-
Le 11 July 2020 à 07:07 | mise à jour le 16 July 2020 à 21:48

Test de platines de roller artistique inline STD Startlight

Test de platines de roller artistique inline STD Startlight

STD Starlight est une platine conçue par l'entreprise de Carlos Mur, l'Estel Skates. Il s'agit du fournisseur officiel de la Fédération Espagnole et Catalane de patinage sur roulettes. Il sponsorise régulièrement les compétiteurs internationaux. La platine STD Starlight est sortie précipitamment pendant la période de confinement, début 2020. Test...

Mis en ligne par  Priscillia ARGUIMBAU-BOATTO

Une platine aux couleurs Espagnoles

Notre avis en bref

La platine STD Starlight possède le même type de découpe que la Snow White, elle en est d'ailleurs extrêmement proche par bien des aspects. On comprend désormais, que les fabricants de châssis ont saisi l'importance de l'essor de l'inline artistique... sans doute un peu, grâce au confinement ? Les couleurs du châssis STD en font un modèle à part. Il est efficace, même s'il aurait mérité davantage de rockering. Le frein plus gros que sur les Snow White offre un meilleur appui dans les sauts.

Les points forts et les points à améliorer

Les plus

+ La puissance du frein et le pas de vis universel réglable
+ Le rockering déjà présent.

Les moins

- Frein STD, un peu gros pour les petits diamètres de roues.
- Sa couleur, peu discrète, surtout pour assortir ses tenues de compétition.

Fiche technique

Marque : STD
Modèle : Starlight
Origine : Espagne
Année de lancement : 2020
Matériau : aluminium
Possibilités de réglages : pas de vis du frein
Longueurs disponibles : de 12 à 20.
Montage : possible sur toutes les bottines de 215 à 310 mm
Axes : doubles à vis
Diamètres de roues acceptés : de 64 à 76 mm
Fourni : roues STD 84A.
Prix public : 270 et 319 Euros selon les points de vente
Usage recommandé : pratique régulière à intensive du roller artistique

Test de la platine STD Starlight

La platine STD en détail

Modalités de test

Test de la platine STD StarlightNous avons testé la platine STD montée sur une bottine Edea Chorus (taille 235). Les roues sont des « STD » de la marque et sont des modèles mixtes. Ici, elles sont en 68 mm, 84A et 89A de dureté. Elles sont équipées de roulements ABEC 5.

Le test s'est déroulé en extérieur sur un sol en goudron.

Description de la platine STD

La platine STD est un modèle d'artistique inline à 3 roues comme la Snow white ou la Linea. Elle possède un système de rockering classique, avec une courbe naturelle dans sa fabrication. Sa force, ou sa faiblesse, sa couleur ! Elle ne passe pas inaperçue, ce qui en fait une platine fortement reconnaissable, mais difficile à assortir avec sa tenue de compétition.

Le Rockering sur la STD

Le système de rockering sur la STD est similaire aux autres platines du même type, comme la Snow White. Pourtant, la forme hexagonale des pièces de réglage des axes et les numéros inscrits, laissent à penser qu'un système réglable pour chaque roue aurait pu être mis en place, un peu comme sur la Roll Line. Nous supposons que cela n'a pas été fait, afin, peut-être, de sortir la platine plus rapidement que prévu pendant le confinement. En tout cas, l'idée d'avoir 3 roues réglables pourrait être intéressant, et peut-être qu'STD y viendra. Sur notre platine, les chiffres ne sont plus inscrits... 

Montage / démontage

Une fois les trois roues retirées, nous constatons plusieurs choses :

  • Les axes sont les mêmes que chez Pic Skates ou Snow White. Il faut deux clefs Allen pour retirer l'axe, puis la roue. Seule différence avec les autres platines : les espaceurs sont intégrés à l'extérieur de la platine plutôt qu'à l'intérieur comme pour les Pic skates, il y en a 2, à chaque roue et ils sont de forme hexagonale.
  • Le montage est assez simple, (plus simple qu'avec les Roll Line par exemple). Il y a un peu moins de pièces. Lors du montage/démontage, on peut être ennuyé par les entretoises qui bougent à l'intérieur des roulements et qui par conséquent, empêchent l'axe de se placer correctement dans les roues. Les espaceurs hexagonaux ont tendance à tomber pendant l'assemblage également et il faut donc faire preuve de patience.
  • Le frein s'adapte directement sur la platine, comme chez Snow White. C'est un frein STD, de type quad universel, très facile à régler.

Mensurations

Masse : A première vue, la platine semble très similaire à la Snow White. Dépourvue de roues et du frein, montée sur la bottine, l'ensemble est assez léger.

Taille : La platine est très courte. Plus courte que la Pic Skates à 3 roues et légèrement plus courte également que la Linea.

Fabrication

La platine STD semble très proche du modèle Snow White. Elle possède presque la même forme et les mêmes ponts de renfort entre les roues.

Solidité

Les ponts de renfort apportent une rigidité similaire à la Snow White. Ces ponts sont inexistants chez Pic Skates ou Roll Line Linea. La conception du frein est également du même genre que la Snow White.

Test de la platine STD Starlight

En pratique

Patinage de base

Test de la platine STD Starlight

Sur du patinage de base (avant, arrière, freinage), pas de différences avec les autres platines. Le rockering est léger et très similaire à la Snow white.
Le frein est assez imposant comme chez Roll Line, ce qui est appréciable et permet de puissantes poussées. Le patinage arrière est assez subtil de par sa courte taille et se rapproche également de sa concurrente Taïwanaise. Les patineurs habitués aux quads adoreront tout comme les habitués des lames assez courtes de danse sur glace.

Sauts

Nous avons constaté que les sorties de sauts sont plus délicates à appréhender à cause de la faible longueur de la platine. Mais l'adaptation se fait sans problème et on retrouve les mêmes caractéristiques que chez Snow White. Nous apprécions la taille du frein sur les sauts piqués (flip, lutz, boucle piquée) qui est très large et permet une très grande stabilité ainsi qu'une grande puissance. La marque a compris que les freins assez larges étaient finalement très appréciés des patineurs artistiques et propose plusieurs modèles de freins adaptables à la platine.

Retournements

A nouveau, les retournements sont un peu moins facilités que sur la Linea ou la Pic Skates de par son rockering moins prononcé. Mais sa petite taille permet au patineur de conserver une très bonne agilité.

Pirouettes

Comme la plupart des fabricants actuels, le rockering importe peu dans l'exécution des pirouettes. Le frein conserve l'avantage des autres platines et permet donc un bon démarrage et de bons appuis pour maintenir la pirouette en place. La roue avant en 89A permet de ne pas trop adhérer sur du goudron et de tourner assez longtemps.

Rapport qualité/prix

Le prix de la platine STD reste dans le prix de la Snow White. On la trouve entre 270 et 319 Euros en boutique sur internet, avec les roues et freins. Cela reste encore cher pour les platines inline artistique, mais elle fait partie des platines les plus abordables du marché actuel, en 2020. Alors, si vous adorez sont look et que vous souhaitez quelque chose de similaire à la concurrente Taïwanaise, la STD est faite pour vous !

Test de la platine STD Starlight

Liens utiles

Mis en ligne  le 11 July 2020 - Lu 1673 fois

Mis en ligne par :
Priscillia Arguimbau-Boatto : patineuse artistique en ligne et sur glace depuis 1995. Tente de conquérir le monde, en roller en ligne artistique.

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB