-
Le 22 February 2006 à 00:00 | mise à jour le 05 January 2011 à 11:43

Interview de Tristan Loy

Interview de Tristan Loy

Tristan Loy est un coureur un peu à part dans le peloton. Le breton de l'ASBRE PAVIG possède une solide réputation d'adepte des longues distances et des échappées solitaires. Il affectionne particulièrement des courses comme Athens-Atlanta et a longtemps détenu le record du monde de l'heure. Il investit actuellement les glaces néerlandaises avec pas mal de réussite. Portrait...

Article par 

Interview

Peux tu faire un résumé de ta carrière ? J'ai débuté en minime 2. Je fais mes premiers résultats 2 ans plus tard en cadet. Je termine 2ème aux France en Junior.
En 1995 où je deviens champion de France de Grand Fond. Je finis 2ème l'année suivante.
Après être rentré chez Salomon en 1997, je bat le record de l'heure une première fois à Landevant. En 1999, je gagne le marathon de Berlin, puis Athens / Atlanta (137 Km).
En 2000, je bats mon propre record de l'heure de 600 m en parcourant 36,460 km. En 2001, Je gagne 5 courses dont le championnat de France de Grand fond, mais malgré cela je ne suis pas retenu pour le Mondial.

Que fais-tu dans la vie à côté du roller ?

Comme tous le monde : je regarde la télé, je surfe sur Internet, je sors au cinéma, etc.

As-tu pris de grosses gamelles ?

Beaucoup, mais je ne me suis jamais rien de cassé. Ma plus belle se déroula devant la télé lors du Marathon d'Engadin à plus de 40 km/h.

Pourquoi as-tu voulu tenter un record de l'heure ?

Ce record m'a toujours attiré. Il est mythique en cyclisme. En 1997 à Landevant, une nouvelle piste a été construite. Lorsque je l'ai essayée j'ai tout de suite vu qu'elle était très rapide. Je me suis dit que le record était à portée. Je le bats l'année suivante.
Une heure seul à fond c'est très long, et cela n'a rien à voir avec une course d'une heure en peloton où il est possible de récupérer et de se protéger. Ce que j'apprécie le plus ce sont les courses de longues distances dures. C'est pour cela que j'y ai eu de bons résultats. La plupart des courses que j'ai gagné sont des marathons. Depuis, ce record a été battu, en septembre 2005 par Franck Fiers (Belgique).

Tu apprécies les efforts en solitaire ?

Oui, je suis arrivé seul sur les 5 courses que j'ai gagné cette saison. J'adore les contre la montre de plus de 5 km.
J'aime à gérer mon effort, sans pour autant me mettre dans le rouge, mais en réussissant quand même à creuser l'écart, gérer mon énergie pour arriver jusqu'au bout. Il faut savoir se faire mal.

Vas-tu continuer à faire du roller ?

Oui bien sûr ! Le roller restera toujours ma passion. J'ai toujours envie de courir et de garder un pied dans ce milieu. Mais c'est vrai que j'ai maintenant d'autres objectifs.

Quels sont tes objectifs en glace pour 2006 ?

En glace mes objectifs sont plutôt pour janvier 2007, avec les 200 km de Weissensee en Autriche, plus quelques autres courses sur glace naturelle. J'aimerais aussi me qualifier pour les championnats du monde du 10.000m.

Quelles courses de roller feras-tu en 2006 ?

Je vais me concentrer sur les étapes de la Coupe du Monde en Europe, sur la Swiss Inline Cup et sur la French Inline Cup. En roller, je n'ai pas vraiment d'objectifs, je veux juste prendre du plaisir .

Qu'est ce qui t'a fait monter sur la glace ?

Le fait de voir ce sport à la télé et aux Jeux Olympiques. J'ai essayé dès 1997, pendant une semaine. J'y retournais régulièrement. Puis, quand je n'ai plus trouvé de place dans une grosse équipe de roller, j'ai décidé de m'y mettre vraiment.

Que penses-tu du fait qu'on ait vu très peu de français aux J.O. d'hiver de Turin en vitesse ?

Je trouve que c'est vraiment dommage. C'est une décision du C.N.O.S.F. L'institution a voulu durcir les critères de sélection après Salt Lake City car par rapport au Jeux Olympiques d'été, les critères de sélection étaient trop faciles. le C.N.O.S.F. voulait ré-équilibrer la balance. Mon idée, avant les Coupes du Monde de novembre, a été de faire les minimas internationaux, puis d'aller discuter après, mais ils n'ont rien voulu entendre.

Vises-tu les prochains J.O d'hiver ?

Oui ! J'aimerais me qualifier sur 10.000m. Mais si les critères sont toujours aussi dur à remplir dans quatre ans, cela ne sera pas évident.

Fiche technique

Prénom : Tristan
Nom : Loy
Age : 32
Lieu de naissance : Vannes (56)
Pointure : 42
Poids : 78 kg
Taille : 1,82 m
Situation matrimoniale : Demande à Céline !
Situation prof. : Vit de la glace, et autrefois du roller
Plat préféré : Pizza
Musique préférée : Pop, indépendant
Hobbies : Cinéma, concerts, pratique du sport en général
Citation préférée : « Anymore we'll have to suffer, anymore we'll have to die » (Bob Marley)
Ce qu'il aime : Dormir
Ce qu'il n'aime pas : Se réveiller
Meilleur souvenir : Un rêve
Pire souvenir : Non sélection aux championnats du Monde, (une injustice alors qu'il gagne 5 courses cette année-là)
Entraînements : De 6 à 12 par semaine
Débuts en roller : Dans son école puis dans le club local. Il débute la compétition à 14 ans.

Team anciens et actuels

Salomon de 1997 à 2002
VW-SportXX de 2002 - 2004
Saint Gallen Speed-skater en 2005

Titres

Ex-Recordman du Monde de l'Heure
Champion de France

Merci à Tristan Loy
Mis en ligne  le 22 February 2006 - Lu 5722 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB