-
Le 24 October 2005 à 00:00 | mise à jour le 03 March 2015 à 22:51

Championnat de France N1 roller-hockey 2005 : Montpellier corrigé par Rethel

Championnat de France N1 roller-hockey 2005 : Montpellier corrigé par Rethel

Ce n'est pas une tâche facile que de rencontrer une équipe du calibre de Rethel. Les diables comptent à leur actif plusieurs saisons d'invincibilité. Les Mantas de Montpellier les ont accueillis le samedi 22 octobre et savaient à quoi s'attendre. S'ils ont opposé une belle résistance lors de la première période, la seconde mi-temps s'est transformée en un festival de but. Bilan du match...

Article par 

10 à 1

Championnat de France N1 roller-hockey 2005 : Montpellier corrigé par Rethel4ème journée du championnat de France de division 1. La salle Albert Batteux est comble pour cette rencontre.

Première période

Pendant quelques minutes, les deux équipes se jaugent, Montpellier démarre fort la rencontre : Par deux fois, les shoots rencontrent les barres du but des diables gardée par Yvan Bock, le 3ème gardien de l'équipe de France.
Après 11 minutes de jeu, Naud ouvre le score pour Rethel, assisté de Lexcellent.

Après 16 minutes, c'est Koch qui creuse l'écart avec l'aide de Thomas et Richard.

Au retour des vestiaires, Rethel accentue son avance dès la première minute par un but de Lefranc. Les diables profitent du relâchement des mantas. C'est ensuite au tour de Koch, Richard et Bireloze. Peu avant la 40ème minute, Rethel mène avec un score de 6 - 0. Montpellier parvient alors à se frayer un chemin vers les filets. Benjamin Couraud parvient à marquer sous l'impulsion de Facchini et Fernandez, sur une supériorité numérique. La réponse des diables ne se fait pas attendre. Bireloze marque le 7ème but. Le palet franchira encore 3 fois la ligne de but avec Thomas, Koch et Rivard...

En résumé, on peut dire que la machine retheloise maîtrise parfaitement son jeu. De nombreux joueurs de l'effectif jouent ensemble depuis plusieurs année. Une grande part d'entre eux appartiennent à l'équipe de France.

Benjamin Couraud, capitaine des Mantas et membre de l'équipe de France

A quoi vous attendiez-vous en rencontrant Rethel ?

"Nous nous attendions à tomber sur une grosse équipe de Rethel. Ils se méfiait aussi de nous après nos bons résultats contre Anglet. Le début du match fut assez serré, les équipes jouent bien des deux côtés et rentrent dans le match. Nous encaissons le premier but sur une petite erreur défensive, sous la pression. Nous prenons le second but de la même façon. Nous avons tenu comme il faut. Nous avions des joueurs de haut niveau en face et nous savions à quoi nous attendre.
Les erreurs que nous avons commises sont liées à notre manque d'expérience dans le haut niveau. Nous avons trop joué le palet et pas assez tenus nos joueurs respectifs. Il y a eu des occasions des deux côtés. Nous tenons bien."

Comment s'est passé la seconde période ?

"Durant la seconde mi-temps, Rethel a passé la vitesse supérieure. C'est le premier match que nous jouions en très haut niveau cette saison. Nous manquons encore un peu d'expérience. Nous n'étions pas là où il faut, quand il faut, ils mettent le palet là où il faut, quand il faut et marquent.
En seconde période, nous avons vu que nous manquions d'automatisme en défense et d'expérience. Nous encaissons un but, puis deux. Nous commençons à nous relâcher. Après c'est la dégringolade."

Comment avez-vous marqué ?

"J'inscris un but sur une supériorité numérique. On met fait la passe, je shoote à mi-hauteur dans la cage, ça a redonné un peu de baume au coeur. Nous avons fait deux barres, en première mi-temps. Il y a une part de malchance."

Quelles sont vos prochaines échéances ?

"Maintenant, le plus dur est passé. Nous allons maintenant jouer des équipes comme Amiens, Nice, Bordeaux, Tours. Ce sont des équipes plus à notre portée. Le championnat démarre vraiment. Notre objectif est maintenant de remporter la victoire à chaque match. Nous rencontrons Amiens dans 15 jours. Ce sont des concurrents qui ont le même objectif que nous, se maintenir en N1 l'année prochaine. "

D'où viennent vos joueurs ?

"Nous avons des joueurs qui viennent un peu de partout. Certains sont issus de la glace. Nous essayons de reformer un collectif et d'assainir le club financièrement aussi (rires). Nous voulons donc maintenir le club en N1 aussi bien financièrement que sportivement..."

Liens utiles

Texte et photos : Alfathor
Mis en ligne  le 24 October 2005 - Lu 3793 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB