-
Le 01 January 2005 à 00:00 | mise à jour le 12 January 2011 à 15:35

Test du Xsjado Dustin Latimer

Test du Xsjado Dustin Latimer

Certains produits font parler d'eux avant même leur sortie. On a entendu beaucoup de choses sur le Xsjado, le roller de street à chaussure amovible : "ils sont trop moches !", "c'est une tuerie !", bref, le meilleur comme le pire... Comme vous l'aurez compris si l'esthétique est une histoire de goût, les caractéristiques techniques sont moins discutables. Nous avons décidé de vous donner notre point de vue sur ce produit, en essayant d'être aussi neutre que possible. Désossage en règle.

Article par 

Test

Esthétique

Lorsque l'on a la boîte devant soi, les logos annoncent déjà quelque chose de peu ordinaire. La première chose qui frappe sur le Xsjado est sa forme. Heureusement, nous étions préparé psychologiquement grâce aux photos qui circulent sur le web depuis plusieurs mois. La couleur sort de l'ordinaire : beige... Bien sûr du noir aurait été plus discret et sobre surtout pour un patin avec une "gueule" pareil, mais la bande de Dustin veut que le patin soit reconnu par tout le monde ! Le Xsjado laisse perplexe, interroge. Amusez-vous à regarder les gens qui se retournent devant votre passage. Ses formes peu communes ne laissent pas indifférents. Les tissus en toile de jute font grossier par rapport aux plastiques mais donne une réelle impression de solidité.

Coque et chaussant

La chaussure est renforcée sur le bout. Elle protège assez bien des coups sur les orteils mais attention, ce n'est plus une coque. Deux larges élastiques passent sur le dessus du pied. Ils assurent donc un maintien optimal du pied dans la chaussure et évitent que celui-ci ne se soulève. Le petit strap assure un maintien correct pour la marche. Le coup de pied sera ensuite bloqué par les attaches de la boot. La semelle d'origine est très mince et absorbe peu les chocs. En revanche, le caoutchouc se situant sous la semelle est solide, mais est relativement rigide. Il n‘est dont pas tout à fait prévu pour la marche.
Les mousses du spoiler laissent apparaître des emplacements prévus pour maintenir les malléoles. Le chaussant possède une certaine mobilité offerte grâce aux trous oblongs, donc pas de risque qu'il frotte sur la cheville lors de torsions. Ce patin possède un système de réglage des pointures d'une grande amplitude.

Maintien

Le spoiler étant fixe, on pourrait penser que le patin est rigide. Mais non ! Ceci grâce au velcro supérieur très bien pensé qui reste plus souple qu'une boucle. Pomper en rampe ne pose aucun problème. Le spoiler reste haut pour un patin d'agressif.
Cette hauteur procure un très bon maintien. Le pied est bien enfoncé dans le patin, il n'y a pas de jeu et cela ne bouge pas latéralement. Au début la chaussure peu paraître un peu étroite mais elle se fait vite à votre pied. Pour accélérer le processus n'hésitez pas à marcher avec durant 2-3 jours.

Amorti

L'amortisseur de choc est efficace. Aucun pli ou gène dans le genre encore rencontré à ce jour. A confirmer dans la durée...
Il faut un certain temps avant de comprendre comment bien régler le patin. C'est un peu déconcertant. Quand il s'agit de mettre boucles et strap, on est vite perdu. IL vous faudra donc un certain temps pour trouver le bon réglage.
On voit que Salomon a apposé sa marque sur le Xsjado. Les matériaux utilisés sont de bonnes qualités.

Platine

La platine Xsjado était sortie en avance. Elle est déjà devenue une référence. Les premiers modèles se brisaient très vite. La seconde version a été renforcée dans sa partie intérieure pour pallier le problème. Les nouveaux coloris, plus sombres, s'accorde mieux avec le patin. La glisse est agréable et uniforme. Le groove (forme de l'encoche du H-Block) est très généreux. Il faut vraiment mettre de la mauvaise volonté pour ne pas réussir à se caler. Par contre, les adeptes du flat trouveront cette platine peu maniable. Mais de moins en moins de personnes roulent en flat de toute façon...

Soulplate

La Soul Plate est très large, elle donne d'excellents appuis, on se cale bien. L'usure et la glisse sont régulières. La Backslide plate offre une place énorme, elle est faite pour « rider du gros ». On entend un bruit de plastique lors des déplacements et des réceptions : les soul-plates ne sont pas assez plaquées sous la boot seulement deux vis par soul plate...

Roues

Les roues montées sur le Xsjado ont un diamètre de 55mm pour 88A de dureté. Cela privilégie donc la réactivité et les prises de vitesse rapide. On peut dire qu'elles sont donc plutôt prévues pour le street. Les déplacements sont vite fatigants, surtout avec seulement deux roues par patin. On aurait apprécié une roue de plus grand diamètre (60 mm).

Roulements

Les roulements d'origine sont des ABEC 5. C'est une précision élevée pour un patin orienté street.
Les têtes de vis de la boot sont fragiles, nous avons ovalisé la vis de la boucle lors du démontage du Xsjado. En revanche, les têtes de vis de la Soul Plate sont protégées dans des emplacements bien creusés et il faudra longtemps avant de les atteindre.

En pratique

Dès les premiers tours de roues, on ressent bien la légèreté de ce patin. Il se montre maniable et même nerveux en mini-rampe. La prise en main est assez rapide.
Les soul-plates procurent de bonnes sensations, on sent bien le module sous les orteils, contrairement à d'autres modèles où elles sont rajoutées en sur-épaisseur. Elles font partie intégrante de la coque et ne gênent pas en cas de virage serré. Pour les attaches de la boucle du coup de pied et le chausson vissé, il y a 2 points d'ancrage différents pour chacun. Nous déconseillons les réglages en quinconce qui risque d'abîmer le chausson à la longue.

Conclusion

Le Xsjado est une des rares nouveautés techniques de ces dernières années en agressif. Devant la morosité du marché du roller certaines marques se lancent encore dans des paris un peu fou. C'est agréable de voir que certaines ne se limitent pas à changer les coloris d'une année sur l'autre.
On est surpris par l'excellent maintien de l'ensemble chaussure/coque, sachant que c'est un concept amovible. Les roues et les platines forment un ensemble cohérent correspondant tout à fait à l'esprit du roller et qui lui donne une excellente glisse en street.
Si les qualité techniques des Xsjado ne sont plu à démontrer, il faudra quand même débourser la modique somme de 320 Euros pour se les offrir : Le prix de l'originalité ?

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Un excellent confort
+ Une très belle finition
+ Une esthétique travaillée

Les moins

- la platine à deux lames embouties manque un peu de rigidité et de répondant
- pas de possibilité de réglage latéral de la platine

Notes

Souplesse 07/10
Maintien 09/10
Serrage 06/10
Confort 08/10
Châssis / Platine 08/10
Roulements 07/10
Roues 08/10
Axes et visserie 07/10
Soulplate/backslide plate 07/10
Rapport qualité/prix 07/10
 

NOTE FINALE :

74%

Fiche technique

Marque : Xsjado
Coque : Dustin Latimer
Chausson : Amovible
Châssis : Mook 1.6
Plates : H-Block intégré - Soul Plates interchangeables
Roulements : ABEC 5
Roues : Mindgame Dustin Latimer Edition 5 - 55 mm 88A
Serrage : Boucle aluminium et velcros
Entretoises : Aluminium
Pointure : 36 2/3 au 48
Prix : 320 Euros
Commentaire : Pad amortissant intégré - Unisexe
Usage conseillé : Agressif, patin plutôt orienté street que park.
Produits concurrents : Actuellement Inexistant pour ce type de concept.

Galerie photos

Liens utiles

Merci à J-F et Bobor pour le test
Mis en ligne  le 01 January 2005 - Lu 14476 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB