-
Le 21 March 2007 à 00:00 | mise à jour le 22 October 2013 à 19:33

Freiner : le tampon de frein

Freiner : le tampon de frein

Lorsque l'on débute en roller, on se dit souvent qu'il va bien falloir apprendre à utiliser cet étrange appendice fixé à l'arrière du patin droit. De plus, on a pas forcément envie d'user ses roues avec un freinage en T. Voici donc quelques astuces pour apprendre à maîtriser le freinage avec le tampon de frein...

Mis en ligne par 

Apprendre à freiner avec un tampon de frein en roller

Lorsque l'on achète une paire de roller, le tampon est souvent le seul indice que l'on trouve saute à nos yeux sur les rollers quant à la manière de freiner. Si le freinage avec le tampon de frein n'est pas le plus simple. Il reste l'un des plus efficaces et des plus rapides à acquérir, à condition d'avoir eu quelques conseils auparavant.

Le mouvement : 2 étapes

Préparation

  1. Le patineur se fléchit sur les genoux pour être plus bas et positionne le poids de son corps légèrement en arrière de ses appuis. On se rapproche de la position assise
  2. Les pieds se décalent légèrement vers l'avant et l'arrière. Les rollers sont à largeur d'épaule.
  3. Le patineur avance le pied muni du tampon de frein.
  4. Les bras se positionnent vers l'avant, paumes vers le sol pour verrouiller le buste et l'empêcher de tourner
  5. On peut mettre les mains sur les genoux fléchis à condition que le poids du corps soit légèrement vers l'arrière ou porter les bras vers l'avant pour parer une éventuelle chute.

Exécution

  • Soulever la pointe du patin muni du tampon pour que celui-ci entre en contact avec le sol.
  • Au départ, ne pas exercer une pression trop forte sur le tampon, afin de sentir le mouvement.
  • Il faut être bien gainé pour ne pas tourner lors du contact du tampon avec le sol.
  • Une fois que vous sentez que vous êtes bien calé, appuyez progressivement plus fort jusqu'à l'arrêt complet.

Astuce

Lors du freinage, vous remarquerez que si l'on est trop en avant ou que l'on freine trop fermement, on se fait éjecter vers l'avant. C'est pourquoi il faut bien placer le centre de gravité légèrement en arrière des appuis.
De même, si l'on reste trop droit, le risque de partir en avant est plus important. Pour assurer en cas de chute avant, vous pouvez fléchir les bras vers l'avant en parade, les paumes orientées vers le sol.

Liens utiles

Texte : Alfathor
Merci à Aurélien F. pour sa participation à la vidéo
Mis en ligne  le 21 March 2007 - Lu 76689 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB