-
Le 06 July 2005 à 00:00 | mise à jour le 28 January 2015 à 17:51

Roller street à Reims avec le Battle Your Tricks 2005

Roller street à Reims avec le Battle Your Tricks 2005

Un contest de rue a été organisé par des riders de Reims et le shop Rollinlife. Rendez-vous était donné pour le week-end du 11 et 12 Juin. Ce fut l'occasion pour nous de découvrir cette ville et ses fameux spots. Les photos ne nous laissaient présager que du bon, nous n'avons pas été déçu...

Mis en ligne par 

Samedi 11 Juin 2005

La journée commence vers 9h30, mon téléphone vibre ; Pti Guillaume me prévient qu'il vient de rater son train, le prochain étant dans 1h je me dis que la journée commence très fort... On passe donc chercher Guillaume et Macro avec la voiture de J.M. avec un « léger » retard. Il est a peu près 11h quand nous prenons l'autoroute direction Reims. Le voyage est rapide, en moins de 2h nous sommes arrivés. Nous faisons un passage au shop Rollinlife pour visiter et prendre quelques infos pour la journée.
Ensuite, nous faisons un passage obligé au MacDo pour nous ravitailler. Une fois le repas fini, on retourne au magasin, tous les riders sont arrivés. On se dirige vers le premier spot. Manque de chance, nous traînons un peu. Grâce à quelques coups de fil et au G.P.S., nous retrouvons tout le monde et la session commence sur les rails bleus (Croix Rouge).
Aujourd'hui c'est le jour de reconnaissance, certains roulent sans trop forcer, d'autres sont à bloc, comme Arnaud et Damien qui, à froid, nous rentrent divers True Spin dans tous les sens. Nous allons goûter cet après-midi aux différents spots et ensuite préparer la murette pour demain. Les autres n'arriveront que le soir pour l'avant première de la vidéo, ou le lendemain matin directement pour le contest

Les rails bleus (Croix Rouge)

Il s'agit de 2 rails de faible pente, disposés parallèlement de chaque côté d'un escalier. Le départ est suffisamment long. Par contre, la réception du rail de gauche est faite de pavés et d'une bite en métal en retrait. La moindre erreur peut être fatale... Arnaud se jette dessus en Alley Oop Sunny day et en True Spin Sunnyday. Un bon nombre de chutes pimentera le tout. On voit que le spot est fréquemment utilisé, l’herbe ne repousse plus depuis longtemps aux pieds du rail. La session se poursuit gentiment. Puis nous prenons les voitures pour le rail de Wilson.

Le long rail bleu (Wilson)

Posé devant l'entrée d'un immeuble, ce rail doit faire dans les 20m de long toujours en faible pente. La prise d'élan est correcte. Il est disposé près d'un mur et n'est correctement prenable que du côté gauche. Par contre la réception se fait sur une route en pente avec une remorque de poids lourd pile en face. La session s'y poursuit gentiment. Ne trouvant pas grand chose à tenter dessus et n'étant pas inspiré par ce rail, je me pose en bas et « shoot » tous ces courageux. Arrive ensuite un papy qui nous demande de déguerpir au plus vite pour je ne sais quel prétexte en nous traitant de tous les noms. Nous lui faisons comprendre que nous nous en allons et on lui lance un « à demain » qu'il n'a pas eu l'air d'apprécier. Nous reprenons les voitures pour un autre spot.

Les rails rouges (Tinqueux)

Sur ce spot on trouve une dalle en béton avec un rail de chaque côtés, et un rail double au milieu. Il est aussi composé d'un escalier avec de longues marches. Devant la faible hauteur des rails, on pourrait définir ce spot comme un spot « Ricain », seule la piètre qualité du béton nous rappelle que nous sommes en France... Dessus chacun se chauffe à son rythme. Sur un long très rail horizontal, certains lancent des concours de longueur de grinds, en faisant des transferts sur un rail situé parallèlement à celui de droite. Peu de temps après, Mathias arrive et skate direct. C'est presque lassant de le voir tout rentrer du premier coup ou presque. Ils s'amuse à remonter les rails avec une facilité déconcertante.
Je me laisse tenter par ce bon spot, et oublie quelque peu de prendre des photos… C’est dommage le spot était vraiment frais. L’heure tourne, on lève le camp direction la murette…

La murette (Croix Rouge)

Nous arrivons à la murette. Elle ne nous paraissait pas si grande en photo. On sort plusieurs pains de paraffine et tout le monde oeuvre pour astiquer ce mur de 30m de long. Un rider amène une platine Freestyle et l'utilise tel une éponge pour tout étaler le plus uniformément possible. L'opération commando dure une petite heure.

Une fois la mission finie, on s'aventure dans la cité derrière pour rider une fontaine en béton. Elle est composée d'un profond bol et de bosses autour. Très vite, Mathias à son aise partout, nous fait le transfert des bosses au bol tout d'abord tout simplement puis en 360° et en 540°. Lilian quand à  lui s'essaye au Fishbrain sur le haut du bol.
Les riders commencent à ralentir, la session est sur le point de finir. Il est temps pour nous d'aller nous remplir le ventre. Avant cela, nous avons rendez-vous avec Lucien du shop Rollinlife à la gare. Il hébergera ce soir Pti Guillaume et Macro. Une fois arrivée, des Belges fraîchement débarqués nous suivent et on se gare non loin de chez Lulu.

Une fois garé, nous assistons à une scène à peine croyable. Une racaille passe devant nous en courant avec un sac à main de femme et se dirige vers deux femmes qui apparemment discutaient. Il devient immédiatement violent verbalement vis à vis de l’une d’elle et commence à lui sauter dessus en la matraquant de coups de poings. Là-dessus, arrive une voiture de police tous gyrophares allumés, les occupants en sortent les tonfas en main, prêt à en découdre avec l’agresseur. Celui-ci ne prend pas peur et décide de sauter une deuxième fois sur la fille et se fait plaquer au sol par 3 policiers en braillant à s’en décrocher un poumon. Je m’approche et tente quelques prises de photos en essayant de ne pas me faire remarquer. Une fois fini, on monte chez Lulu, les belges se demandent encore où est-ce qu'ils sont tombés...

Lulu est en train de finir le DVD qui sera projeté ce soir. Il reste quelques bugs de son et d'images sur le film qu'il essaye d'enlever. Manque de chance cela occasionne des décalages de son... L'heure tournant il décide de les laisser quand même en espérant que personne ne les voient.
Une fois les sacs posés, nous prenons la direction du Bar le « pop art » où aura lieu la soirée. On trouve une place juste en face. Comme nous sommes arrivés de bonne heure et pour éviter de la perdre, on décide d'aller au Quick. Nous sommes  accompagnés de quelques Chellois. Vingt minutes de marche plus tard et après s'être trompé de chemin nous arrivons enfin... Un menu best of calories plus tard nous reprenons la direction du bar avec encore un peu de marche pour éliminer. Une fois dans l'établissement, l'atmosphère est bien chaude et enfumée, le patron sert à tour de bras des bières rafraîchissantes peu chères qui contribuent à chauffer encore plus l'ambiance. Arrive le moment tant attendu. La vidéo...

Les différentes « parts » nous font voir des riders au niveau appréciable à regarder tel Cyril, Julien ou Gaëtan ; plus un tour de France de bon nombres de spots et des derniers contests passés. Le montage général de la vidéo est bien fait avec quelques effets visuels originaux, rythmé par des musiques aux styles différents qui conviendront au plus grand nombre. On peux juste regretter la qualité inégale et parfois un peu sombre des images sur certains passages notamment pour le Discontest. Le montage du RISC 2005 est de loin mon préféré car bien monté, avec une bonne bande sonore. On peut juste regretter qu'il soit si court.
 Une fois le film fini, il est à peu prés 1h du matin, nous reprenons directement la route et J.M. bien fatigué me laisse le volant. Trois péages plus loin, je me pose sur l'ordinateur le temps de charger les photos et les batteries de mon appareil. Je me couche dans la foulée, la douche attendra demain soir...

Dimanche 12 Juin 2005

Le lendemain matin, on décolle à 11h30 et je termine ma nuit dans la voiture. Pour rejoindre le quartier Croix Rouge en sortant de l'autoroute, il nous faut passer par dessus le fleuve et on décide de traverser par le centre ville de Reims. Manque de chance, aujourd'hui il est bouclé pour le défilé d'un mémorial. On active donc le G.P.S. en cherchant un itinéraire alternatif. A chaque fois, la route est bouclée, on change de chemin, parfois la machine veux nous faire faire demi-tour... On tourne comme ça pendant ¾ d'heures. Heureusement un employé municipal nous conseille de sortir de la ville, de longer le fleuve, de prendre un pont et remonter vers Croix Rouge. On arrive enfin. On se gare et je chausse direct pour rider. L'inscription au  contest se faisant devant les bancs aux abords de la l'université.

Le rail bleu (Croix Rouge)

Les hostilités commencent sur le rail, on assiste à un festival de grind en tout genre comme Arnaud  avec ses Backslide to Alley Oop Top Soul ou encore True Spin Suniday, Damien en 270 Back Full Torque To Kindgrind. Le plus énervant à regarder rider c'est bel et bien Cyril avec ses Alley Oop Fishbrain, son Half Cab True Spin Mizu (en second tricks !!!) et son 450 Top Soul, énorme... Manque de chance pour lui, il se receptionne mal sur une chûte et se fais mal aux adducteurs ; ne pouvant plus sauter il décide d'arrêter de rouler pour l'instant. Mathias est toujours aussi propre quand il roule par exemple en Alley Oop Top Soul to 360 Kindgrind ou en Backside Royal To 270 Savannah. Wistiti fait plaisir à voir rouler avec son Fishbrain To Top Soul To Backside Royal To  True Spin Mizu ainsi qu'Alexis avec son True Spin Top Acid bien fluide. Loïc arrive alors que la session est déjà bien entamée et attaque le rail à froid avec quelques Backside Soyal et des Backside Savannah To True Spin Top Acid. Arrive la fin de la session sur le spot. Chaque rider a le droit à son Last Tricks ; celui-ci doit être exécuté lorsqu'on l'appelle.
On change de spot, donc tout le monde monte dans les voitures. Un long cortège de voiture en tout genres se déplace à travers les rues de Reims. On se gare à proximité du prochain spot, par chance un parking permet d'accueillir toutes les voitures. 

Le rail de la mélodie

Il s'agit des rails d'un accès pour personnes handicapées, donc en faible pente et rapprochés l'un de l'autre. Le rail se termine avec un angle à 90°.  Il inspire déjà quelques riders. Tout le monde met les rollers aux pieds et se chauffe sur les deux rails. La prise d'élan étant plutôt courte et étroite, Gyom décide d'instaurer 2 poules pour faciliter le passage des riders et favoriser le roulement. Cyril étant blessé, il consacre une bonne partie de le session à jouer d'un des instruments d'un groupe de percussion prévu par les organisateurs.
La session commence doucement. La longueur du rail semble dur à gérer, mais les gros tricks ne tardent pas à arriver, avec, par exemple Mathias qui est très en forme avec ses Top acid to back royal to disaster royal to disaster full tork sur le rail a 90°

Une salle des fêtes étant située juste à côté, le bruit des riders et de la musique attire un petit groupe de curieux qui semble apprécier le spectacle que leur offre ces jeunes. Loïc fait plaisir à voir rouler avec ses Full Torque To Top Acid To Backside Royal ou encore son Backside Full Torque 720 Off jusqu'au moment où il s'emmêle les pinceaux et finit une jambe de chaque côté du rail. Le retour à la terre ferme est parfois douloureux. Tout le monde à mal pour lui... La sessions continue malgré tout avec un Damien bien enervé avec son impressionant Backside Full Torque Budget Acide To Royal To 540 Off. Quand à Rudy lors de son Last Tricks, il nous gratifie d'un Backside Full Torque Backflip Off bien membru.
Une fois les Last Tricks finis, tout le monde chausse pour rejoindre le prochain spot. Le centre ville étant bouclé, le roller est le seul moyen de se déplacer et de rejoindre le rail de St Rémy. Le groupe de percussion nous rejoins également.

Le kink marron (St Rémy)

Il s'agit d'un kink, pas très haut, commençant sous un immeuble, la prise d'élan est bien longue, les seuls défauts étant : l'escalier constitué de petites marches qui bloquent facilement les roues et une réception sur du bitûme gravilloneux. Le rail étant situé au milieu d'une petite cité d'immeuble, les percussions plus les ridersont une animation apparemment appréciée des riverains.

Pti Guillaume de peur de toucher le plafond trop bas pour lui préfère ne pas skater le rail, dommage pour lui. Ca laisse plus de place pour les autres. Sur ce rail, les riders semblent bien chauds puisqu'on assiste à un festival de Disaster en tout genre comme Arnaud en Disaster Royal 540 Over The Stairs ou encore Disaster Backside Full Torque 630 Over The Stairs. Damien n'est pas en reste avec son Disaster Kindgrind, Lilian nous la joue plus en finesse en Top Soul Disaster Top Soul (en sautant le plat). J.B. fait plus dans la simplicité avec un Disaster Soul. Mathias continue ses éternels tricotages, Top Acide To Backside Royal To 450 Backside Royal. Pour son Last Tricks Alexis nous offre un superbe Backside Torque rentré avec aisance. Alors que tout le monde se prépare à décoller pour le prochain spot certain préfère rester pour profiter pleinement du rail.
Pour aller à l'avant-dernier spot, nous reprenons les patins pour rejoindre les voitures garées à La Mélodie. Ensuite nous partons en direction de Croix rouge et de son kink bleu situé non loin de la fontaine en béton d'hier.

Kink bleu (Croix Rouge)

Le spot est constitué d'un escalier de faible largeur posé sur un petite butte d'herbe. Il est entouré de deux rails en kink bleu. En bas se trouve un passage bitumé inspirant les Gap. Arnaud ne manquera pas de l'utiliser en 540° par dessus le Kink et la butte en terre, parfaitement rentré au 3ème essai. Je tente quelque prises de vue de ce Gap mais manque de chance je cadre mal et rate la photo... Les autres se contentent d'utiliser simplement les rails comme Warren qui nous fait quelques Top Soul ou autres Sweetstance. Pti Guillaume est bien inspiré aussi quand il nous sort son Top Acid To Backside Royal.

Alexis est peut-être un peu trop gourmand avec ses tentatives de 360° Soul. Loïc nous fait des Full Torque To Top Acid bien propres, comme JB avec son Top Soul To Backside Soyal. Vers la fin de la session du rail arrive une des grandes instance de Bercy Ambu, accompagné de la Goutte. Ils auraient passé l'après-midi à essayer de nous rejoindre. Il est évident qu'ils ont raté quelque chose...
Puis doucement tout le monde se dirige vers la murette situé 500 mètres derrière.

La murette (Croix Rouge)

Arrive enfin le spot final tant attendu. Une fois le tremplin en place tout le monde se jette dessus. De l'avis de tous, la murette est bien glissante. On espère donc voir sauter le bouchon de cette bouteille qui attend bien sagement en bas. Très vite Mathias nous fais espérer avec un de ces Backside Royal dont il a le secret. D'autres s'essayent en Backside Full Torque mais sans plus de succès. Cyril allant mieux décide de rouler à nouveau, manque de chance après quelque essais, il fais une chute derrière la murette et fini en bas de la butte près de grosses pierres.
Comme il ne bouge pas tout le monde commence à craindre le pire mais d'un geste humoristique, il nous fait comprendre que tout va bien. L'assaut du muret reprend de plus belle, comme Arnaud en Royal ou Lilian en Backside Royal. La session traîne un peu en longueur jusqu'à ce que le vigile du gymnase nous prie de partir. Nous lui faisons comprendre que nous restons malgré ses menaces d'appeler la maréchaussée. Les organisateurs donnent encore quelques minutes de répit pour ceux qui espèrent encore vaincre ce muret. Mathias dans un de ces nombreux essais arrive in-extremis au bout de la murette seulement tout le monde n'est pas d'accord si son pied a touché la marche ou pas. Au visionnage de la vidéo, un pied est bel et bien sur la dernière marche. La bouteille sera donc remise en jeux l'an prochain...
Arrive enfin, la remise des prix... Tout le monde s'arrête de rider, seuls quelques irréductibles continuent encore et encore comme Lilian, qui une fois son lot en poche, retourne se faire de la murette. 

Il nous faut maintenant retourner chez Lucien pour reprendre les sacs de Pti Guillaume et de Macro. Manque de chance nous ne nous souvenons plus de l'itinéraire. Grâce à la technologie moderne et surtout au défilé qui s'est fini, nous pouvons rejoindre son appartement sans difficultées. Puis en compagnie de quelques Chellois nous nous remplissons le ventre pendant que Pti Guillaume nous raconte la nuit inoubliable passée chez Lulu. Il est temps pour nous de dire au revoir et de reprendre la route. Demain certains se levent de bonne heure. La nuit promet d'être courte mais chargée de souvenir. Vivement la semaine que je me repose de mon week-end, il paraîtrait que des gens font l'inverse...
Je tiens à préciser que la liste des grinds n'est pas exhaustive ; toutes les figures n'ont pas pu être retranscrite dans un soucis évidant de clareté, seul les plus intéressantes au niveau technique ont été retenu pour chaque spot.

Voici le genre de journée qui nous font rendre réellement compte du niveau et du potentiel des streeteurs Français. Rider ensemble nous permet également de nous dépasser et donc de progresser encore. On ne peux donc que remercier les organisateurs d'un tel évènement. Ceux-ci peuvent compter sur notre présence pour la prochaine édition.

Résultats

Contest

1er - Mathias
2ème - Lilian
3ème - Wistiti
4ème - Loïc
5ème - Damien
6ème - Rudy 

Best Tricks

Arnaud (540° Over The Kink)

Quelques photos

 

Liens utiles

Texte et photos : JF Best et P'tit Guillaume
Mis en ligne  le 06 July 2005 - Lu 3724 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB