-
Le 06 July 2005 à 00:00 | mise à jour le 03 March 2015 à 17:29

24h du Mans Roller 2005 : plus grand, plus vite, plus loin

24h du Mans Roller 2005 : plus grand, plus vite, plus loin

Les 24h du Mans connaissent un succès croissant d'année en année. L'édition 2005 n'a pas fait exception à la règle. Plus grand car 6000 patineurs de différentes nationalités se sont retrouvés sur le circuit Bugatti. Plus vite car le niveau ne cesse de monter à chaque édition. Plus loin car les solitaires sont allés au bout d'eux-mêmes pour dépasser la barre des 500 km !

Mis en ligne par 

Récit

24h du Mans Roller 2005 : plus grand, plus vite, plus loinOn peut dire qu'il y a toujours plusieurs courses dans la course : Ceux qui patinent pour la victoire. Ce sont en général des teams semi-professionnels ou soutenus par de grandes marques. Ensuite, certaines équipes tentent simplement de faire mieux que l'année précédente.

D'autres sont simplement là pour se faire plaisir sans chercher la performance. Enfin, il ne faut pas oublier les "solos", quelques allumés dont le nombre croît chaque fois un peu plus. Ils effectueront ces 24h seuls, à leur rythme en allant au bout d'eux même. C'est l'ensemble de ces points de vue que nous essaieront de vous faire partager à travers une série d'articles.

Bont vs Levallois : Les teams pros jouent des coudes

Dès le départ de l'édition 2005, Levallois part en tête devant le team Bont et prend de l'avance. Durant la nuit, vers 2h du matin, de nouveaux patineurs de Bont arrivent d'une course de la Swiss Inline Cup pour renforcer leur Team. Ils remontent le retard de leur équipe et prennent le large sur leur adversaires, mais suite à des défaillances administratives et une réclamation du team Levallois, le Team Bont est disqualifié. C'est donc finalement Levallois qui l'emporte sur le tapis vert.

Le week-end de Nantes Roller par Eric

Samedi matin. Le départ du car de l'association "Nantes Roller" est donné vers 5h du matin de Nantes. Direction  : Le Mans. 4 équipes sont inscrites. L'ambiance est déjà chaude. Le groupe arrive au Mans à 8h30. La veille, 3 personnes sont arrivées pour installer les tentes sur le camping. Nous mettons en place les affaires dans le camping, nous préparons le matos roller pour la rando. Les capitaines des équipes sont allés récupérer les puces et les dossards.
Départ de la rando en fanfare : l'asso anime le cortège avec des pistolets à haut. C'est un parcours dans la ville du Mans. Une pause ravitaillement en eau se fait sur le parking de la piscine des Atlantides. D'après les journaux locaux, près de 9000 personnes avalent le bitume.

De retour au circuit viennent les qualifications. Les équipes effectuent un sprint sur la ligne droite des stands pour effectuer un temps et ainsi se placer sur la grille de départ. 

Nous nous installons dans les stands avec chaises, matelas, matos roller, table pour manger... nous préparons aussi des tablettes pour prendre les chronos. Pour l'équipe 1 (Nantes roller speed), c'est le président de l'asso qui a pris le départ : Cédric Monnet.

Au début, il y a eu quelques cafouillages avec le passage de relais. Tout se passent bien jusqu'à 23h00. Le planning pour le sommeil se met alors en place. On divise l'équipe de 8 (au lieu de 10 personnes au maximum) en 2. Une première demi-équipe de 4 patineurs roule jusqu'à 3h30 pendant que les autres partent dormir de 23h à 3h30.

24h du Mans Roller 2005 : plus grand, plus vite, plus loinA cette heure vient le changement d'équipe de nuit jusqu'à 8h du matin. Tout le monde arrive, "frais et dispo" pour terminer cette superbe épreuve d'endurance par équipe.

Sur les deux jours, nous avons eu un beau temps couvert le samedi. Il ne faisait pas trop chaud. Nous avons évité les coups de soleil. Le dimanche à 6h, le soleil pointe et va chauffer la piste et les patineurs jusqu'au moment de l'arrivée : 15° dans la nuit, 26° vers midi. A 16h, la chaleur est estivale, des rougeurs apparaissent sur les épaules et les jambes pour ceux qui ont omis de mettre de la crème solaire. 

A 15h45, la zone de relais est fermée, le patineur en course doit faire les derniers tours jusqu'à 16h. Cela correspondait à trois tours pour nous. La foule s'agglutine sur les murets des stands pour encourager les patineurs finisseurs. Le calcul pour le dernier passage de relais est important, pour savoir qui va finir.

Après l'arrivée, nous nous réunissons pour la pause photo des 4 équipes devant les stands. Vient le moment du rangement des stands, du camping et le départ en car pour Nantes dans le calme voire le sommeil !

Principaux résultats

Classement scratch

1) Levallois Sporting Club Roller
2) SKF 1
3) Sarthe Inline Salomon Mont Blanc
4) C.D.R.S. 37 Conseil général d'Indre
5) Skate 21 Bretigny
6) Lourdes Roller vitesse
7) Toulouse Limayrac
8) Valence Roller Skating
9) Puc Salsa
10) Paris Hockey Club

Classement entreprise

1) Alstom Riders
2) The roll's fire
3) Sapeur pompiers Bordeaux 1
4) Eurocopter Tigre
5) AS Air France 1
6) Valduc Sport et ses partenaires
7) Aero Inline ASADP 1
8) Sapeurs pompiers Bordeaux 3
9) C.S.L.G. Antibes
10) Générations Roller - Securitas

Classement femme

1) Niedersachsen Girls
2) TNSN Speed Tschixx
3) London Skaters Speed Team
4) Miss'ile
5) Activ'Girls
6) TNS-Fun Tschixx
7) Montpellier wild girls funny riders
8) Histoire d'rollettes
9) Mirabelles Barisiennes
10) Les Beauceronnes

Classement étudiant

1) Skeuvel Raps
2) Epita Epitech
3) 1G2K' Taclysme
4) Esiee Amiens
5) Insia 1
6) Roll'heureux
7) Roller'IST
8) IPSA Tak 1
9) ICAM
10) Mad In MIAGE

Classement des solos

1) SKF 3
2) Raid04
3) Monsieur Decayeux
4) Team Enndewell
5) Activ'Ryckou
6) Je roule donc je suis
7) Gelly
8) Sylvain (R.S.I)
9) Activ' toi tout seul
10) Chris

Galerie photo

Liens utiles

Les 24h Solo d'Alain Decayeux

Les 24h Solo de Thibaut Dejean

Notre page consacrée à l'événement

Texte : Alfathor
Photos : Sylvain Rouillard et Nantes roller
Mis en ligne  le 06 July 2005 - Lu 4433 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB