-
Le 22 December 2019 à 15:12 | mise à jour le 22 December 2019 à 21:36

Test de la lampe pectorale Kalenji Run Light 250

Test de la lampe pectorale Kalenji Run Light 250

A l'heure où l'hiver s'installe votre sécurité est primordiale ! Il est important d'être visible, d'être vu... et de bien voir lors de vos entraînements. L'équipe de Rollerenligne.com vous propose le test d'un lampe pectorale pour vos sorties nocturnes !

Mis en ligne par  Aurélien GACHET

Test de la lampe pectorale Kalenji Run Light 250

Notre avis en bref

La lampe pectorale Kalenji Run Light 250 nous a fait une très bonne impression. Elle offre un bon rapport qualité/prix pour une bonne variété de fonctionnalités avec notamment deux niveaux d'intensité lumineuse, un faisceau orientable et un témoin de charge qui fait aussi office de feu arrière. Elle conviendra à la plupart des pratiquants de rollers nocturnes.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ L'autonomnie
+Legereté du produit
+Le tarif
+Nombreux point de vente décathlon 

Les moins

- Puissance parfois insuffisante
- Ne suit pas le mouvement du regard comme une frontale

Fiche Technique

Marque : Kalenji
Modèle : Run light 250
Intensité lumineuse : 125 / 250 lumens pour la pectorale + 3 LEDs clignotantes sur le boitier
Autonomie : 2H30 heures à 250 lumens et 5h à 125 lumens
Résistance à la pluie : IPX4
Durée de vie: 500 cycles de charge / décharge
Masse : 165 grammes
Coloris disponibles : noir/gris ou blanc/vert
Prix public recommandé : 39,99 Euros
Livré avec : casquette anti-éblouissement

Le test en détail

Kalenji, marque de Décathlon, a récemment lancé la seconde mouture de sa lampe pectorale dédiée à la course à pied nocturne.

Modalité de test

Nous avons testé la lampe pectorale Kalenji Run Light 250 lors de cinq sorties nocturnes en ville et en campagne, en roller et en course à pied.

Installation

Avec ses 2 sangles élastiques la mise en place de la Run Light 250 se fait facilement. La nouvelle version propose des pinces pour accrocher votre lampe à un sac.

Sécurité renforcée

Les sangles élastiques sont équipées de bandes réfléchissantes fin pour une plus grande sécurité.

Maintenance

La batterie se trouve dans le dos dans un boitier assez léger qui est équipé de 3 LEDS supplémentaires pour assurer une meilleure visibilité arrière. La lampe pectorale Kalenji Run Light 250 est fournie montée et avec un cordon USB de chargement. Comptez 5 à 6 heures pour recharger intégralement la lampe.

Choisissez votre intensité

Les 3 leds rouge indiquent votre présence mais également le niveau de charge de votre lampe. La lampe Run light 250 de Kalenji propose deux modes d'éclairage de 250 lumens et 125 lumens (mode économie). La durée d'utilisation oscille entre 2h30 et 5 heures selon le niveau de puissance que vous choissiez.

A l'usage

Avec environ 165 grammes sur la balance, cette lampe pectorale sait se faire oublier à l'usage, d'autant plus qu'elle ne se balance pas et nous bouge pas à l'utilisation grâce aux élastiques qui la tiennent en place.

Contrairement à une frontale, votre lampe ne suis pas votre regard et l'orientation de votre tête, il faut donc s'y habituer. Vous aurez par exemple un peu plus de difficulté à éclairer les alentours de votre lieu de passage, vous éclairez uniquement devant vous, et pas sur les côtés.

La pectorale a l'avantage de ne pas ajouter de surpoids sur le casque, et de ne pas le faire bouger à l'usage. Autre avantage de la pectorale, la lumière écrase moins les reliefs du sol, on voit mieux les détails par terre car la lumière est plus rasante.

En pratique urbaine, le mode économie conviendra mais dès la sortie des villes. Il peut être utilisé pour rester visible en agglomération et pour quelques passages obscures. Il est conseillé de mettre le mode "classique" pour un vision confortable hors agglomération. Le faisceau de la lampe est orientable en hauteur et ne bouge pas une fois sélectionnée. On appuie une ou deux fois sur la lampe pour choisir son intensité d'éclairage.

Durant nos sorties en campagne, la lampe a fait le job mais nous aurions aimé pouvoir voir un peu plus loin que les 20 mètres éclairés devant nous.

Nous vous rappellons que vous pouvez compléter votre équipement avec des gilets réfléchissants et que d'être vu par les autres usagers est primordial.

Liens utiles

Test du gilet réfléchissant/lumineux X-Glow Black

Test du gilet réfléchissant/lumineux U-Road Sport Uglow

Le site de Décathlon

Voir le communiqué de presse du produit

Texte et Photos : Sanglier76
Relecture : Alfathor

Mis en ligne  le 22 December 2019 - Lu 1098 fois

Mis en ligne par :
Bénévole sur REL et Spotland depuis plusieurs année je pratique le roller depuis 2008 au Skate Club Lorrain d'Hettange-Grande. Ces dernières je me suis orienté vers la pratique de la longue distance et des courses en solo. Je gère Spotland et effectue quelques articles et news sur REL, un juste retour de ce que m'a apporté ce site.

Site web facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB