-
Le 14 October 2020 à 22:10 | mise à jour le 15 October 2020 à 07:44

Interview de Charline Marilier, championne du Monde de Skatecross

Interview de Charline Marilier, championne du Monde de Skatecross

En 2019, la Française Charline Marilier a décroché le titre tant convoité de Championne du Monde de skatecross. La Française issue du street a vite trouvé ses marques sur les courses à travers des modules. Elle nous raconte comment elle est venue au skatecross...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Rencontre avec Charline Marilier

Interview de Charline Marilier

Cette interview a été réalisée en septembre 2019, à l'occasion du Lugdunum Contest.

Bonjour Charline, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je pratique le roller depuis 13 ans, au sein du club Dijonnais AM Sports. On y pratique la course, le street, le freestyle, le derby. J'ai commencé avec le street pendant une dizaine d'années. Je me concentre sur le skatecross et la hauteur depuis 6 ans.

A quel âge as-tu débuté le roller ?

J'ai commencé le roller très jeune, vers l'âge de 3 ans. J'ai mis du temps avant d'en faire en club où je suis arrivé vers 14 ans.

Interview de Charline Marilier

Qu'est-ce qui a été le déclencheur de cette passion ?

J'allais au skatepark à Dijon et je roulais un peu sur la piste autour du skatepark. Puis j'ai commencé à aller sur les modules.

Tu as pratiqué un peu toutes les disciplines ?

J'ai fait un an d'entraînement avec la course afin de me perfectionner en skatecross, tant pour le patinage à proprement parler que pour le départ et les virages. J'ai aussi fait un peu de derby, mais la pratique en quads est plus compliquée pour moi. J'apprécie moins, la sensation de glisse n'est pas la même. J'ai aussi essayé le roller hockey mais la coordination mains/pieds est compliquée ! Je suis curieuse de toutes les disciplines de glisse en général. J'ai essayé de toucher à tout pour voir ce qui me plaisait le plus.

En street, j'amais l'adrénaline des modules, la prise de risque. Je suis quelqu'un d'assez casse-cou donc ça me plaisait plutôt bien. En skatecross, on allie les modules et la vitesse. C'est une vraie course à quatre, c'est ce dépassement de soi qui me plaît.

Interview de Charline Marilier

Cette année, tu as connue la consécration avec un titre de championne du monde !

Oui, on peut dire que c'est l'aboutissement d'une carrière sportive ! Maintenant, si je devais arrêter à cause d'une blessure ou autre, j'aurai le sentiment d'avoir réalisé quelque chose dans ma carrière de sportive. Je n'aurai pas un goût d'inachevé.

Comment vois-tu la suite de ta carrière en patins ?

Continuer en skatecross, mais après, il y a aussi la vie professionnelle et personnelle qui avance en parallèle. Je sais que je vais devoir me consacrer davantage à ces deux aspects. Je vais quand même continuer, sans doute me concentrer sur la hauteur pure pour atteindre de meilleures barres.

Interview de Charline Marilier

Pour rejoindre Maeliss Conan ?

Non, ça va être compliqué ! Mais battre les 1,15 m, pourquoi pas !

Qu'as-tu fait comme études ?

Je fais de la comptabilité, essentiellement en alternance. J'ai validé mon bac +5 il y a un deux ans. Je veux continuer vers le bac +8. La comptabilité demande beaucoup d'investissement personnel. Je vais continuer en alternance pour être expert comptable par la suite. Je voudrais continuer le roller en parallèle.
Je suis en cabinet comptable. J'ai encore deux années de stage en expertise comptable dans une entreprise. Il y a une dizaine de journées de formation sur l'année.

Interview de Charline Marilier

Comment tu concilies travail et roller ?

Je suis hyperactive, j'ai besoin de sport pour ne pas exploser au travail. Je fais au minimum un à deux entraînements par semaine selon le volume de travail. Je fais d'autres activités sportives en parallèle d'entraînements roller spécifiques. Mes patrons ont toujours été assez conciliants avec ça et m'ont laissé des jours pour partir en compétition.

Tu pratiques d'autres sports en parallèle pour te préparer ?

Je travaille surtout le physique, je vais courir, je fais de la pliométrie pour améliorer l'extension. Florian Petitcollin est mon coach. J'ai la chance d'avoir accès à une salle de sport une fois par semaine. je fais des exercices pour l'explosivité.

Interview de Charline Marilier

Tes objectifs ?

J'aimerais devenir Championne de France, faire un meilleur résultat que les années précédentes.

Comment vois-tu l'avenir du skatecross ?

Je pense qu'avec l'entrée de la pratique à la WorldSkate cela pourrait aider la discipline. Ce serait bien que l'on soit aux prochains Roller Games. A l'heure actuelle, ce sont surtout les français et les italiens qui organisent et sont présents sur les étapes. Si d'autres nations pouvaient se joindre à nous, ce serait génial pour redévelopper le circuit.

A ton avis, pourquoi cette discipline marche-t-elle mieux en France et en Italie ?

Je ne sais pas trop. En Amérique du Sud, ils ont la culture de la course. C'est sans doute plus difficile pour eux d'aller sur les modules. Ils seraient vraiment bons. Les Russes semblent plus intéressés par la glace. Au moins, ça pousse la discipline à se développer en France.

Qu'est-ce que tu dirais pour motiver d'autres filles à pratiquer le skatecross ?

Comme je le disais, c'est du dépassement de soi. On repousse ses limites sur les modules; Il y a toujours une bonne ambiance sur le circuit. Cela reste un sport, il faut beaucoup s'entraîner. J'aime concrétiser les entraînements par des résultats. Contactez les clubs pour faire ce sport !

Un mot pour conclure ?

Le développement de la discipline me tient à coeur. Les clubs de roller freestyle dans l'Ouest sont axés sur le slalom, le skatecross et la hauteur pure. Ce serait cool que cela se développe aussi dans l'Est ! Je vois que le slalom se développe bien, mais il faut pousser le développement du freestyle. Nous avons monté une section pour les débutants chez AM Sports, il faudrait davantage d'événements locaux.

Je remercie mon club et la ville de Dijon pour les structures et pour les entraînements. Je remercie aussi Larms Confection qui me fait des habits toute l'année pour l'entraînement !

Interview de Charline Marilier

Liens utiles

Mis en ligne  le 14 October 2020 - Lu 779 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter

Photographe :
RF.TV est une jeune pousse de l'association JMDVidéo, elle est née de la passion d'un rider pour la vidéo et les lives afin de médiatiser son sport le "Roller Freestyle".
Site web facebook Twitter



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB