-
Le 16 June 2005 à 00:00 | mise à jour le 22 January 2012 à 18:57

Test des roues P.S.I aluminium 100 mm

Test des roues P.S.I aluminium 100 mm

Peu de marques produisent des roues avec des noyaux en aluminium. Parmi les plus récentes que nous ayons cité se trouvent Intzcore et P.S.I. Zolan Ilic, directeur général de P.S.I France nous a transmis un jeu de roues de 100mm destinées à la course, voici nos impressions...

Mis en ligne par 

Impressions

La fabrication des roues aluminium

Tout d'abord, voici comment sont fabriquées ces roues. Des tranches sont débitées dans une barre d'aluminium. Elles pèsent alors environ 300 grammes chacune. Puis, vient la phase d'usinage à proprement parler. La structure de la roue est taillée dans la masse pour aboutir au noyau final. Une fois achevé, ce dernier ne pèse plus que 55gr. La phase suivante consistera à ajouter le surnoyau en polyuréthane.

Description

En regardant la roue, on constate plusieurs choses : Le surnoyau en polyuréthane dépasse un peu de part et d'autres du noyau. Après avoir posé la question au fabricant, nous avons appris que cela vient du fait que ces roues étaient initialement destinées aux skis à roulettes. Le noyau fait donc 22 mm de large au lieu de 24 mm pour le roller. Les modèles ultérieurs devraient donc être en 24 mm. Les roulements dépassent d'un millimètre de chaque côté. Cela ne gêne en rien le patinage.

Insertion des roulements

D'autre part, nous avons eu quelques difficultés à insérer les roulements dans le noyau. Cela vient de la grande rigidité de l'aluminium. Nous avons lubrifié les parois pour que cela passe plus facilement. Il nous semble avoir constaté une légère différence de diamètre en les deux côtés car le roulement est sorti plus facilement d'un côté que de l'autre. Pour enlever les roulements, c'est un peu plus complexe que sur une roue classique.

Sensations

L'utilisation de l'aluminium procure une rigidité extrême au noyau. On sent le moindre gravier sur le sol et les vibrations sur les grattons. On perd donc un peu en sensations sur terrains abîmés. En revanche, dès que l'on passe sur un revêtement bien lisse, la roue peut enfin s'exprimer pleinement et elle s'avère être particulièrement réactive. Elle réagit très bien aux sollicitations telles que les relances ou les changements de carres. Avec une gomme un peu plus dure que du 83A, cela fera un excellent produit pour la compétition.

Lorsque l'on monte à une vitesse conséquente, on ressent bien l'efficacité des roues. Elles sont un peu dures à lancer, mais une fois entraînées, on patine avec plus de facilité. Un de ses points faibles sera certainement son adhérence : sous la pluie, la glisse devient précaire.

Usure

En terme d'usure, la gomme est partie d'une façon régulière. Après environ 600 km, la détérioration reste très honorable. Le surnoyau reste lisse et homogène. On ne constate pas de fissures ou de morceaux qui se détacheraient. Une fois encore, la rigidité du noyau nécessiterait une gomme un peu plus dure. Le noyau aluminium se déformant dans une moindre mesure par rapport à un noyau classique, c'est la gomme qui encaisse tous les efforts et les déformations lors du patinage.

En conclusion

L'utilisation de l'aluminium apporte une réactivité et un roulage non négligeable en comparaison à une roue avec un noyau de type plastique. On perd un peu en confort de glisse sur gratton, mais on y gagne en performance dès que le revêtement devient lisse. De plus, la différence de masse avec une roue classique est très faible. Une P.S.I pèse 130gr contre 120gr environ. Lorsque noyau central aura été passé de 22 à 24mm et que la gomme sera plus dure, cette roue pourra s'exprimer pleinement. A 15 euros, les roues P.S.I sont très concurrentielles en comparaison avec leurs concurrentes qui sont vendues à 20 euros.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Réactivité
+ Régularité de l'usure
+ Prix concurrentiel pour une roue aluminium

Les moins

- Faible adhérence sur sol mouillé
- Finition du noyau

Fiche technique

Marque : PSI
Modèle : Aluminium
Année : 2005
Origine : France / Pays de l'Est
Diamètre : 100 mm
Dureté : 83A ou 85A prochainement
Roulements acceptés : 608
Masse : 130 grammes
Prix public : 15 Euros l'unité

Liens utiles

Roues de 110 mm
Test : roues MPC Road War Firm 110 mm (2011)
Test : roues Bont G3 110 mm 84A (2010)
Test : roues RollX MarathonX 110 mm (2010)
Test : roues Roll'X Endur'X... Poeti'X !
Test : roues Matter Juice 110 mm F1110 jaunes (2008)
Test : roues Matter Image Jaune 110 mm F1110 (2008)
Test : roues piste/pluie Matter XG F1110 T 110 mm (2008)
Test : roues Nano Racing 110 mm 85A (2008)
Test : roues AM Wing SP+ 110 mm 85A (2008)
Test : roues AM Wing 110 mm bleue (2007)
Test : roues Gyro Mercury 110 mm (2007)

Roues de 104 mm
Test : roues Hyperformance + G 104 mm (2008)

Roues de 100 mm
Test : roues Gyro Walkyrie 100 mm 87A (2009)
Test : roues MPC Road War 100 mm (2009)
Test : roues Atom One 100 mm 86A (2009)
Test : roues Bont G4 High Roller Red 100 mm 85A (2008)
Test : roues Bont G4 High Roller Mint Green 110 mm 85A
Test : roues Nano Racing 100 mm 86A (2008)
Test : roues InlineBus F1100 micro (2008)
Test : roues AM Wing SP+ 100 mm 85A (2007)
Test : roues Roll'X Puls'R 100 mm 83A (2007)
Test : roues MPC VT (Variable Traction) 100 mm (2007)
Test : roues 100 mm Hyper Race Mach 2 (2006)
Test : roues Matter Marathon Lite 100 mm (2007)
Test : roues Gyro XG (2007)
Test : roues D.M.B. Cipressa 100 mm 85A (2006)
Test : roues Matter jaunes F1100 (2006)
Test : roues Intzcore 100mm 86A Mega Parsec Power (2005)
Test : roues Hyper Stripe 100mm 84A (2005)
Test : roues Ava Ation 100mm 85A (2005)
Test : roues P.S.I aluminium 100 mm (2005)

Roues de 90 mm
Test : roues Nano Racing 90 mm 86A (2008)
Test : roues RollX XBird 90 mm 87A (2008)
Test : roues Matter rouges F290 (2006)

Roues de 84 mm
Test : roues Explore Elite racing (2005)
Test : Les roues Ocra, Révolutionnaires ? (2005)

Site de PSI

Texte : alfathor
Photos : PSI et Alfathor
Mis en ligne  le 16 June 2005 - Lu 11625 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB