-
Le 04 April 2004 à 00:00 | mise à jour le 07 March 2015 à 14:46

Salomon Freeskate Festival 2004

Salomon Freeskate Festival 2004

Le Salomon Freeskate Festival s'est installé pour la seconde fois à paris, au Trocadéro, le vendredi 2 avril 2004. L'année précédente, l'événement avait été victime des conditions climatiques. Cette fois-ci, les riders ont bénéficié de conditions climatiques un peu plus clémentes en début de soirée, même si la pluie s'est encore invitée à mi-parcours...

Mis en ligne par 

Le Salomon Freeskate Festival de retour au Trocadéro

Les riders de la Seine parisienne furent assez nombreux à se déplacer pour participer à cette nouvelle édition du Freeskate Festival Salomon. Il faut dire que l'épreuve est crédité d'un "Price Money" de 3000 Euros qui ne laisse pas indifférents.
Quelques patineurs ont même fait le déplacement de province, notamment de Marseille pour venir en découdre sur les pentes du Trocadéro. Il n'y avait pas de catégorie féminine cette année, mais les femmes peuvent concourir avec les hommes. Seule Soraya Gadheri a franchi le pas.

Le boardercross

Le principe de cette épreuve est d'effectuer une descente le plus rapidement possible en franchissant des obstacles et des modules. Les concurrents partent seul en contre la montre (time-trial) ou par vague de 4 à 6 riders...

Le parcours

Le tracé et les modules sont proches de ceux de l'année précédente. on retrouve le même point de départ en contre-haut. Il est toujours suivi d'une table et d'un transfert sur le quarter en bout d'esplanade. La seconde ligne droite a subi quelques modifications. Des mini tables font office de bosses et ont judicieusement remplacé la piscine de l'année précédente...
Le dernier virage avant la descente s'effectue à l'aide d'un transfert entre deux plans, viennent ensuite un tremplin puis une table très aérienne.
Pour corser un peu le tout, la vitesse est cassée juste avant l'arrivée par une chicane sur plan incliné...

Tour de chauffe...

Vendredi, 14h : Le Trocadéro montre un visage assez inhabituel aux parisiens, des modules ont été installés les jours précédents sur une des pentes. Un écran géant trône au centre de la place centrale et retransmet les runs de descente en direct. C'est encore la session d'entraînement. Les riders évaluent le parcours et prennent leur marques.
Au bout de quelques descentes, certains commencent à se lâcher sur les modules et à rentrer quelques figures impressionnantes de hauteur. Les photographes aidant, certains n'hésitent pas à faire le show. Attention de ne pas laisser trop de forces dans l'échauffement !
Le fun l'emporte sur la compétition, ils sont aussi là pour se faire plaisir. La table dans la descente envoie très haut, les tricks s'enchaînent : zoulous, sac à dos, 360°, 720°...

19h00 : Qualifications

Les choses sérieuses débutent avec le Times Trial (contre la montre), chaque participant doit effectuer le meilleur temps possible pour accéder à l'étape suivante. On assiste à quelques chutes et l'on constate les différences de niveaux. A l'issue des qualifications, Luc Bourdin est en tête à quelques dixièmes devant Wilfrid Rossignol. Il est 21h30, quelques gouttes commencent à tomber sur les modules, l'organisation se hâte de les couvrir... Découragés, quelques concurrents ont déserté l'épreuve.

Finales

La rando du vendredi soir arrive pour assister à la finale. Le sol a commencé à sécher mais reste encore humide. La piste est praticable, mais glissante, et donc plus dangereuse. C'est un festival... de chutes : Luc Bourdin tombe en tentant un dépassement un peu osé, Roy part à son tour, puis vient la gamelle de Paul Slidi-Sliman sur le dernier module. C'est finalement Greg Mirzoyan qui l'emporte. Cette année l'épreuve s'est achevée, malgré les caprices de la météo.

Résultats

1) Greg Mirzoyan
2) Paul Sidi Slimane
3) Benjamin Brillante
4) Roy Collet

Photos

Montage panoramique du parcours Tandem au dessus de la table Autre tandem au dessus de la table En solo... Tandem de choc La table envoie haut...
In the air... 360... Fabien Caron en recherche de vitesse... Hakim... Jump face à la Tour Eiffeil Transfert au dessus des barrières Vauban
Baptiste Grandgirard, spécialiste de la vitesse mais habitué des descentes... Actarus sur le transfert... Ligne de départ vue du dessus Ligne de départ vue de derrière C'est parti ! Même en quad c'est faisable !
Wilfrid Rossignol rase les modules pour gagner quelques centièmes... Chacun sa technique... Dernier virage avant la ligne droite de l'arrivée... La nuit commence à tomber... Transfert sur paris Transfert en wall-ride

Liens utiles

www.pari-roller.com
www.free-map.net
www.rollerfr.net

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Mis en ligne  le 04 April 2004 - Lu 4666 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB