-
Le 29 April 2020 à 06:04 | mise à jour le 04 May 2020 à 19:28

Ces marques qui ont fait le roller : C.W. Wirths (Allemagne)

Ces marques qui ont fait le roller : C.W. Wirths (Allemagne)

Il arrive de trouver quelques merveilles au détour d'une recherche sur Internet. Les patins Wirths ont vu le jour durant la première moitié du 19e siècle en Allemagne. Ces patins d'excellente facture ont traversé les âges sans prendre une ride...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

À propos des patins C.W wirths

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

A propos de C.W. Wirths

Carl Wilhelm Wirths est né le 15 février 1781 à Lüttringhausen (Remscheid, Allemagne). Il est le fils de Johann Peter Wirths and Anna Gertrud Motte. Il s'unit à Maria Gertrud Lange et ils eurent deux enfants : en 1814 Carl Wilhelm Wirths (l'ainé qui reprit le nom de son père) et Franziska Wirths (1819 - 1889)

L'entreprise de patins à glace et à roulettes de la famille Wirths

Petibled a déposé le premier brevet mondial de patin à roulettes en 1819. A peine deux ans plus tard, naissait la firme allemande de Carl Wilhelm Wirths. Cependant, l'entreprise C.W Wirths n'a été active que dans la période 1824-1861. Elle était basée à Remscheid, une ville allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans la Région métropolitaine Rhin-Ruhr. Nous ne connaissons pas la date précise de fabrication de ces patins à roulettes pour l'instant.

Remscheid : berceau germanique du patinage sur glace

La zone de Remscheid était connue en Allemagne pour la qualité de sa coutellerie, de ses outils en acier. On y trouvait des mines de charbon, ressource naturelle disponible en abondance et indispensable à la fabrication de l'acier.

L'endroit devint incontournable dans la fabrication de patin à glace, il en fut l'une des capitales mondiales. Les artisans de Remscheid produisaient des patins d'excellente qualité à un prix très compétitif. Ils exportaient vers les Pays-Bas, l'Angleterre et l'Amérique.

Le 12 août 1833, l'entreprise de C.W. Wirths, exporta 600 paires de patin à glace d'excellente facture, afin d'équiper le Christian Hesser Co. de Philadelphie, (Pennsylvanie, USA). C'est une facture conservée à la Smithsonian Insitution qui permit de connaître ce détail. 

Une période féconde pour le patinage : les contemporains de Wirths

A travers l'Europe, de nombreux contemporains de Wirths créaient des patins à roulettes. Ce fut notamment le cas de John Spence (1819) et de Robert John Tyers en Grande-Bretagne, d'August Löhner (1825) en Autriche, de Jean Garcin (1828) ou de Louis Legrand (1849) en France... et bien d'autres !

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

 

Des patins à roues alignées

Wirths aurait ponctuellement fabriqué des paires de patins à roues alignées. Comme le montre les images dans cet article, il s'agissait de produits d'excellente qualité. Ils étaient fabriqués dans des matériaux résistants avec des platines en bronzen des roues en acier et des cales de talon en laiton. C'est sans doute pour cela que cette paire est restée dans un si bon état.

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

 

Description

Le pied du patineur repose sur une plateforme en bois taillée à la forme du pied. Le talon vient se caler dans une butée en métal à l'arrière du patin. Il est maintenu par des sangles en cuir qui sont glissées dans les mortaises creusées dans le bois (les cavités sur les flancs de la plateforme).

Le châssis en métal est massif et extrêmement solide. Il est fixé à la plateforme par deux vis épaisses. Les parties avant et arrières accueillent deux roues en acier fixés par des axes vissés. Les roues sont à moitié noyées dans le châssis et la plateforme a également été creusée pour loger la partie supérieure des roues.

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

 

Quelles sensation peut-on ressentir avec ce type de patin ?

Le diamètre des roues n'étant que d'environ 35 mm, ce patin se destinait plutôt à un usage sur un sol extrêmement lisse, de préférence sur des surfaces en bois. En effet, le choix du métal pour les roues rendait pratiquement impossible le patinage sur le marbre, faute d'une accroche suffisante. La faible garde au sol en faisait un modèle extrêmenent stable grâce au centr de gravité rabaissé. En revanche, il devait être difficile de tourner, là encore, par manque d'adhérence. La ligne droite devait donc être privilégiée.

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

 

En l'absence de maintien latéral, il fallait posséder une chaussure rigide et l'arrimer solidement au patin grâce aux sangles en cuir que l'on passait dans les mortaises.

Si vous disposez de renseignements complémentaires sur cette marque, n'hésitez pas à nous en faire part !

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

Patin à roues alignées C.W. Wirths de la période 1824-1861

Bibliographie

"Remscheids Weg zur Schlittschuhschmiede der Welt", Gerhard Esser, publié par Stadtarchiv Remscheid en 1978

Photos : Hans Brinker
Merci à Sam Nieswizski
pour les recherches généalogiques
Mis en ligne  le 29 April 2020 - Lu 462 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB