-
Le 08 June 2020 à 09:06 | mise à jour le 22 July 2020 à 07:54

L'Allemand Felix Rijhnen s'attaque au record du monde de l'heure en roller

L'Allemand Felix Rijhnen s'attaque au record du monde de l'heure en roller

Le record de l'heure est l'un des formats de légende du cyclisme. Son équivalent en roller est beaucoup moins connu mais fait tout autant rêver les patineurs. Le 5 juillet 2020, Felix Rijhnen, membre de l'équipe internationale Powerslide Matter, s'élancera sur la piste de l'Arena Geisingen pour établir une mesure officielle...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Interview à un mois de l'événement

Bonjour Felix, comment t'es venue l'idée de tenter le record du monde de l'heure en roller ?

Entraînement de Felix Rijhnen à Gross-GerauNous avions cette idée en tête depuis plusieurs années avec Matthias Knoll (GER) et Scott Arlidge (NZL). Nous nous sommes réunis régulièrement en disant que ce serait intéressant de mettre en place un événement pour battre ce record de l'heure. Chacun avait son idée pour savoir où et quand le faire.

J'ai toujours été un peu effrayé par ce type d'organisation, toute la mise en oeuvre, la logistique et l'entraînement que cela nécessite. En plus, ce n'est pas pas la meilleure préparation pour une saison classique. Il y a toujours des épreuves comme les Championnats du monde ou le marathon roller de berlin, qui demandent une préparation spécifique et ça ne collait pas forcément. La situation sanitaire actuelle avec le Coronavirus a finalement été une bonne opportunité, du fait de l'annulation des courses traditionnelles. Nous avons vite su que ce ne serait pas une saison normale.

Et quel a été l'élément déclencheur ?

Ma motivation était en train de baisser. En tant qu'athlète de haut niveau, il faut des objectifs. Après un ou deux semaines, j'ai eu besoin de me créer de nouveaux objectifs. L'idée est revenue. J'ai appelé, Powerslide, l'Arena Geisingen, la World Skate et la DRIV. Tout ceux que je contactais étaient déjà super motivés ! Ils ont aimé l'idée.

Cet événement est parfait pour la situation sanitaire actuelle : tu es seul sur la piste, sans coéquipier, sans aspiration...

Je me suis dit : "Ok, je suis un athlète professionnel, je construis ma saison autour de cela."

Tu t'appuies sur de nombreux acteurs...

Oui, je veux le faire avec une diffusion en direct avec autant de personnes possibles pour suivre l'événement. Mais plus on met de technologie et plus ça coûte cher à organiser. Avec l'ensemble des partenaires, nous voulons le faire de façon professionnelle. C'est pour cela que ma fédération a été très utile. Les porteurs du projet ont créé un groupe de travail avec des juges, des personnes en charge du "livestream", des réseaux sociaux, l'organisation géneral, et Sabine Urhig de l'Arena Geisingen. Nous avons mis en place des réunions. Sans la fédération, cela n'aurait pas été possible. Ils sont également en contact avec la World Skate.

Va-t-on vers un processus d'homologation des records de l'heure ?

La fédération internationale va créer un record officiel. Jusqu'à maintenant, il n'y a pas eu vraiment de record officiel. Certains disent que celui de Frank Fiers (Belgique) l'est. Pour moi, c'est le patineur italien qui l'a réussi en 2005. Mais cela dépend vraiment à qui on demande. Il n'y a pas de réglement. C'est mon idée de mettre tout à plat par écrit et que la World Skate valide un jeu de règle, pour moi bien évidemment mais aussi pour les patineurs qui voudront tenter de battre le record dans le futur. Pascal Briand a fait des propositions techniques dans ce sens. Avec des règles claires, cela donne la possibilité de faire d'autres tentatives, comme dans le vélo. Cela va pouvoir montrer à quel point nous pouvons aller vite en roller, comme dans d'autres sports. Etant donné que l'on évolue seul sur piste, le 125 mm devrait être autorisé pour ce type de tentative.

Entraînement de Felix Rijhnen à Geisingen

Comment as-tu choisi l'infrastructure de l'Arena Geisingen ? D'habitude, les records se tentent sur des pistes plus longues...

Le format de piste de 200 m n'est pas le plus rapide. Le patineur italien a réalisé une moyenne de 38.6 km/h sur une piste d'un kilomètre de long. Mon but est de faire un record officiel, sous l'égide de la World Skate. Je pense que le concept le plus juste est de s'appuyer sur une piste Vesmaco de 200 m, comme en Championnat du Monde. Vesmaco est très réputé. La société Italienne fabrique les surfaces les plus rapides pour le patinage. Les mondiaux ne se déroulent que sur ce type de piste. Quand je leur ai parlé du projet, ils étaient vraiment enthousiates. Ils m'ont fourni du matériel pour m'aider à rendre cet événement aussi professionnel que possible au niveau du live.  Seuls les records sur ces pistes pourraient être officiels. C'est encore en cours de validation par la commission technique. Les chances sont élevées que l'on puisse le faire.

Pascal a travaillé dessus. C'était marrant car quand Pascal a rejoint Powerslide, il avait déjà l'idée du record à l'esprit. Quand nous avons échangé, il y a 4 ou 5 ans, nous étions déjà d'accord que ce serait top, ça lui tient à coeur. Il a regretté de ne pas pouvoir le tenter lui-même, de ne pas en avoir eu l'opportunité. Scott avait aussi cet objectif, comme Pascal, il n'a pas été loin de le tenter à une ou deux reprises. Je me suis dit que c'était maintenant ou jamais, le timing est parfait.

Pascal a un gros réseau dans le monde, il est très utile à la communication. Il m'a mis en contact avec Vesmaco, la société qui sponsorise l'événement, avec un livestream de haute qualité. Ils ont créé le revêtement de la piste de Geisingen.

Comment et où t'entraînes-tu ?

Sur ma piste de Gross Gerau, je ne peux pas garder le rythme pour plus de 5 km. Si la piste n'est pas la bonne, c'est impossible de battre le record. Oui, j'ai fait des tests. Il y a plus d'une seconde par tour d'écart, même si les conditions sont bonnes. Je préfère les conditions indoor ; il n'y a pas de vent. Même si la piste de Geisingen n'était pas ouverte, Sabine Urhig l'a rendue acccessible pour moi. J'ai pu tester, me dire que j'étais en forme.

As-tu une préparation spéciale pour ce record ?

Oui, depuis 2 mois, Scott m'a fait un programme spécial avec l'objectif en tête. Je suis dans les 4 dernières semaines. Je me suis préparé sur 3 mois. J'ai encore deux autres sessions spécifiques à Geisingen avant la tentative.

Entrainement de Felix Rijhnen à Geisingen

L'entraînement n'est pas très différent de ce que je fais d'habitude. Je fais un peu moins de sprints et d'intervalles court que dans une saison classique. Je n'ai pas de grosse variation de vitesse.

"Ce n'est pas le plus important d'être rapide, il faut être constant."

J'ai fait un peu plus de sorties longues en vélo et en roller. Mes fractionnés sont plus longs. Maintenant, je fais plutôt une préparation pour un marathon comme Berlin, mais sans les sprints. 95% de l'entraînement est en solo ! C'est lié aux règles de confinement évidemment, il n'est pas permis de patiner en groupe en Allemagne. C'est bon pour la préparation de toute façon. J'ai l'habitude de ce type d'entrainement je roule souvent seul ou en petit groupe. Les mauvaises choses du Coronavirus ont finalement apporté des points positifs.

Parles-nous des partenaires de cet événement...

Powerslide est à mes côtés évidemment. Ils me fournissent le matériel pour me préparer. Normalement, je ne patine pas avec de nouvelles roues. Un sponsor normal n'aurait pas fourni de nouveau matériel. Ils n'avaient pas d'objection à me laisser essayer du nouveau matériel. Je réfléchis à la taille des platines que je vais utiliser, aux roues. J'ai dû cramer quelques jeux de roues pour m'entraîner et aller vite ! Cela a été l'occasion de faire des tests de vitesse. Cela ne marche qu'avec des bonnes roues. Je suis heureux de les avoir à mes côtés.

Le plus gros sponsor est ma fédération nationale, la DRIV. Ils ont été très sympas. Quand je leur ai expliqué ce que je voulais faire, ils ont compris ma motivation. Ce genre de challenge est très important en ce moment.

Y aura-t-il d'autres événements en parallèle de ta tentative ?

Oui, je ne serai pas seul à tenter le record de l'heure, Mareike Thum (Allemagne) va le faire aussi. Nous avons aussi prévu de mettre en place des tentatives de records spécialement pour des sprinteurs : Il y aura d'abord la tentative sur 100 m (sur la piste), ensuite la tentative record du monde de l'heure de Mareike, puis des tours lancés, et ensuite ma tentative.

Il va y avoir beaucoup de règles d'hygiène avec un seul patineur sur la piste à la fois. Nous avons toujours des règles strictes en Allemagne. L'Arena Geisingen a très bien préparé le déroulé. Nous respectons toutes les contraintes édictées par les gouvernements locaux. Nous serons sept athlètes à avoir la chance de participer. Nous ne prendrons aucun risque. C'est aussi pour ça que l'Arena a été très utile.

Quel type de patins vas-tu utiliser ?

Ce n'est pas encore finalisé ; j'ai encore 2 sessions d'essais à Geisingen. Les choses que je teste à la maison n'ont pas forcément les mêmes résultats à Geisingen où la vitesse est bien plus élevée. Ce qui est sûr, c'est la combinaison que je vais utiliser : une BioRacer avec un design aérodynamique spécial a été fabriquée spécialement pour moi, avec mon propre design, avec les sponsors de l'événement.

Je suis à 99% sûr des roues : des 125 mm avec le profil large, le profil bleu. Je les monterai sur des platines Triple X standards de 13.0 ou 13,2 pouces. Je teste depuis plusieurs mois, mais c'est différent sur piste. 0,2 pouces, cela peut semble un faible écart, mais je veux tout comparer pour être sûr. Il y a une chance que je patine sur une chaussure sur mesure spécialement faite par Sergio McCargo. Il me prévoit une boot très légère, la même que pour Bart Swings. En Argentine, le confinement et l'expédition de marchandises sont très stricts. J'espère les recevoir cette semaine. Je sais de la part de Bart que cette boot est 20% plus légère que les précédentes. Si je peux avoir quelque chose de similaire, cela économisera beaucoup de poids, j'ai de grands pieds !

Pour les roulements, j'opte pour un modèle standard Wicked HCR. Les plus hauts de gammes de la marque.

Et pour ce qui concerne le physique ? Tu es entouré ?

En parallèle, je travaille avec un nutritionniste depuis quelques années maintenant, mais nous avons sur une stratégie particulière pour le record de l'heure. Ce que l'on mange et ce que l'on boit avant l'événement est déterminant. Nous testons une stratégie en portant une petite bouteille durant l'heure. Nous travaillons aussi à la gestion de la chaleur. En juillet, la température risque d'être élevée. "Chaud" veut dire "rapide", mais c'est aussi plus dur pour le corps. Je dois encore faire des tests à ce propos. La dernière fois que j'étais à Geisingen, il faisait 25°C dehors et plus de 30°C à l'intérieur. Je ne suis pas trop sensible à la chaleur, mais à l'Arena, cela peut être difficile. Il n'y a pas beaucoup d'aérations. J'ai confiance dans le fait de trouver la bonne solution.

Où pourra-t-on voir l'événement ?

Nous avons deux options. A titre personnel, j'ai une préférence pour un live sur Youtube. Si je regarde mes followers, ils sont originaires d'Amérique du Sud, d'Asie. Youtube me semble la meilleure plateforme pour suivre l'événement. Cela devrait être là dessus ; nous confirmerons dès que possible et nous partageons le lien sur les réseaux sociaux.

Merci Felix et tous nos voeux de réussite pour ton record !

Entraînement de Felix Rijhnen à Gross-Gerau (Allemagne)

Liens utiles

Mis en ligne  le 08 June 2020 - Lu 2054 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB