-
Le 28 January 2020 à 10:01 | mise à jour le 01 May 2020 à 08:34

Test des rollers freeride Oxelo MF900

Test des rollers freeride Oxelo MF900

Oxelo a lancé son second modèle de roller freeride. Après le MF500 en 3x80 mm, place au MF900, un patin équipé de 3 roues de 110 mm qui peut également convenir pour la pratique de la randonnée roller urbaine. Passage au banc d'essai...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Le second roller freeride d'Oxelo passé au crible

Notre avis en bref

A seulement 110 €, Oxelo propose un modèle de roller freeride qui conviendra largement aux patineurs qui souhaitent débuter et se perfectionner en freeskate. Il dipose d'une coque rigide confortable qui offre un bon maintien. Les boucles fines demandent d'être traitées avec douceur. Elles ont montré quelques signes de fragilité. Le train roulant s'avère efficace en milieu urbain, il procure un bon roulage. Le châssis un peu long aurait pu être raccourci pour gagner en maniabilité et rabaissé pour gagner en stabilité.

Test du roller Oxelo MF900

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Le chausson épais
+ La possibilité de remplacer la plupart des pièces
+ Le rapport qualité / prix

Les moins

- La hauteur et la longueur de la platine
- La boucle micrométrique fine et fragile sur le cou de pied

Fiche technique

Test du roller Oxelo MF900

Marque : Oxelo
Modèle : MF900
Année : 2019-2020
Couleur : Kaki, noir, blanc
Coque, cuff : thermoplastique polyéthylène
Chausson : Synthétique (enduit PU), Polyester, Lycra
Serrage : Lacets et deux boucles micrométriques
Semelle de propreté : EVA
Entraxe : 165 mm
Platine : Aluminium 6063 T5 extrudé et usiné de 247 mm
Axes : doubles (axe + vis) de 8 mm
Taille de roue maximale : 110 mm
Roues : Oxelo 110mn 86A
Roulements : 608ZZ - ABEC 7 sertis
Entretoises : métalliques, sans collerettes
Lubrication : graisse
Frein : fourni avec le produit mais non assemblé sur le roller - Frein en caoutchouc
Pointures disponibles : EU 36.5-49
Masse : 1695 grammes en 40 EU (un pied, soit 3390 grammes la paire)
Prix public constaté : 110 €
Fourni avec : axe de rechange, vis

Usage recommandé : pratique régulière du freeride et de la randonnée urbaine.

Produits concurrents : Powerslide One Zoom 100, RB 110 3WD, Roces X35 3x110 TIF, Powerslide Venice Black, Powerslide Bronx SuperCruiser

Le test en détail

Test du roller Oxelo MF900Rien de tel qu'une bonne grève pour vous obliger à sortir les patins, quelle que soit la météo ! C'est dans ce contexte que nous avons mis à l'épreuve le dernier né d'Oxelo, le MF900. L'équipe de REL avait déjà testé son prédécesseur, le Oxelo MF500 HB, équipé de roues de 80 mm alors que le MF900 est un 3x110... autant dire que la marque roller de Décathlon a décidé de monter en gamme pour venir se frotter à ses concurrents sur un segment déjà bien occupé.

Esthétique

Oxelo mise sur une alliance de coloris résolument urbains : le kaki, le noir et le blanc. Le mariage est plutôt réussi. Le patin dégage un aspect sobre, quasi militaire, qui fait son effet. Le choix correspond à l'univers du freeride et il a plu à nos 3 testeurs.

La coque rigide

La coque du MF900 reprend les traits du MF500 HB. Il s'agit d'un modèle à structure rigide en polyéthlène, surmontée d'un cuff.

Elle dipose de plusieurs aérations sur l'avant, le côté et l'arrière du pied. Le cuff rigide est démontable à l'aide d'une clé 6 pans. Il dispose d'un renfort pour protéger la boucle micrométrique. Cela limite également les risques d'ouvertures intempestives.

On note également la présence d'un renfort latéral qui limite les risques d'abimer la coque en cas de chute. Bonus : il est démontable, et donc remplaçable.

La partie inférieure est équipée de deux inserts en aluminium sous le talon et les orteils. Ils favorisent une meilleure transmission de la force lors de la poussée et permettent de régler plus finement la position de la platine.

Une flexion arrière/avant facile

La flexion arrière/avant se fait sans difficulté. Le patin sait se faire oublier aux pieds.

Test du roller Oxelo MF900

Le serrage : perfectible

Oxelo combine :

  • un lacet sur la partie basse du pied
  • une première boucle micrométrique sur le cou-de-pied 
  • une seconde sur la naissance du tibia.

Test du roller Oxelo MF900

Cette combinaison lacet/boucles est pratique et efficiente en freeride. Malgré tout, nous avons pourtant senti le talon se décoller un peu à l'usage. La sensation est d'autant plus marquée que le patin est assez haut. Il faut donc serrer fort l'ensemble du système pour compenser. 

Or, le serrage n'est pas si évident :

  • Le lacet peine à coulisser dans les oeillets. Seule la partie haute peut vraiment être ajustée
  • La boucle micrométrique du cou-de-pied possède une glissière qui s'avère plutôt fine et qui se tord à l'usage. Elle ne coulisse pas bien sur la partie supérieure et il n'est pas non plus aisé de bien la serrer. Elle peut faire des plis qui empêchent de la serrer à fond.
  • D'autre part, les crans de la boucle micrométrique se sont vite usés, faisant perdre de la force au serrage. C'est un défaut courant sur le marché malheureusement.
  • La boucle supérieure remplit son rôle.

Un maintien général satisfaisant

La coque et le chausson du MF900 sont très enveloppants. Le pied est globalement bien maintenu, à condition de prendre le temps de bien ajuster le serrage du lacet et des boucles micrométriques. Le patinage se fait en toute confiance. Nous avons même sollicité le patin en slalom vitesse et il a passé le test avec succès.

Un bon confort général

La première sensation que l'on éprouve en chaussant les Oxelo MF900 est la grande épaisseur du chausson amovible. Le pied est enveloppé par de nombreux rembourrages, que ce soit autour de la cheville ou même sur le dessus des orteils. C'est un peu compressif dans un premier temps, mais la sensation disparaître après 2 heures de patinage. Le fait d'avoir le pied bien pris dans le chausson et la coque est appréciable.

La platine : extrudée, réglable, un peu haute et un peu longue

Test du roller Oxelo MF900Oxelo a réalisé une platine en aluminium extrudé 6063. Son design est relativement simple. Elle ne possède pas de véritables renforts entre les parois mais elle garde malgré tout une bonne rigidité globale.

Elle dispose de 3 oblongs sur les ponts avants et arrières, ce qui offre de bonnes possibilités de réglages, d'autant plus que la coque possède 3 points de fixations grâce à des inserts en aluminium. On peut donc la régler longitudinalement et latéralement.

On constate que les deux roues arrières sont moins espacées que la roue avant. En général, ce type de configuration est utilisé pour les modèles de slalom vitesse. Nous n'avons pas ressenti de gêne liée à cette configuration inhabituelle.

Oxeloa aurait pu gagner un peu en hauteur sous la coque. Cela aurait rendu le patin plus bas et plus stable en patinage, d'autant qu'il est équipé de "grandes" roues. Le choix d'un longueur de 247 mm est sans doute lié à une volonté de garder une certaine stabilité pour des patineurs débutants. Toutefois, en réduisant l'espace entre les roues, le gain de maniabilité aurait été appréciable. La contrepartie de la longueur supplémentaire est un appui plus sûr et plus ferme qui permet de pousser plus fort.

Les roues : 110 mm 86A

Les roues proposées par Oxelo de série sont noires à l'arrière et blanches à l'avant. Nous avons eu l'opportunité de les tester sous la pluie dès la première sortie. Elles se comportent différement sur sol mouillé selon le type de revêtement. L'accroche reste correcte globalement. Il faut éviter les zones grasses comme les pistes cyclables en asphalte lisse et les voies de bus trop grasses ; l'adhérence y est devenue plus précaire et il fallait rouler en douceur.

Sur le sec, les roues accrochent bien et le roulage plutôt bon pour un produit de cette gamme de prix. On prend de très bonnes pointes de vitesse sans forcer.

Des roulements de bonne facture

Comme pour le MF500, Oxelo propose des roulements sertis 608ZZ ABEC 7, non démontables. Ils ont parfaitement tenu le choc durant les 20 km réalisés sous la pluie. Ils sont restés silencieux durant le reste du test.

Rapport qualité/prix

A 110 €, le MF900 offre un niveau d'équipement très satisfaisant qui vient concurrencer des produits qui avoisinent le double de son prix. Il dispose de quelques options de réglages et d'une qualité très satisfaisantes.

Finition

Hormis pour les boucles micrométriques un peu fragiles, l'ensemble du patin dispose d'un niveau de finition tout à fait acceptable. On apprécie les possibilités de réglages et de remplacement de quelques unes des pièces comme le cuff, les boucles et l'insert anti-abrasion sur le flanc de la coque.

Galerie photo

Liens utiles

La fiche du MF900 sur le site d'Oxelo

Test des rollers détachables Oxelo Sneak-In

Test : BitumWalker et Alfathor
Photos : Oxelo et Alfathor
Mis en ligne  le 28 January 2020 - Lu 7202 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter

Traduit par :
Laethisia Schimek est une patineuse professionnelle de l'équipe Powerslide. Elle est spécialisée dans le sprint et plus particulièrement sur 100 m où elle a été médaillée à l'occasion des championnats du Monde. Laethisia est en charge des traductions anglaises et allemande de REL !
facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB