-
Le 14 September 2018 à 18:00 | mise à jour le 14 September 2018 à 09:45

Apprendre à tomber en roller ou comment bien chuter sans se faire mal

Apprendre à tomber en roller ou comment bien chuter sans se faire mal

La chute en roller n'est pas une fatalité, elle peut même être un jeu. Même si l'idée de tomber n'est pas toujours plaisante, il faut bien s'y faire. Tout le monde finit par dire bonjour au bitume, alors autant le faire avec un minimum de préparation pour limiter les risques...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Les règles de base de la chute en roller

Apprendre à tomber en roller

 Décomposition des mouvements à l’arrêt.
 Rouler en laissant glisser une genouillère au sol.
 
 3 pas5 pas7 pasPente
douce
 20 m en roue libre
De face
(Sur les genouillères, buste en arrière)
De côté
(Une main puis une hanche au sol)
De dos
(2 mains puis fesses au sol)

Vaincre sa peur de la chute

Les stastistiques d'accidents en rollerL’appréhension est le principal frein à la progression. A partir de ce constat, il paraît indispensable de maîtriser toutes formes de chutes pour ne plus en avoir peur et pour pouvoir gérer sereinement les différents déséquilibres liés à l’apprentissage de nouveaux gestes.

En pratique, il est question de réduire l’impact de la chute, en se servant habilement des protections et /ou en amenant le corps le plus lentement possible en contact avec le sol pour chercher la glissade.

Premier conseils : rester bas pour tomber de moins haut

Le premier travail consiste à acquérir le réflexe de fléchir au maximum les genoux en cas de déséquilibre. Notons qu’un manque de souplesse peut limiter la réalisation des exercices et qu’on ne peut le compenser qu’en s’engageant plus. Tous les exercices de roulage en position accroupie sont donc de bons préalables au travail de la chute.

Un sol lisse, voire amortissant (parquet par exemple) est idéal pour s’exercer, de même que le port d’un pantalon épais (jean, treillis...).

Quelques précautions à prendre

Nous vous déconseillons de commencer le roller sans protections. Les statistiques médicales d'accidentologie du roller montrent que les principales parties du corps touchées sont les poignets, les genoux, et les coudes.
Heureusement, les fabricants ont été prévoyants et proposent aujourd'hui des protections adaptées. Pour bien choisir vos protections, reportez vous à la rubrique "santé/prévention".

Privilégier les chutes avant quand c'est faisable

Dans la mesure du possible, il vaut mieux tomber vers l'avant et sur les protections. Mais il ne faut pas non plus s'acharner à vous mettre dans la bonne position si vous n'avez pas le temps.

Si vous sentez que vous perdez le contrôle, mieux vaut préparer sa chute que chercher absolument à rétablir l'équilibre. Oui, c'est dur de lutter contre les réflexes, mais on apprend avec le temps.

Côté vestimentaire...

Ne mettez pas le dernier modèle à la mode acheté la veille pour impressionner les ami(e)s. Une balade à roller n'est pas à défilé de mode, même si c'est souvent l'occasion de se montrer pour certains. Rien ne vaut un bon vieux jean pour limiter la casse. Bannissez les survêtements, trop fragiles. Le baggy, même s'il est surtout devenu un emblème très "fashion victim", procure à la fois le confort de mouvement et la sécurité.

Certains prennent même ça comme un jeu et se jettent par terre sur les protections assez régulièrement !

Liens utiles

Tomber : se relever après une chute en roller

 

Photo : Alfathor et droits réservés
Basé sur une fiche de Bitumwalker
Mis en ligne  le 14 September 2018 - Lu 47290 fois

Texte et photos : :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB