Suivre Rollerenligne sur Facebook S'abonner à rollerenligne sur Twitter
Le 19 décembre 2007 à 00:00 | mise à jour le 20 décembre 2013 à 18:07

Freiner : le freinage en T

Freiner : le freinage en T

Le freinage en T est certainement la technique la plus classique et la plus employée pour s'arrêter en roller. Elle est accessible aux patineurs qui ont de bonnes bases d'équilibre. Nous allons vous détailler ici ainsi que quelques variantes...

Par Alfathor

Un freinage plus complexe qu'il n'y parait

Le freinage en T est le plus utilisé par les patineurs quelles que soient les conditions.

Ce n'est cependant pas le plus facile. Pour l'aborder, il est préférable d'avoir déjà de bonnes bases d'équilibre.

Cette technique repose sur un transfert de poids d'un patin sur l'autre. Le patineur qui débute doit donc sentir qu'il est capable de peser plus sur un patin ou sur l'autre.

Les étapes du freinage en T

  1. On se fléchit, mains sur les genoux en position de base
  2. On met le poids de son corps sur sa jambe avant,
  3. On laisse traîner la jambe arrière derrière la jambe avant en effleurant au départ et en appuyant progressivement,
  4. Les pieds forment un angle entre 45° et 90° maximum,
  5. Plus on prend de vitesse, plus il est important d'éloigner les pieds et de se baisser sur les appuis.

Les pièges à éviter

  • Si le pied arrière et le pied avant s'ouvrent à plus de 90°, l'ouverture devient trop importante et on a tendance à se retourner et à tomber en arrière.
  • N'appuyez pas trop fort au départ ! Apprenez à contrôler la pression sur le patin arrière petit à petit.

Quelques astuces pour apprendre plus vite

  • On apprend plus facilement à doser le poids sur un patin ou sur l'autre en apprenant à rouler sur un pied.
  • N'appuyez pas trop fort au départ, commencez par effleurer le sol avec le patin arrière.
  • On peut "casser" un peu le pied arrière qui traîne pour avoir un freinage plus efficace. Cela permet d'appuyer plus fort sur la carre interne.
  • Ne mettez jamais le pied arrière à plus de 90°.
  • On peut tendre un peu les bras vers l'avant pour verrouiller les épaules et empêcher le corps de tourner lors que l'on appuie avec le pied arrière sur le sol.
  • Il faut être assez tonique au niveau de la ceinture abdominal pour bien verrouiller le bassin. Le corps ne doit pas tourner sur lui-même.
  • Plus vous allez vite et plus il est important d'être bas
  • Ramenez progressivement le pied arrière vers le pied avant, en dessous de vous, pour appuyer et freiner plus fort.

Nous allons maintenant aborder quelques variantes...

Les variantes


Video_pedagogique_freinage_en_t par teamrollerenligne

Le freinage en T peut constituer une première étape vers un autre type de freinage. Il permet par exemple de perdre un peu de vitesse et d'enchaîner ensuite avec un virage sec qui va casser la vitesse ou avec un freinage en cercle. Il faut bien évidemment adapter le type de freinage aux circonstances.

Freinage en T (pieds "collés")

Les coques des deux patins sont en contact en permanence durant le freinage. En général, on utilise ce freinage lorsque la vitesse n'est pas trop importante ou que l'on est serré comme des sardines dans une randonnée.
Chose importante : il ne faut pas non plus être raide comme un piquet pour effectuer ce freinage. Toujours penser à fléchir un peu pour améliorer la stabilité. Si vous allez trop vite, commencez par un freinage en T pied plus espacés avant de resserrer les pieds.

Freinage en T pieds espacés

Le pied qui freine est positionné plus en arrière. Cela permet au patineur de se baisser, et d'être plus stable.
Cette technique permet de freiner correctement quand la vitesse est élevée. Plus la vitesse est importante et plus il est important de se fléchir et d'éloigner le pied qui freine du corps. On freinera plus fort en rapprochant progressivement les deux pieds, tout en restant baissé.

Le freinage en "T alterné"

Le Freinage alterné sur chaque appui qui consiste à laisser traîner quasi perpendiculairement en contact avec le sol, les roues du patin de la jambe libre tour à tour.
Cette technique équilibre l'usure des roues, sur les deux patins. Elle est moins performante que le T simple mais plus esthétique car elle donne une impression de symétrie. Il faut maitriser le freinage en T sur les deux jambes pour y arriver, ce qui n'est pas si évident.

  1. Avancez à bonne allure, en position de sécurité, pieds en ciseau
  2. Mettez votre poids du corps sur la jambe avant et levez légèrement le patin de la jambe arrière, en ouvrant celui-ci à entre 45° et 90°.
  3. Les épaules restent droites et le regard est dirigé vers l'avant
  4. Reposez les roues du patin soulevé en maintenant l'ouverture du pied entre 45° et 90°. Vous laissez traîner vos quatre roues carres internes sur le sol. L'ouverture à moins de 90° permet aux roues de continuer à tourner et donc de s'user circulairement, ce qui vous évitera des roues carrées.
  5. Faites passer le poids du corps sur la jambe avant. 
  6. Afin de recommencer la technique vue en 1, alternez les raclettes gauche et droite jusqu'à l'obtention de l'arrêt ou du ralentissement souhaité.

Apprendre à freiner en T

Vidéos


Désolé pour le vent dans la première vidéo !

Texte : Alfathor, Serge'R
Photos : Alfathor
Merci à Christophe et Laura
Mise en ligne par Alfathor le 19 décembre 2007 - Lu 77578 fois

PUB