-
Le 26 December 2011 à 11:35 | mise à jour le 04 August 2015 à 11:15

Anatomie d'une roue de roller en ligne

Anatomie d'une roue de roller en ligne

Pièces maîtresses des rollers et unique contact avec le sol, les roues conditionnent la glisse à travers de nombreux paramètres : leur forme, leur diamètre, leur dureté, la souplesse de leur noyau, etc. A chaque pratique correspond un besoin spécifique et un modèle de roue correspondant....

Mis en ligne par 

Les sur-noyaux en polyuréthane

Anatomie d'une roue de rollerLes roues de roller varient en diamètre, dureté, et profils. Une roue est composée d'un moyeu ou noyau sur lequel s'insère un sur-noyau qui constitue la surface de roulage. La liaison entre le moyeu et la gomme se fait souvent grâce à une excroissance qu'on appelle l'interlock. Sur la photo ci-contre, on le voit fondu dans la matière à la liaison entre le noyau et le surnoyau.

Les roues de roller sont identifiées par :

  • leur marque
  • leur modèle
  • leur nombre (2 à 6)
  • leur nature chimique (type d'uréthane)
  • leur dureté (en shores A)
  • leur diamètre

Le polyuréthane (P.U.) est un composite de matière plastique (Polymère thermoplastique) intervenant dans la fabrication des rollers en ligne.

Il fut utilisé pour la première fois en 1979 dans la fabrication des roues de skateboard et de roller.
Il s'est généralisé depuis lors sur tous les modèles, à quelques exceptions près (pneumatiques sur certains modèles en R.T.T. et patins de très bas de gamme).

Du bois à la révolution plastique

Auparavant les roues pouvaient être en bois (du buis pour la vitesse), en métal. Elles s'usaient rapidement ou provoquaient trop de vibrations.

L'utilisation du P.U. est une petite révolution car il concilie des avantages de souplesse, de confort et de résistance à l'abrasion. Ainsi, les roues tiennent mieux la route, s'usent moins vite et améliorent considérablement le confort du patineur...

Il existe également des roues en PVC qui sont employées sur des produits très bas de gamme et distribués en grandes surfaces alimentaires. Ce matériau est dur et offre un confort de glisse rudimentaire.

Un marché qui s'est diversifié

Le profil des roues de roller en fonction de la pratique

L'utilisation du polyuréthane a permis une véritable segmentation du marché des roues de roller. La simplicité de son usage a favorisé la naissance de types de roues répondant aux besoins des utilisateurs de chaque discipline. On peut ainsi trouver des roues :

  • dures et de petit diamètre pour la rampe, le street, le skatepark
  • tendres et de grand diamètre pour la rando
  • un peu plus dures et de très grand diamètre pour la vitesse
  • éventuellement crantées pour le tout terrain voire pneumatiques
  • etc.

Deux innovations en terme d'esthétique ont marqué l'évolution des roues en polyuréthane : Les transparentes et les translucides. La couleur des roues translucides est donnée par le noyau.

Les profils des sur-noyaux des roues

 Le profil de la roue peut être de trois sortes :

  • Fin : pour une résistance moindre. Une roue tendre (78 A à 82A) convient pour la pratique du fitness mais elle s'use plus vite.
    Ce type de profil est également utilisé en vitesse mais avec des roues plus dures (83 à 87 A). Les patins sont alors plus maniables mais aussi moins stables (moins d'adhérence).

    Arrondi : pour plus de réactivité et de maniabilité, destinée au hockey par exemple. Ce type de roue peut être très tendre (74 A à 80 A). Cette forme apporte un bonne stabilité mais engendre plus de frottements.
    On trouve aussi des roues plus dures mais elles perdent en adhérence.
  • Quasiment plat ou "carré" : Pour la pratique du roller agressif (pour une meilleure stabilité et une durée de vie supérieure).
    C'est une roue très dure (88 à 100 A). Comme leur nom l'indique, elle assurent le roulage.

Sur les modèles de patins actuels, on compte de 2 à 6 roues. Certains modèles du passé en totalisaient de 1 à 8.

Les noyaux de roues

Pour schématiser, on peut distinguer les noyaux souples et les noyaux rigides, en fonction de la matière utilisée. Les plus employées sont le nylon et le Rilsan. Ce dernier est fréquemment mélangé à de la fibre de carbone pour augmenter encore sa solidité. La fibre de verre et le carbone prennent une place croissante dans la vitesse.

Les matières pouvant composer le noyau :

  • en plastique
  • en rislan
  • en composite de carbone
  • en composite de fibre de verre
  • en aluminium

Si l'on recherche le confort, mieux vaut se cantonner à des matières "plastiques", plus souples et plus élastiques. Ces dernières filtrent mieux les vibrations que les noyaux en aluminium plus rigides et destinés à la performance. Ils ont disparu en roller car trop rigides. On les retrouve désormais en trottinette. Ils n'offraient pas assez de souplesse.

La structure des noyaux

Selon les modèles de roues, le noyau ou moyeu, peut être plus ou moins plein voire inexistant.

On trouve des noyaux pleins ou inexistants en agressif. Les noyaux à branches, composés de Nylon ou de matériaux composites sont employés dans les autres disciplines.

Les noyaux ouverts

Ils donnent de la légèreté au roller et conviennent à la randonnée (fitness) ou à la vitesse. Les moyeux à branches donnent plus de légèreté et de confort à la roue en amortissant les vibrations.

Ils favorisent le refroidissement des roulements pendant les longues périodes de patinage, réduisent le poids des roues et améliorent le confort de la roue en amortissant les vibrations.

Les roues doivent être les plus légères possible. La masse d'un accessoire "tournant" étant très importante dès lors que l'on parle de rendement, mieux vaut gagner une cinquantaine de grammes sur les roues que 200 ou 300 g sur le reste du patin.

Les noyaux semi-ouverts

Tout en étant légers, ils offrent une robustesse supérieure parfaite pour la pratique du hockey ou du freeride.

Les noyaux pleins

Souvent dédiés à la pratique de l'agressif, ils ont plus de résistance. Les roues à moyeux sans rayon présentent une durée de vie accrue, on les trouvent sur les roues de petit diamètre. Lorsque les roues sont très petites, il arrive que les roulements s’insèrent directement dans le sur-noyau.

Le noyau démontable

Depuis peu de temps, on peut trouver des roues à moyeu démontable. La marque "Exile" vient de proposer une roue au noyau en aluminium démontable et un sur noyau (partie en polyuréthane) remplaçable.

Comme nous venons de le voir, les fabricants sont à la recherche de la meilleure adéquation à la pratique. Ils doivent prendre en compte des critères aussi variés que la dureté et la souplesse, la résistance et le confort. Ainsi, des marques telles que K2 essaient de concilier ces propriétés en utilisant des roues à deux densités de polyuréthane.

Description d'une roue de roller

Les différentes duretés de roues de roller

Tout comme les voitures peuvent avoir différents types de pneus en fonction de leur usage (pluie, neige, circuit...), les roues de rollers ont des caractéristiques variables selon la pratique considérée.

En roller course, on cherche à gagner et à conserver un maximum de vitesse, on opte donc pour des grands diamètres.

En hockey, il faut de l'accroche et de la réativité, on privilégie donc des petits diamètres tendres et solides.

Pour remplir l'ensemble des ces conditions opposées, les fabricants vont jouer sur les propriétés du noyau et du surnoyau...

Nature et propriétés des roues de roller en polyuréthane

La structure des roues qui équipent la plupart des modèles de roller actuels se composent d'un sur-noyau en polyuréthane (ou polyéthylène).

Le noyau peut être en plastique ou en composite (plastique + fibre de verre par exemple).

Il existe quelques modèles avec un sur-noyau en caoutchouc, on les trouve davantage dans des pratiques comme le roller-ski ou le roller tout-terrain.

Les roues assurent le contact avec le sol. Elles procurent donc adhérence et vitesse aux rollers.

Pour modifier les réactions d'une roue, on peut joueur sur plusieurs facteurs :

  • son diamètre total en millimètres (de 42 à 110 mm en général)
  • la dureté du sur-noyau en polyuréthane, exprimée en shore (de 74 à 100A)
  • le profil du sur-noyau en polyuréthane (rond, carré ou elliptique)
  • son noyau (plein, ouvert...)

L'importance du diamètre des roues de roller

Le diamètre des roues de roller s'exprime en millimètre. Notre base de données et nos recherches bibliographiques nous ont permis de déterminer que les diamètres s'échelonnent pour les patins en ligne classiques (hors patins tous terrains qui montent à 150 mm) entre 42 et 110 mm. Les plus grands diamètres sont utilisés en course et les plus petits en street avec les antirockers de 42 mm.

Plus la roue est grande, et plus le roller ira vite une fois lancé : le développement (distance parcourue par tour de roue) est supérieur et l'énergie cinétique emmagasinée également.
En revanche, un roller équipé de grandes roues perd en nervosité/réactivité au démarrage. Il est également moins maniable car le rayon des virage est supérieur. Enfin, le centre de gravité est également plus haut.
Plus un roller est équipé de petites roues et plus il sera maniable et réactif, on atteint très rapidement la vitesse maximale, mais elle est plus dure à entretenir, faute d'inertie.

Diamètres et développement des roues de roller

L'échelle des "shores A" permet de mesurer la dureté des roues en polyuréthane

On utilise couramment une échelle américaine pour mesurer la dureté des roues : le "shore" exprimé par un A (pour le roller). Ce n'est pas propre au roller. La dureté des roues de roller s'échelonne environ de 74 A à 100 A. Elle est vérifiée à l'aide d'un duromètre, un appareil de mesure calibré par le service des poids et mesures.
Pour être valables, ces mesures doivent s'effectuer sur une surface d'un centimètre carré plane, ce qui s'avère difficile avec un duromètre manuel et sur une roue. Ne soyez donc pas surpris de constater une différence d'un à deux shore si vous faîtes le test vous-même un jour...

Plus la dureté en "shores" est élevée :

  • plus la roue sera dure
  • moins elle sera confortable
  • Elle s'usera donc moins vite.
  • Elle accrochera moins au sol

A contrario, plus la roue sera tendre :

  • plus elle s'usera rapidement
  • Une roue tendre offre une meilleure adhérence car elle se déforme davantage et épouse mieux la forme du sol
  • limite les vibrations

La roue tendre convient mieux à la pratique de la randonnée où on privilégie le confort. Elle peut être utile en roller-hockey pour avoir une meilleure accroche.
Une roue dure assure une meilleure résistance à l'abrasion mais offre une adhérence réduite. Elle est en général utilisée pour l'agressif (street, rampe) ou la vitesse car elle offre un meilleur roulage.

Quelques types de roues

Les roues lumineuses

Certains fabricants proposent des roues lumineuses sans pile. Elles sont dotées de LEDs alimentées par un système de dynamo. Visibles de jour et lumineuses la nuit, Les LEDs sont inclinées sur le côté pour plus de visibilité.

Les anti-rockers

Ce sont des roues pleines de très petit diamètre qui se placent de part et d'autre du H Block en agressif. Leur petite taille permet de ne pas bloquer quand on essaie de rentrer un slide sur une barre de gros diamètre. Elles peuvent être équipées ou non de roulements.

Les roues pour le tout terrain

Elles sont à l'opposé des anti-rockers. Leur diamètre peut dépasser les 150mm. Spécialement conçue pour le tout terrain, ces produits sont souvent proches des roues de voiture de par leur technologie "tubeless" (sans chambre à air). Attention aux crevaisons !

Les roues à chambre à air

Ce sont les dernières-nées de la technologie, elles allient confort et maniabilité. Nike a proposé ces produits, il y a quelques temps, mais elles ne semblent pas avoir remporté de franc succès.

Les roues phosphorescentes

Pour être visibles, ces roues se chargent de lumière le jour pour devenir phosphorescente la nuit. Attention, elles ne remplacent pas les bandes rétro réfléchissantes des gilets de sécurité.

Liens utiles

Entretien d'une roue
Anatomie d'une paire de roller de street, rampe, park
Anatomie d'une paire de ski-roues ou roller-ski
Anatomie d'une paire de roller en ligne
Anatomie d'une coque de roller en ligne
Anatomie d'un tampon de frein de roller en ligne
Anatomie des axes et entretoises de roller
Anatomie d'un châssis ou d'une platine de roller
Anatomie d'un chausson de roller en ligne

Texte : Alfathor
Photos : 3 et 4 - Roller Saga
rollerenligne.com et droits réservés
Mis en ligne  le 26 December 2011 - Lu 105514 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB