-
Le 14 January 2006 à 00:00 | mise à jour le 10 January 2011 à 09:00

Interview de Guillaume Barbaz, alias "Skali"

Interview de Guillaume Barbaz, alias

Certains d'entre vous, fans de slalom, connaissent certainement Skali. Son pseudonyme est tellement familier qu'on en oublie souvent son véritable patronyme : Guillaume Barbaz. Derrière ce rider au style inimitable, se cache un bourreau de travail passionné, persévérant et acharné de l'entraînement. Portrait...

Article par 

Interview

A quel âge as-tu débuté le patin ?

J'ai commencé à 17 ans en 1997 et je m'en souviens encore très bien. J'avais des quads : Baskets Adidas montées sur des trucks Fiberlite. Mon but premier était alors d'aller de chez moi jusqu'au parking le plus proche et d'apprendre les bases tout seul. Je n'ai commencé le slalom qu'en 1999.
Nous étions environ 4 ou 5 à faire du slalom au début (dont K.C.F., un ami). Je devais être celui qui avait le plus de mal à faire des croisés avants et arrières. En fait, j'ai plus pris de plaisir à faire des sauts, des randos etc. avec mes quads, qu'à faire du slalom, sûrement parce que je n'avais pas un montage très réactif. J'ai donc réussi mes premiers croisés en quad en 1998. J'ai eu mes premiers inline (des Koho de hockey) après mon bac. J'ai surtout fait du hockey. Cela m'a valu une fracture à la cheville au bout de 3 mois.
Quand j'ai recommencé début 1999 je n'ai plus fait que du slalom. J'ai troqué mes patins de hockey pour des Freeride de Tecnica, bien plus confortables, que j'ai gardés jusqu'en 2001.

17 ans, C'est assez "âgé" pour un rider qui a atteint ton niveau, ça n'a pas été trop difficile ?

On a découvert le slalom par hasard, dans notre petite ville de banlieue parisienne, avec K.C.F. On pensait qu'il y avait plein de figures et que c'était quand même un sport assez développé. Alors, la première chose que l'on a fait, a été d'appeler la fédération de roller et de demander la liste des figures. On nous a donné une petite liste mais on en connaissait déjà la plupart... Pour ce qui est de l'âge cela s'est passé tout seul, à force de répétitions, cela finit toujours par venir. Le plus dur, mais aussi le intéressant, fut de trouver de nouvelles figures.

Tu peux nous faire un retour sur ta carrière ?

J'ai commencé les compétitions en 2002. Lors de ma première participation en style slalom à Pau, j'ai gagné pour la première fois. La même année, j'ai fini 3ème au championnat de France à bordeaux. Ke suis entré dans l'équipe de France et dans le team Tecnica. Puis j'ai continué à participer à d'autres compétitions jusqu'à aujourd'hui avec des victoires, des défaites des blessures mais toujours la passion.
Grâce à mes contacts et mes sponsors j'ai pu aller en Corée en 2004 et en chine en 2005. Pour cette année j'espère bien aller en Russie, de nouveau en Chine et également à Singapour.

Tu as gagné dès ta première compétition ?

Oui, mais c'était une petite compétition, juste avant le championnat de France à bordeaux en 2002. La première étape qui m'a marqué, c'est bien ce championnat. J'ai fini 3e, j'étais assez content pour une première participation.

Comment se passe une de tes journées ?

Pour l'instant je bosse sur pas mal de sites Internet et je commence un nouveau travail pour aider au développement du roller-skating dans mon département de l'Hérault. Après ça j'essaye de rouler un peu tous les jours, le soir surtout c'est plus tranquille.

Quels sont tes points forts ?

La souplesse, la créativité (incontrôlable mais si agréable quand elle arrive), l'acharnement quand ça ne passe pas..

Quels sont tes points faibles ?

Parfois un manque de rigueur, mes blessures.

Tu t'es fait opérer des deux pieds, ça n'a pas été trop dur de revenir au plus haut niveau ?

Depuis mes débuts en roller, j'ai toujours souffert de ce qu'on appelle l'hallus valgus et le quintus valgus. Ce sont, plus simplement, des déformations des orteils qui font mal dans les rollers. J'ai appris, il y a deux ans, que l'on pouvait se faire opérer. J'avais quelques appréhensions, mais depuis c'est quand même plus agréable de patiner.

Cela n'a pas été trop dur de revenir ?

Au contraire, j'étais encore plus motivé. J'aime bien les défis, et là, quand j'ai vu mes pieds au réveil de l'opération, c'est clair que j'ai un peu douté. Avec un peu de temps, cela a guéri. Maintenant, je peux rouler plus longtemps sans douleurs. Je n'ai été gêné que pendant un an.

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?

Participer à un maximum de compétitions de slalom, voyager, faire des vidéos, mettre à jour cskroller.com pour qu'il soit plus complet et faire en sorte que Powerslide fabrique un bon patin de Freestyle slalom pour les riders.
J’aime le challenge même si les résultats ne sont pas toujours là ces dernières années. Avec le niveau des riders qui a monté, c’est devenu de plus en plus difficile de faire la différence sur les championnats. Aussi, cette année, je pense présenter un ou des runs moins techniques que d’habitude mais plus fluides et plus stylés, avec toujours de nouvelles figures.
Je ne sais pas encore si je pourrais faire toutes les coupes et finales, mais si c’est possible alors je le ferai. Le premier grand rendez-vous sera donc la Russie fin février pour le circuit I.F.S.A.

Quels sont tes rapports avec l'I.F.S.A / C.N.R.A ?

J'aide l'I.F.S.A. bénévolement pour le bon déroulement de la préparation des étapes à l'étranger et je soutiens le circuit, qui, je pense est la seule voie qui permettra à notre sport d'être reconnu par tous. La C.N.R.A. fait quelques changements au niveau du déroulement des compétitions pour 2006, j'attends de voir ce que cela va donner.

Peux-tu nous parler de ton site ?

C'est aussi grâce à Internet que j'ai pu découvrir les premières vidéos de slalom de freeridebx.net et ensuite j'ai crée mon propre site Internet pour que tout le monde puisse apprendre quelque soit l'endroit où il vit.(cskroller.com).
Depuis que nous avons crée ce site, je pense qu'il nous a beaucoup aidé, mais depuis quelques temps, nous n’avons pas fait de mise a jour. Il est en sommeil, presque à l’agonie. Pour preuve, je n’y ai même pas encore mis les dernières figures que j’ai trouvé l’année dernière. Enfin, ceci devrait changer dans le courant de l’année 2006, car j’ai perfectionné la classification et la codification des figures avec un système qui reste encore assez complexe, mais qui, je pense, peut représenter un code international pour désigner chaque figure.
2006 sera donc l’année de test pour ce code. L’objectif est de permettre à tous quelque soit la langue ou le pays de reconnaître un mouvement. Je l’ai testé sur les dernières figures que j’ai trouvé et pour l’instant ça marche... vous en saurez bientôt plus à ce sujet.
Pour finir, depuis l’année dernière, j’ai pris l’habitude de rapporter de mes déplacements en compétition des galeries de photos pour donner un aperçu de ce que j’ai pu vivre pendant ces voyages. Pour 2006, le site skaliweb.com sur lequel je mets ces galeries vient d’être refait.
Il sera bientôt disponible dans sa nouvelle version et la prochaine galerie sera sûrement celle de la coupe de France de Lille, suivie de la Russie...

Quel est ton parcours professionnel ?

J'ai eu un Bac scientifique. Ensuite, j'ai étudié dans la filière S.T.A.P.S. (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives). Après avoir obtenu ma licence, en Île de France, je suis parti à Bordeaux pour passer mon brevet d'État de roller et suivre une formation en maîtrise S.T.A.P.S. spécialité "entraînement".
J'ai donné des cours de roller quelques temps pour l'U.C.P.A. et l'année dernière j'ai monté le club M.U.C. Roller avec un pote sur montpellier.
A coté de tout ça je m'occupe du site cskroller.com et je développe d'autres sites pour les personnes que j'apprécie (olivierherrero.com entre autre).
Depuis mi-décembre, j’ai un débuté un nouvel emploi comme responsable communication au comité départemental de roller skating de l'Hérault (34). L’objectif de cet emploi est de développer et d’améliorer la communication entre les différents intervenants dans le milieu du roller et du skate dans le département. Pour le moment je m’occupe de créer le site Internet du comité avec son forum. Nous commençons à mettre en place le "Hérault Roller skate Tour 2006" qui permettra de proposer des initiations et démonstrations de roller dans différentes villes du département. C’est un boulot intéressant et qui me permet aussi d'avoir du temps pour m’entraîner. Je peux me déplacer sur toutes les compétitions et ça c’est vraiment important.

Tu es en partenariat avec Powerslide, comment cela se passe t'il ?

Oui, je suis chez Powerslide depuis septembre 2005, autant dire que ça ne fait pas très longtemps, mais j’ai pu voir depuis mon arrivée que la marque cherche vraiment a développer quelque chose pour le slalom et le freestyle.
Certaines autres marques mettent encore du temps à innover et à écouter les riders. Je pense pourtant que ce sont les mieux placés pour savoir ce qu’ils veulent. Powerslide semble vraiment être à l’écoute. Nous travaillons donc pour le moment sur la base d’un prototype que j’ai reçu cet hiver. Pour l’instant, le modèle auquel j’ai apporté mes modifications est en cours de réalisation. Le slalom est quelque chose de nouveau chez Powerslide c’est pourquoi cela va prendre un peu de temps.

A quand un nouveau pro-model "Skali" ?

Pour le moment il n’est pas vraiment question de pro-model Skali, mais surtout d’essayer de fabriquer un patin vraiment pointu pour le slalom et spécialisé pour cette discipline. C’est la différence avec d’autres marques qui cherchent à avoir un patin polyvalent pour toucher le maximum de monde. Je pense que cela sera aussi le cas de Powerslide, mais, de mon côté, je vais faire en sorte d’avoir ce qu’il y a de plus efficace, réactif, léger... un vrai patin de slalom ! Nous espérons pouvoir proposer un premier modèle pour fin 2006 pour le Freestyle slalom et si le résultat est concluant ça sera sûrement un pro-model.

Fiche technique

Prénom : Guillaume
Nom : Barbaz
Surnom : Skali
Né le : 18/06/1979
Lieu de naissance : Champigny sur Marne
Pointure : 44
Poids : 72 kg Taille : 1,77 m
Team anciens et actuels : Tecnica (2002-2003) Rollerblade (2004) Powerslide (2005)
Situation matrimoniale : En couple
Plat préféré : Italien, français, chinois
Musique préférée : De tout selon l'humeur
Hobbies : Montage vidéo, création de sites Internet, musculation...
Citation préférée : "Quand on veut, on peut !"
Ce qu’il aime : Regarder des films dans le noir, me poser près d'un plan d'eau et mater les oiseaux.
Ce qu’il n'aime pas : Le froid, la pluie, les blessures :-) et les nuits blanches.
Meilleur souvenir : Les entraînements slalom à chercher des nouvelles figures
Pire souvenir : Opération des deux pieds l'hiver 2003, entorse de la cheville l'été 2004 et le séjour en montagne en chine, à la fois l'un des meilleurs mais aussi des pires souvenirs...
Entraînements : J'essaye un peu chaque jour sinon j'ai pas le moral
Débuts en roller : Quad : 97 jusqu'en 99. Inline : fin 99 à maintenant
Titres : Tous les détails sur skaliweb.com dans la page "Results".

Liens utiles

cskroller.com (Site d'apprentissage sur le slalom)
skaliweb.com (site officiel de skali)
Cours de RollerMerci à : Alexandre Chartier
Photos : www.cskroller.com
Mis en ligne  le 14 January 2006 - Lu 8210 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB