-
Le 27 June 2019 à 21:06 | mise à jour le 30 June 2019 à 16:48

Interview : Martin Ferrié (EOSkates World Team)

Interview : Martin Ferrié (EOSkates World Team)

Martin Ferrié a rejoint la catégorie senior l'année dernière et a remporté le titre de Champion de France de la course à éliminations. Le patineur du Team EOSkates, quadruple champion du monde junior, fait preuve d'une polyvalence qui lui permet de s'aligner sur une grande variété de courses. Il ambitionne d'aller se frotter aux grands noms de la discipline. Portrait...

Mis en ligne par  COMMUNIQUE DE PRESSE

L'interview en vidéo

L'interview en texte

Bonjour, je me présente : Martin Ferrié, j'ai 21 ans. Je suis 4 fois Champion du Monde junior. L'année dernière, pour ma première année en senior, j'ai terminé champion de France de la course à éliminations. J'ai aussi été Champion d'Europe avec une petite mésaventure.

Qu'est-ce qui t'a amené au roller ?

J'ai découvert le roller parce que j'étais hyperactif, à l'âge de 2 ans et demi. Dans ma petite ville de Launac, l'un des rares sports était le roller. De fil en aiguille, j'ai continué.

As-tu testé d'autres pratiques ?

J'ai essayé le football mais je ne suis pas adepte des sports collectifs, un peu de rugby aussi, mais j'avais du mal à garder mon calme. Du coup, je suis resté au roller.

Pourquoi la vitesse et pas une autre discipline du roller ? 

La sensation de vitesse est unique. C'est ce qui me plait le plus. Je ne me suis arrêté depuis mes deux ans et demi, ça fait plus de 18 ans. Je me suis entraîné, mais pas depuis tout petit. J'avais un bel avantage quand j'étais jeune grâce à ma taille. Je me suis entraîné sérieusement à partir de la catégorie cadet 2.

Martin Ferrié en fente avant (photo : Dixs Pixels)

A partir de quel moment as-tu eu des résultats ?

Depuis mon premier championnat de France où j'ai fait ma première médaille. La deuxième année, j'ai fait mon premier titre. J'avais déjà plusieurs titres dans les catégories jeunes. J'essaie de continuer.

Quelles sont tes distances favorites ?

Ma distance de prédilection est la course à éliminations. C'est l'une des plus belles parce qu'il y a beaucoup de placement, qu'il faut aller vite, surtout à la fin. Après, j'affectionne également le marathon parce que c'est une belle course. J'apprécie aussi tout particulièrement le 1000 m. Je fais aussi de la course à points où j'ai réussi à être Champion du Monde Junior mais ce n'est pas ma distance de prédilection. Ce n'est pas celle où je suis le meilleur. J'ai aussi fait du 500 m et du chrono auparavant. A partir du moment où on va très vite sur les rollers, on peut se permettre de s'aligner sur de nombreuses distances. Cependant, en vitesse, je n'ai pas le niveau.

Le marathon est une distance qui m'attire mais j'ai du mal à rivaliser avec les cadors qui sont un ton au dessus. En course à pied, en marathon, on voit très peu de jeunes percer. L'âge joue, mais il y a aussi la maturité, la science de course. J'essaie de combler mon retard physique. J'ai une grosse pointe de vitesse mais je fais au mieux pour rattraper mon retard le plus vite possible.

Quelles études fais-tu ?

Je suis en BTS logistique. J'aimerai le terminer cette année. J'avais la possibilité de le terminer en 4 ans mais je tente de le faire en trois ans. Après j'aimerai faire une licence et un master 1&2 pour assurer mes arrières.

Que représente la pratique du roller pour toi ?

Le roller c'est une passion. Je ne suis pas rémunéré ni professionnel. J'aime ce que je fais. Je peux mener mon double projet étude et roller. C'est mortel comme on dit ! J'ai eu l'aide du CREPS de Nantes pour obtenir des horaires aménagés.

Quels sont tes objectifs pour la saison ?

Etant donné que j'ai été blessé pendant 5 semaines au genou et que je viens de subir une grosse chute, on ne va pas se mentir,  ça fait quelques semaines d'entrainement en moins. L'objectif de base était les World Roller Games 2019 à Barcelone, qui étaient vraiment super importants. Je vais essayer de me battre avec les armes que j'ai à ce moment T. Il y a aussi les Championnats d'Europe qui sont décalés dans la saison, ça me laisse deux mois d'entrainement en plus. L'année prochaine, en 2020, j'espère avoir ma première médaille senior, si ce n'est plus, aux Championnats du Monde.

Martin Ferrié au coude à coude avec Nolan Beddiaf

Comment as-tu rencontré la marque EOSkates ?

C'est grâce à mon super pote Flavien Foucher. Il était chez eux avant moi. On s'entendait bien, il voulait qu'on courre ensemble, ça s'est fait l'année suivante et on ne s'est plus quittés. 

Comment vois-tu ton avenir dans le roller ?

Sur le court terme, cela peut être un projet de vie. On peut être professionnel. Il y en a dans le milieu comme Bart Swings ou Nolan Beddiaf. Cela reste mineur mais il faut faire partie du top niveau. C'est pour ça que je continue mes études.

"Le sport, ça peut s'arrêter du jour au lendemain avec une grosse blessure et s'il n'y a pas de solution de repli, ça peut être très compliqué."

C'est pour ça que je mène un double projet. En plus, j'ai besoin d'aller à l'école pour changer d'air. Je ne suis pas capable de faire du roller à 100%. ça me permet de penser à autre chose, ça me permet d'arriver à l'entraînement et d'être super carré, pointilleux.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de course ?

Il y en a plusieurs ! On se souvient bien évidemment des victoires. En cadet, je suis tombé sur route, lors d'une course à éliminations, je suis parvenir à remonter sur le peloton, à ne pas me faire éliminer et à l'emporter. Il y a aussi mon premier titre de champion du Monde en individuel. L'année dernière, j'ai fait mon premier titre de Champion de France sur piste après une année difficile où on m'a mis pas mal de bâtons dans les roues.

Aux Euros, j'ai gagné, mais je me souviens aussi du pire où on me disqualifie. Je n'ai toujours pas de réponse à l'heure actuelle. Aujourd'hui on peut voir qu'il y a du live et que la vidéo n'est toujours pas utilisée, ça me fait poser des questions...

Martin Ferrié dans le peloton (photo : Cécile Vincent)

Tu serais favorable à l'utilisation de la vidéo dans l'arbitrage ?

Si c'est utilisé à bon escient oui. On est dans un univers technologique. En football, c'est utilisé. Evidemment l'erreur reste humaine. En rugby par exemple, on est capable d'entendre l'arbitre expliquer aux joueurs ce qu'il a fait, au foot, on ne le voit pas. Dans le cas de ce qui m'est arrivé, ça aurait été intéressant de connaître la raison de ma disqualification, d'expliquer aux patineurs pour pas que ça ne se reproduise. Je crois que je ne le saurais jamais.

Comment vois-tu l'avenir du roller ?

Le roller course a eu un grand boom dans les années 1990 à 2005 avec un gros essor du roller de vitesse, ça s'est estompé. Aujourd'hui on voit plusieurs équipes sur les courses, ça semble se redévelopper. Il y a de grands marathons comme le marathon de Berlin ou le marathon de Paris, ça fait de la promotion à notre sport. Il y a toujours du potentiel. A nous patineurs de le promouvoir avec la fédération et les sponsors.

Des remerciements ?

Je voudrais remercier mes parents qui me suivent depuis tout petit, mais aussi mon frangin, parce que je sais que je prends pas mal de place ! Merci aussi à ma copine, à tous ceux qui me suivent. Merci à mes sponsors, Jean-Stéphane Sierra et EOSkates, qui me suivent depuuis longtemps... Pierre. Arnaud aussi. Il se reconnaîtra certainement. Je sais que je peux être chiant mais les forts caractères, ça peut être intéressant !

Fiche technique

Martin Ferrié et le team EOSkates au Trocadéro (photo : EOSkates)Nom : Ferrié
Prénom : Martin
Date de naissance : 18/01/98
Lieu de naissance : Brou-Sur-Chantereine (77)
Taille : 179 cm
Poids : 67 kg
Pays : France
Vit à : Nantes (44)
Premiers pas sur les patins à : 2.5 ans a Launac
Catégorie : Sénior
Travail / études : BTS Logistique, en septembre licence
Point fort : assez rapide les fins de courses
Point faible : Physique et moi-même
Dernier film vu : Creed 2
Musique préférée : Monster Meg&Dia Gotaga
Jeux vidéo : Call of duty/Fornite
Livres : ...
Aime : La vie
N'aime pas : Ne rien faire
Qualités : Franc, honnête
Défautd : Un peu nerveux, impatient
Club : ASTA Nantes
Equipe : EOSkates
Langues parlées : Français

Palmarès

  • 30 fois Champion de France
  • 4 fois Champion du Monde junior
  • 10 fois Champion d'Europe
Photos : EOSkates
CHV1973 (Cécile Vincent)
Diccon Scrivens (Dixs Pixels)
Mis en ligne  le 27 June 2019 - Lu 996 fois

Mis en ligne par :
Le communiqué de presse est le meilleur ami du journaliste en panne d'inspiration ! Merci à l'ensemble des clubs qui nous font parvenir des informations sur leurs événements à venir, leurs résultats de matchs ou de courses et bien d'autres choses utiles à partager...

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB