur mesure (2008)
Test : chaussures sur mesure Sierra Tomcat (2008)
Test : Rollers sur mesure Renard (2005)
Test du Rollerblade Problade 100 (2005)
Test réalisé par Alfathor et Motard34
Photos : Bont et Rollerenligne.com
Mis en ligne  le 19 April 2006 - Lu 10290 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB