-
Le 23 May 2005 à 00:00 | mise à jour le 02 March 2015 à 23:24

Rennes sur roulettes 2005 : le Paris-Roubaix du roller

Rennes sur roulettes 2005 : le Paris-Roubaix du roller

L'étape de Rennes sur Roulettes a depuis longtemps acquis ses lettres de noblesse dans le monde du roller. Elle possède aussi une solide réputation d'étape pluvieuse de la French Inline Cup et de la World Inline Cup. Si 2004 avait été une année particulièrement clémente, le cru 2005 n'a pas fait exception à la règle. La plupart des courses ont été copieusement arrosées par une pluie souvent torrentielle, rendant le patinage très périlleux. Voici le déroulement des différentes courses de la journée...

Mis en ligne par 

Rennes : World Inline cup et French Inline Cup 2005

Course open : l'échappée belle

La course open était programmée pour 8h30 du matin. Elle partit avec un quart d'heure de retard. Quelques gouttes ont commencé à tomber durant les tours d'échauffement. 350 patineurs ont pris le départ. Le temps couvert et tourmenté oscillait entre éclaircies timides et grosses gouttes.
Le coup de feu retenti, la chaussée est encore humide de la dernière ondée. Les patineurs s'élancent pour 11 tours en centre ville et une distance de 29,7km. Au passage sous l'arche, on constate déjà que quelques concurrents ont chuté. La chaussée est particulièrement glissante sur les passages piétons, et certains virages composés de pavés.

Après quelques tours, Maxime Buchet (Loops Racing), un cadet surclassé en senior s'échappe du peloton. Il prend rapidement de l'avance. Il comptera jusqu'à 30 secondes d'avance sur le peloton.
Derrière, la contre-attaque a du mal à s'organiser et ne roule pas suffisamment pour revenir. De plus, le leader de la course accentue progressivement son effort. Il parvient à maintenir un écart constant d'environ 25 secondes avec ses poursuivants. A quelques tours de l'arrivée, Erwan Le Corre (Skating Club Aunisien), vainqueur de l'épreuve Open de la Goelo, décide de partir en chasse. Il accélère progressivement. La route commence à sécher, la vitesse croît à chaque tour : de 5'12 par boucle, la tête tourne maintenant aux environs de 5'00. Erwan Le Corre revient petit à petit sur Maxime Buchet qui gère son effort. A un tour de l'arrivée, il n'y a plus que 11 secondes d'écart entre Erwan et Maxime. Dans le dernier virage avant l'arrivée, les deux hommes sont au coude à coude. Erwan Le Corre a du fournir un gros effort pour revenir. Il fait d'ailleurs le tour le plus rapide de l'épreuve open en 4'25. Il se fera distancer au sprint. La victoire revient donc au patineur échappé : Maxime Buchet.
La course open vue par Erwan Le Corre
"Le début de course a eu lieu sous la flotte. Je n'étais pas trop heureux sous la pluie, j'avais peur de tomber. Je suis mal parti, je n'étais  pas à l'aise. J'ai mis un tour ou deux à deux revenir dans les roues de devant. Je ne me suis pas rendu compte de l'attaque de Maxime. Il est parti devant et roulait très bien sous la pluie. Derrière, nous n'avons pas pu le reprendre. Quand la pluie s'est arrêtée et que la route a séché au tiers de la course, j'ai su qu'on pouvait revenir sur lui. Il m'a manqué un tour. C'est toujours difficile quand tu ne vois pas l'échappé devant toi. Dans le dernier tour je l'ai enfin aperçu, j'ai poussé comme j'ai pu. Je suis revenu sur lui. Il est cadet, il a fait l'école de patinage, il m'a eu au sprint."

Chez les femmes, la course a offert moins de rebondissements. Le peloton est resté groupé pendant l'essentiel de l'épreuve. C'est Céline Hamar (Loops Racing) qui l'emporte au sprint devant Célia Commereuc (La beaumanoir) et Célia Fournier (Jeunesses sportives de Coulaines).

Sprint du marathon seniors hommes



La course élite hommes

Rennes est une épreuve phare en France. En plus d'être une étape de la French Inline Cup, l'étape bretonne compte également pour la World Inline Cup. Ainsi, chaque année, ce sont les meilleurs patineurs mondiaux que l'on retrouve sur le circuit.
Le départ de la course est donné. Les patineurs s'élancent pour 50km. Le sol n'avait pas encore séché depuis la course féminine qu'il recommence à pleuvoir après quelques tours. Pendant la première moitié de la course, de nombreuses tentatives d'échappées sont tentées sans grand succès. A la mi-course, un groupe de patineurs parvient enfin à partir à mi-course dans des conditions météo apocalyptiques. Il est notamment composé d'Alexis Contin (Rollerblade World), Franck Cardin (Saab Salomon World), Shane Dobbin (Rollerblade World) et Christophe Luginbuhl (Bont International). La course s'est ouverte grâce à la pluie. Shane Dobbin, tout comme Franck Cardin se plaisent dans ces conditions difficiles. Un groupe part en contre attaque et parviendra à revenir à 30 secondes des échappés. Au sprint final, Alexis Contin s'impose devant Franck Cardin et Shane Dobbin.

La course vue par Benoît Perthuis (World Inline Center)

"C'est vraiment parti à un train d'enfer. Les teams internationaux sont partis devant. Il s'est mis à pleuvoir rapidement. La course a été dure avec des lignes droite exposées à un vent de face. Devant, les team pros ont borduré la course. Derrière, on se retrouvait rapidement dans des cassures avec des nationaux qui craquent. Devant, un groupe est parti, il y avait une personne de chaque équipe devant... sauf Fila qui s'est fait piéger. Les échappés ont pris rapidement 40 secondes avant que Fila se mette en marche avec Mathieu Grandgirard. Il a été aidé par une ou deux équipes. Mathieu Boher a emmené les Athleticum Rollerblade. La course s'est arrêtée derrière, il y a eu de nombreux à coup. On roulait au train. Les échappés ont pris près d'une minute trente. On savait que c'était mort. La seule possibilité était de partir en petits groupes derrière. Je suis parti à 4 tours, j'emporte dans ma roue Botero, Briand, Presti, Lannezval, et Marc Christen. Le contre ira au bout."

Franck Cardin (Saab Salomon)

" Au sprint, Alexis a attaqué de très loin, je reste à 10m de lui, je reviens tranquillement, je me cale derrière lui dans la ligne droite, mais il parvient à bien me décaler et à me gêner. Shane passe à bloc à gauche. Je réussi à passer un peu Alexis en survitesse, je me replace derrière Shane à la sortie, je déboite mais Alexis parvient à passer.
C'est toujours décevant de terminer 2ème, on est là pour gagner. J'avais affaire à deux clients : Shane Dobin et Alexis Contin. J'ai essayé de la jouer plus intelligent que physique. ça fait partie de la vie"

La course élite femmes

La pluie s'est invité pour la course féminine. Le sol détrempé avait commencé à sécher. Si les premiers tours se firent à un rythme assez modéré, la vitesse a augmenté rapidement, atteignant les temps des meilleurs open. Un groupe de 5 patineuses s'est échappé.

Il a progressivement pris de l'avance. Une fois l'échappée partie, le peloton a cessé de rouler. Les 5 patineuses iront au bout de la course, accroissant progressivement leur écart, dépassant 1'15 d'avance. Peu avant l'arrivée, Pia Knecht est partie seul, Nathalie Barbotin se retrouvant seul avec 2 autres salomon Suisse. La fille du pays n'a malheureusement pas pu aller chercher Pia. Elle terminera cependant seconde au sprint.
A 3 tours de l'arrivée, les premières gouttes ont commencé à tomber.

Le résumé de course par Nathalie Barbotin (Kia Motors)

"C'est une des courses les plus dures de toute ma vie. Quand c'est parti au bout de 3 tours, après 1km d'échappée, j'étais déjà très fatiguée. Auparavant j'étais déjà aller chercher deux ou trois attaques des Salomon, c'était mon boulot aujourd'hui. Je suis vraiment désolé pour mes coéquipières d'échappée, mais j'étais incapable de mener. J'ai pris plein de boissons sucrées pour récupérer. Petit à petit ça allait un peu mieux, mais quand Pia est partie, je n'ai pas pu la suivre. C'était au dessus de mes forces. Dans les dernières mètres et les virages, j'ai tout donné, le sprint devait être rigolo à voir. C'était tellement glissant et tellement mouillé... Ce fut vraiment très dur. 42km ainsi, avec la pluie au départ et à l'arrivée..."

Quelques mots de Pia Knecht (Saab Salomon)

"La pluie m'a beaucoup aidé, c'était très glissant et j'aime bien attaquer dans ces conditions, ça m'avantage. J'ai réussi à m'échapper et je suis très contente."

Résultats

Elites femmes

1) Pia Knecht - 01:20:44 - Saab Salomon Suisse
2) Nathalie Barbotin - 01:21:56 - Kia Motors
3) Laura Lardini - 01:21:56 - Rollerblade World
4) Nicole Begg - 01:21:57 - Saab Salomon Suisse
5) Nadine Gloor - 01:22:00 - Atheticum Rollerblade
6) Andrea Gonzales - 01:26:15 - Kia Motors
7) Tamara Llorens - 01:26:15 - Rollerblade World
8) Andrea Haritchelar - 01:26:16 - Atheticum Rollerblade
9) Albane Saliou - 01:26:16 - Pierre qui Roule
10) Aurélie Duchemin - 01:26:16 16 - Jeunesses sportives de Coulaines

Nationales femmes

1) 17e - Melissa Chouleysko - 01:26:21 - Roc Steoruellan
2) 21e - Chrystelle Bouchet - 01:28:26 - ASTA Nantes
3) 22e - Daphné Turpin - 01:28:29 - AL ST Sébastien
4) 23e - Emilie Martignon - 01:32:36 - Crédit mutuel SKF
5) 25e - Fanny Picard - 01:32:48 - CPR Chateau Gontier
6) 28e - Claire Campourcy - 01:29:25 - Crédit mutuel SKF
7) 29e - Ludivine Houze - 01:29:25 - Roc Steoruellan
8) 30e - Adeline Boucher - 01:29:22 - Roc Steoruellan
9) 31e - Augustine Pithon - 01:33:00 - Paris Université Club
10) 33e - Alexandra Gueslin - 01:30:10 - Roulettes Herbretaises

Elites hommes

1) Alexis Contin - 01:31:22 - Rollerblade World
2) Franck Cardin - 01:31:22 - Saab Salomon World
3) Shane Dobbin - 01:31:23 - Rollerblade World
4) Christophe Luginbuhl - 01:31:24 - Bont International
5) Marc Christen - 01:32:32 - Bont International
6) Massimiliano Presti - 01:32:33 - Fila International
7) Jorge Botero - 01:32:33 - Rollerblade World
8) Michael Lannezval - 01:32:33 - World Inline Center Model
9) Pascal Briand - 01:32:33 - Saab Salomon World
10) Luca Presti - 01:33:22 - Bont International

Nationaux hommes

1) 19e - Thierry Zocca - 01:33:24 - Grenade Roller Skating
2) 30e - Fabien Lecoq - 01:41:04 - CPAL Locminé
3) 33e - Gael Jacob - 01:41:05 - Salomon Expert
4) 38e - Emmanuel Flechais - 01:41:06 - Salomon Expert
5) 39e - Nicolas Quendez - 01:41:06 - Antistatik
6) 40e - Aurélien Bucher - 01:41:08 - CPR Château Gontier
7) 42e - Frédéric Bugi - 01:41:32 - Cri du Kangourou
8) 43e - Cyril Laurent - 01:42:09 - Cri du Kangourou
9) 44e - Laurent Veyrat - 01:42:11 - Salomon Expert
10) 45e - Vincent Masse - 01:43:00 - Elan des Sorinières

Juniors hommes

1) 22e - Pierre Gallot - 01:33:26 - Roll'X
2) 31e - Robin Duez - 01:41:04 - Loops Racing
3) 36e - Benoît Russeil - 01:41:06 - Roc Steoruellan
4) 48e - Jérémy Gaubert - 01:45:44 - Antistatik
5) 57e - Olivier Bordas - 01:34:40 - Landevant Roller Skating

Course Open

1) Maxime Bucher - 00:56:10 - Loops Racing
2) Erwann Le Corre - 00:56:11 - Skating Club Aunisien
3) Yacine Hammoun - 00:56:53 - TA Rennes
4) Florian Delépine - 00:56:53 - Planet Roller
5) Philippe Coussy - 00:56:57 - Patronage Laïque Paul Bert
6) Jiss Amoyi - 00:57:20 - Strasbourg Roller Vitesse
7) Dominique Keblé - 00:57:21 - Funny Riders
8) Vincent Delmas - 00:57:23 - Crédit Mutuel SKF
9) Pascal Fernandez - 00:57:23 - Crédit Mutuel SKF
10) Joseph Olivier Fontaine - 00:57:23 - ES ST Pierre les Elbeuf

Vétérans 1 Hommes

1) 2e - Erwan Le Corre - 00:56:11 - Skating Club Aunisien
2) 5e - Philippe Coussy - 00:56:57 - Patronage Laïque Paul Bert
3) 8e - Vincent Delmas - 00:57:23 - Crédit Mutuel - SKF
4) 9e - Pascal Fernandez - 00:57:23 - Crédit Mutuel - SKF
5) 15e - Jean Patrick Gabriel - 00:59:25 - Entente Sportive St Pierre Les Elbeuf
6) 16e - Jean-Paul Berenger - 01:00:30 -
7) 23e - Pascal Roze - 01:01:58 - Entente Sportive St Pierre Les Elbeuf
8) 24e - Boris Andrzejczak - 01:01:58 - Paris Université Club-Sect Roller
9) 25e - Jean-Luc Bodam - 01:02:50 - Paris Hockey Club
10) 28e - Christophe Girard - 01:02:51 - Paris Hockey Club

Vétérans 1 Femmes

1) 75e - Nathalie Poujol - 01:08:39 - Saint Germain en Laye Roller TUESG
2) 77e - Lidia Rainoldi - 01:08:43 - Paris Université Club-Sect Roller
3) 90e - Valérie Cavilla - 01:10:24 - Funny Riders
4) 117e - Claudia Dubourg - 01:16:18 - Paris Hockey Club
5) 124e - Isabelle Nio - 01:18:06 - Les Saints Patineurs
6) 140e - Nathalie Greffier - 01:21:54 - Intrepide Angers
7) 144e - Dominique Delalande - 01:23:44 - Roller Club Pornichet
8) 145e - Maryse Benson - 01:23:44 -
9) 146e - Martine Bureau - 01:26:15 - Levallois Sporting Club Roller
10) 148e - Magali Collinet-Pierucci - 01:11:33 - Paris Université Club-Sect Roller

Vétérans 2 Hommes

1) 26e - Guy Caillière - 01:02:50 - Paris Université Club-Sect Roller
2) 29e - Francois Diogo - 01:02:54 - Planet Roller
3) 32e - Jacques Houssais - 01:03:22 - ASTA Nantes
4) 38e - Dominique Foucher - 01:04:17 - Paris Université Club-Sect Roller
5) 47e - Bruno Gambellin - 01:04:31 - USM Villeparisis
6) 54e - Frédéric Derouineau - 01:04:58 - Paris Université Club-Sect Roller
7) 73e - Gerard Secly - 01:08:21
8) 87e - Michel Aubert - 01:10:09 - USM Villeparisis
9) 96e - Elhadi Beddiaf - 01:11:02 - Roller In Line Grand Lamballe
10) 105e - Daniel Chapelain - 01:13:30 - Rolling Club Penthièvre Lamballe

Vétérans 2 Femmes

1) 138e - Jocelyne Lhuillier - 01:26:53 - Planet Roller

Galerie photo

  

Liens utiles

Merci à Planet Roller pour le transport
à Sport-Up pour les résultats
Photos : Rollerenligne.com et  Salomon Inline
Mis en ligne  le 23 May 2005 - Lu 6329 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB