-
Le 04 April 2005 à 00:00 | mise à jour le 05 December 2011 à 09:21

Test du Salomon Pilot V Pro 2 (2005)

Test du Salomon Pilot V Pro 2 (2005)

Après les essais du Radical 100 de K2 et du M100 de Fila, voici un troisième modèle "vitness" en 100mm de l'année 2005, le Salomon Pilot V Pro 2. Au plan esthétique, ce patin reste dans la lignée de ses prédécesseurs. En revanche, au plan technique la marque annecienne a cependant apporté quelques améliorations...
Merci à Arnaud Gicquel

Mis en ligne par 

Évaluation

La principale différence du Pilot V Pro 2 de Salomon avec ses concurrents est l'utilisation d'une platine 3x100 mm et 1x84 mm alors que les autres marques ont opté pour du 4x100mm.

Design

Au niveau esthétique, la tige reste dans la lignée des modèles antérieurs : une dominante jaune et noire bien caractéristique de la marque. Si les années précédentes Salomon nous a proposé des produits vitness dont le maintien laissait un peu à désirer, le tir a été rectifié en 2005.

Maintien

Sur le Pilot V Pro 2, le chausson est beaucoup plus enveloppant, la coque est plus rigide et plus proche du pied. Les possibilités de flexion arrière avant sont excellentes, le patin laisse une grande amplitude. Latéralement, le patin se déforme peu, on perd donc peu d'efficacité en poussée. Comme nous l'avons dit, le maintien est bien meilleur que les années précédentes.

Serrage

Le système de serrage composé d'un laçage rapide autobloquant, d'une boucle micrométrique avec sangle au niveau du coup de pied, et d'un velcro sur le haut du pied et d'un cache lacet. Le fait que les lacets soit caché est très esthétique et rassurant pour ne pas être gêné. Le laçage rapide est un peu trop contraignant au niveau du coup de pied, on sent une légère barre qui gêne si l'on serre un peu trop. Il vaudra mieux moins serrer le lacet et serrer davantage la boucle micrométrique. Sur la partie supérieure, le velcro offre moins de précision et de maintien qu'une boucle micrométrique, mais le maintien reste bon.

Confort

La semelle de propreté a été percée, tout comme la coque afin d'offrir une meilleure ventilation. En terme de confort, Salomon reste fidèle à sa réputation, le chausson est épais et moelleux.
En revanche, le taillant est un peu déroutant : il faudra opter pour une taille supérieure à la vôtre dans la mesure où le pied se retrouve compressé à l'avant et les orteils recroquevillés si l'on prend la pointure exacte.

Platine

La platine utilisée sur le V Pro 2 correspond à la base utilisée par les élites l'année dernière : la Tension S-Lab 100mm/84mm. Elle mesure 326 mm et possède une excellente rigidité grâce à ses trois ponts. On trouve deux oblongs à l'arrière et trois à l'avant, ce qui offre de multiples possibilités de réglage. C'est une bonne chose dans la mesure où la platine est un peu trop positionnée sur l'avant (test effectué sur une pointure 42). La roue arrière ne dépasse pas assez alors que la roue avant déborde presque entièrement de l'avant du pied.
La première fois que l'on chausse, on constate que le pied est quasiment à plat. Le talon est très bas par rapport aux patins de la concurrence. On pourrait presque utiliser ce châssis sur un patin U.F.S. en retirant la cale à l'arrière du patin.

Roues

Les roues de facture Salomon employées sur ce produit sont bien adaptées à l'entraînement vitesse. Leur usure est plus rapide que celle de roues spécifiquement dédiées à la vitesse mais elles correspondent bien à l'usage vitness. Elles ne partent pas en lambeau, leur usure est régulière, leur roulage est bon, le rebond également. Il faudra cependant les faire un peu sur bitume avant de les utiliser sur un sol lisse, tel qu'un revêtement en salle par exemple. On subit quelques pertes d'adhérence tant que le vernis n'a pas sauté.

Roulements

C'est Twincam qui équipe le Pilot V Pro 2 avec ses nouveaux ILQ9 : Un concept de roulements à 6 billes qui seraient plus adaptés pour le roller. Ils sont trop gras à l'origine et dégorge leur excédent sur les flasques. Les Twincams s'avèrent performant pendant quelques semaines car ils ont un très bon roulage, il est dommage qu'ils se détériorent rapidement.

Visserie

Pour finir, la visserie est simple et efficace, la platine accueille des axes de vitesse d'une seule pièce, les vis de fixation à la coque sont bombées et donnent une bonne accroche. Il juste faudra veiller à bien maintenir les contreplaques à l'intérieur de la chaussure lors des changements de position du châssis.

Conclusion

Nous avions un peu d'appréhension avant de tester ce patin. Après avoir essayé les différentes séries de TR Vitesse au cours des années précédentes, nous redoutions le manque de maintien de cette nouvelle mouture. Or, il n'en est rien, Salomon a retravaillé ses points faibles sans pour autant sacrifier le style qui a fait la signature de la marque.
Salomon a pris le parti du 3x100 mm et 1x84 mm alors que les autres marques ont misé sur le 4x100. Le Pilot V Pro possède donc un entraxe de 165mm, plus classique que le 195 mm. Le patin offre une très bonne relance, des départs vifs, il est peu encombrant et réactif. On sentira surtout la différence avec les 4x100 mm une fois lancé : le roulage est alors un peu moins bon du fait de la différence d'inertie des roues. Le 4x100mm va plus vite, le 3x100 mm est plus réactif, c'est une question de goût.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Esthétique
+ Facilité des relances
+ Entraxe de 165mm


Les moins

- Taillant
- Manque de roulage

Notes

Souplesse08/10
Maintien08/10
Serrage08/10
Confort07/10
Châssis / Platine09/10
Roulements06/10
Roues08/10
Axes et visserie08/10
Finition07/10
Rapport qualité/prix 08/10
 

NOTE FINALE :

77%

Caractéristiques techniques

Coque : Souple/dur
Chausson : Custom Fit Pro
Châssis : S Lab Tension aluminium 326mm - réglable de 8mm en largeur et 15mm en longueur
Roues : 3x100 mm et 1x84 mm Salomon 83A
Roulements : ILK 9 TK Gel Twincam
Frein : -
Serrage : Boucle micrométrique, laçage rapide, velcro, cache-lacet
Entretoises : Aluminium
Pointure : Du 36 au 47
Amorti : Pad Amortisseur
Prix : 400 Euros
Commentaire : Pas de frein
Usage conseillé : Randonnée sportive, longue distance, marathon
Produits concurrents : Fila Marathon 100mm, K2 Radical 100, Rollerblade Lightning 10

Galerie photos

Liens utiles

Test Rollerblade SpeedMachine 100 RX (2010)
Test : K2 Radical Flex (2009)
Test du Bont Semi-Race (2008)
Test du patin vitness Fila M100 (2008)
Test : Powerslide Phuzion 5 (2008)
Test du Fila M100 (2008)
Test du Rollerblade Lightning 10 (2006)
Test du K2 Radical 100 (2005)
Test de la coque Mogema Cross Trainer (2004)
Test du K2 Marathon 8.0 (2004)
Test du Fila M100 (2004)
Test du Fila FT95 (2003)
Test du Salomon TR Vitesse 3 (2003)

Merci à Arnaud Gicquel
Test réalisé par Alfathor
Mis en ligne  le 04 April 2005 - Lu 11785 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB