-
Le 30 May 2005 à 00:00 | mise à jour le 02 March 2015 à 23:32

Bilan de World Inline Cup de Nice 2005 - un marathon roller sous la canicule

Bilan de World Inline Cup de Nice 2005 - un marathon roller sous la canicule

Après la Swiss Inline Cup de Biel qui s'est déroulée en Suisse le samedi 28 mai, le peloton s'est dirigé le lendemain vers la côte d'azur et Nice. Les coureurs ont emprunté un tout nouveau tracé sur la promenade des Anglais. Sur la ligne de départ de la World Inline Cup, la température avoisine les 35°C. La saison avançant, la fatigue commence à se faire sentir. Récit de course...

Article par 

La F.I.C. : Une première pour la ville de Rouen

Le samedi, l'événement a débuté par des démonstrations de roller acrobatique, d'artistique et de hockey. Le dimanche matin, le ciel bas pèse sur le village. Les ondées se succèdent sur Rouen. Il est 10h du matin quand le départ de la course open est donné.

La course open par Thomas Lalmanach (Chartres)

Le circuit est quasiment similaire à celui du Grand Rouen : Le départ est donné dans un léger faux plat montant. Vient ensuite un virage à 180° en bout de ligne droite. C'est la partie la plus difficile de la course, à cause des freinages et des relances infernales. Nous prenons alors un faux plat descendant, et enchaînons avec quelques virages, une petite montée et le dernier virage avant l'arrivée.
C'était ma première course, je me suis dit qu'il fallait rester dans le peloton de tête pour ne pas être décroché et être bien placé à l'arrivée. Il y a eu quelques attaques, mais c'était pratiquement impossible de partir. J'ai essayé de partir sous la pluie. Il a commencé à pleuvoir au 9ème tour. Plusieurs chutes ont eu lieu. A l'avant dernier tour, j'ai cru que c'était le dernier tour. Il y a eu la cloche. Nous nous sommes regroupés. Après le virage à 180. 4 patineurs sont partis, nous avons été lâchés et nous n'avons pas pu les rattraper. J'ai patiné à fond, je termine 5ème.

Le marathon masculin vu de l'intérieur par Vincent Esnault (Rollerblade France).

Cela n'a pas été une course d'attente. Dès le 2ème tour, nous (Team Rollerblade France) avons décidé d'attaquer un par un avec Damien. Nous l'avons fait jusqu'à la mi-course en partant seul chacun notre tour. Ce n'était pas forcément la meilleure tactique. Nous nous fatiguions un peu, mais cela nous a permis de faire travailler un peu nos adversaires principaux : Julien Levrard (Levallois S.C.) et Yann Guyader.

A partir de la mi-course, nous avons commencé à lancer des échappées à deux ou trois. Cela a été plus facile en se relayant. La plupart du temps, nous étions accompagnés par des coureurs du team Start Inline avec notamment Jérôme Lanceleur. Il a été 4 fois champion de France sur piste cette année en national. C'est quand même une référence.

Sur la seconde partie de course, ces attaques ont eu pour effet de casser le peloton. A six tours de l'arrivée, nous n'étions plus que six en tête, dont nous, les trois coureurs du team Rollerblade France. Notre but à ce moment là était de rouler. Il ne restait alors plus que Antoine Jacquier (Start Inline), Julien Levrard (Levallois S.C.), et Yann Guyader. Nous voulions éviter qu'une autre échappée se fasse.

Dans le dernier tour, Damien a commencé à lancer le sprint, j'ai accéléré fortement dans le faux plat montant, Yann Guyader était dans ma roue, Maxime Provost, notre principal adversaire était derrière. C'est resté ainsi à l'arrivée. Yann a gagné, Maxime n'a pas pu le passer. Julien Levrard s'est faufilé par l'extrême gauche du circuit et monte sur la deuxième marche du podium, dans sa ville, puisqu'il est rouennais.

Le bilan : Ce fut une très bonne course des hommes solitaires : Yann Guyader et Julien, et une course moyenne pour nous (Team Rollerblade France), puisque nous terminons aux places d'honneur alors que nous étions en surnombre. Nous avons tout joué pour une seule personne. Damien avait des crampes, moi, je me suis relevé pour pousser max. J'aurai peut être pu sprinter jusqu'au bout, j'étais encore assez frais. C'est la tactique, ça marche ou ça ne marche pas !

Les impressions de course de Yann Guyader, vainqueur de l'épreuve

Ce fut une course difficile, j'étais un peu esseulé. Nous nous étions mis d'accords avec Julien pour nous entraider. Rollerblade a bien vu notre jeu et nous a fait travailler en attaquant à de nombreuses reprises. C'était bien joué. Je pense que physiquement ils étaient au dessus de nous. C'est peut-être avec un peu de chance que nous nous sommes retrouvés devant au sprint. Avec ce revêtement c'était un peu dur de doubler. Maxime s'est retrouvé seul au sprint avec nous. Chapeau à Rollerblade qui a fait du bon boulot.

Julien Levrard : second sur le fil

La course a été très dure en individuel. Nous avons essayé de nous souder un peu avec Yann pour contrer Rollerblade. Ils étaient trois dans l'équipe et ont essayé d'attaquer chacun leur tour. A un moment, c'était bien parti avec Jérôme Lanceleur et Vincent Esnault. Nous avons eu un peu peur, nous pensions que la course était pliée. Avec Yann, nous avons essayé de mettre des mines et c'est passé. Nous avons essayé de controler la course. ça se finit au sprint. Nous sommes satisfait. Le circuit était dur avec beaucoup de relance, de gratton et ce virage en épingle...

La course féminine : la confusion

Seules six patineuses ont pris le départ. Le coup de feu a retenti une trentaine de secondes après celui des garçons. Le peloton s'élance et roule groupé jusqu'au moment où il se fait doubler par les hommes. Quelques patineuses en profitent alors pour prendre la roue des patineurs alors que c'est interdit par le règlement. D'autres restent en arrière et essaient de jouer le jeu. Certaines patinent sur le côté.
Pendant quelques tours, les juges ne réagissent pas. Ils finissent par rappeler les patineuses à l'ordre, mais le mal est déjà fait. Les écarts se sont creusés. C'est sur le tapis vert que va donc se décider le podium. Une patineuse porte réclamation, ses adversaires sont déclassées. Il n'est pas facile de trancher dans ce genre de situations et de savoir qui a pris ou non la roue des hommes. Nous ne prendrons donc pas parti car les versions des patineuses sont vraiment différentes.
Galerie photos de l'événement sur rollerenligne.com

Résultats

Course élite hommes

1) 01:16:14 - Yann Guyader
2) 01:16:14 - Julien Levrard
3) 01:16:14 - Maxime Provost
4) 01:16:15 - Antoine Jacquier
5) 01:16:16 - Vincent Esnault
6) 01:16:29 - Damien Cochet
7) 01:17:18 - Nicolas Duval
8) 01:17:19 - David Prezelus
9) 01:18:00 - Nicolas Dariel
10) 01:18:00 - Jérome Lanceleur

Course open

1) 01:01:45 - Jonathan Pelé
2) 01:01:45 - jean bernard Peridy
3) 01:01:46 - Manuel Campigny
4) 01:01:47 - Jean-Patrick Gabriel
5) 01:01:56 - Thomas Lalmanach
6) 01:01:56 - Sébastien Miqueu
7) 01:02:06 - Pascal Allexandre
8) 01:02:13 - Guillaume Balidas
9) 01:03:13 - Olivier Fontaine
10) 01:03:21 - Pascal Pham

Course élite/nationales femmes

1) 01:33:20 - Linda Schellekens
2) 01:28:37 - Anne Claire Maillard
3) 01:31:41 - Albane Saliou
4) 01:31:52 - Chrystelle Bouchet
5) 00:56:52 - Justine Halbout
6) 00:24:24 - Géraldine Feyt

Calendrier de la World Inline Cup 2005

  1. 11 avril 2005 : World Inline Cup de Séoul (Corée du Sud) - Top Class
  2. 17 avril 2005 : World Inline Cup de Taipei (Chine) - Top Class
  3. 30 avril 2005 : World Inline Cup de Bâle (Suisse) - Top Class
  4. 22 mai 2005 : World Inline Cup de Rennes (France) - Top Class
  5. 28 mai 2005 : World Inline Cup de Bienne (Suisse) - class 1
  6. 29 mai 2005 : World Inline Cup de Nice (France) - Top Class
  7. 5 juin 2005 : World Inline Cup d'Incheon (Corée du Sud)
  8. 11 juin 2005 : World Inline Cup de Sursee (Suisse) - Top Class
  9. 12 juin 2005 : World Inline Cup de Dijon (France) - class 1
  10. 12 juin 2005 : World Inline Cup de Zug (Suisse) - Top Class
  11. 19 juin 2005 : World Inline Cup de Zurich (Suisse) - Top Class
  12. 25 juin 2005 : World Inline Cup d'Engadin (Suisse) - Top Class
  13. 17 septembre 2005 : World Inline Cup à Duluth (USA) - Top Class
  14. 24 septembre 2005 : World Inline Cup à Berlin (Allemagne) - Top Class

Liens utiles

Galerie photos de l'événement sur rollerenligne.com

Voir notre page consacrée à la World Inline Cup

Texte : Alfathor
Photos : Sylvain Rouillard
Mis en ligne  le 30 May 2005 - Lu 3193 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB