-
Le 30 March 2019 à 15:03 | mise à jour le 14 April 2019 à 18:48

Test des rollers freeride Powerslide One Zoom 100

Test des rollers freeride Powerslide One Zoom 100

Initialement conçu pour les patineurs débutants, le Powerslide One Zoom 100 trouverait finalement son public chez les patineurs freeride de niveau intermédiaire et avancé. Nous avons dégotté une paire de ce nouveau venu dans les gammes freeskate de la marque Allemande pour voir ce qu'il a dans le ventre...

Mis en ligne par  Vernon SULLIVAN

Le nouveau modèle freeskate de Powerslide au banc d'essai

Notre avis en bref

Le Powerslide Zoom 100 répondra aux attentes des patineurs débutants et de niveau intermédiaire en roller freeride. C'est un patin polyvalent, utilisable aussi bien en déplacement urbain, qu'en freeride et pour une pratique occasionnelle du slalom. Il trouve ses limites dans le maintien au niveau du coup de pied : la boucle manque d'accroche et le talon se soulève légèrement. Il se démarque de ses concurrents par la qualité de sa platine Trinity, ainsi qu'en proposant 3 roues de 100 mm à un tarif attractif.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Le confort du chausson amovible
+ La platine compacte et rigide
+ Rapport qualité/prix
+ Le centre de gravité bas
+ boucle micrométrique et sliders remplaçables

Les moins

- Boucle micrométrique du coup de pied
   parfois difficile à défaire et qui saute
- Look un peu trop "jouet"
- Finition des roues
- Absence de zones pour se caler sous la coque

Fiche technique

Test Powerslide One Zoom 100

Marque : Powerslide
Modèle : Zoom 100
Année : 2019
Coque, tige, cuff : rigides en plastique renforcé de fibre de verre (GFRP) thermoformable
Hauteur du patin : 32 cm en taille 41/42 EU
Rigidité : importante, à la pointe comme au talon (selon Powerslide)
Souplesse arrière/avant du cuff : moyenne à haute
Maintien du cuff : moyen
Serrage : lacets, boucle micrométriques PS Classic
Chausson : MyFit Basic Dual
Semelle de propreté : EVA
Montage : Trinity 3 points
Platine : Powerslide Elite Aluminuim moulée et usinée CNC de 9.1 pouces (231 mm)
Axes : simples type courses de 8 mm à empreinte hexagonale de 4 mm
Taille de roue maximale : 100 mm
Roues : Powerslide Hurricane 100 mm 86A
Roulements : WCD Wicked ABEC5 608Z standard en acier chromé (semi-ouverts)
Entretoises : aluminium 8 mm
Lubrication : graisse
Frein : optionnel HABS (ajustable en hauteur)
Pointures disponibles : EU 37-46, US 4-12
Masse : 1650 grammes en 41/42EU
Prix public constaté : 169 €
Livré avec : clé

Usage recommandé : pratique du roller freeride pour un usage régulier de niveau débutant à intermédiaire

Produits concurrents : Oxelo MF500 HB, Powerslide One Imperial 80, FRX 80, FRX310

Le test en détail

Powerslide élargit ses gammes de roller freeride avec la série des "One". Le Zoom 100 en fait partie. Selon la marque allemande, ce patin d'entrée de gamme se destine plutôt aux patineurs débutants mais les pratiquants avancés y trouveraient aussi leur compte. Il faut savoir que les tailles fonctionnent par deux dans cette gamme : 39/40, 41/42, 43/44, etc. La marque joue sur l'élasticité de la pointe du chausson pour garantir le confort.

Test Powerslide One Zoom 100

La coque

Test du Powerslide One Zoom 100Powerslide propose une coque de nylon renforcée de fibre de verre (GFRP). Les couleurs rouges et blanches ne passent pas inaperçues : elles donnent un côté "jouet" au Zoom 100, alors que des teintes plus sombres auraient eu un rendu plus urbain. Elle est peu ventilée hormis deux ouïes sur les côtés.

La coque est surmontée d'un cuff articulé riveté. Elle possède aussi des renforts latéraux dévissables et remplaçables, une bonne chose pour les acharnés de cess-slides. La structure de la partie basse de la coque a été renforcée par des bourrelets qui accroissent la rigidité. Elle est creusée pour accueillir les roues de 100 mm. Grâce au système Trinity, le centre de gravité est vraiment plus bas et on gagne en stabilité.

Les patineurs issus du street regretteront l'absence de parties plates sous la coque qui leur auraient permis de se caler plus facilement sur des barres ou des murets. Cela se concilie difficilement avec le montage Trinity.

Flexion arrière/avant

Le cuff du Zoom 100 sait parfaitement se faire oublier. On peut pousser sans problème, il accompagne bien le mouvement lors de la flexion avant.

Un bon maintien général

La coque est assez enveloppante. Si le maintien est plutôt bon dans l'ensemble, on ressent toutefois un léger flottement au niveau de la cheville et du coup du pied, comme si le talon se décollait un peu. On verra plus loin que c'est lié à la boucle micrométrique.

Un confort général satisfaisant

Nous avons été agréablement surpris par le confort de ce patin à coque. On ne ressent aucun point de pression. Le chausson MyFit accueillera vos petons dans les meilleures conditions. Il est amovible et peut donc être lavé séparément du patin.

Le serrage : perfectible

Il comporte un lacet blanc sur toute la hauteur de la coque et deux boucles micrométriques sur le cou-de-pied et le bas du tibia. La boucle micrométrique du coup de pied dispose d'un renfort plastique qui protège le système de serrage à crans.

Le serrage est correct dans l'ensemble mais on notera tout de même quelques points à améliorer :

  • Le lacet ne coulisse pas suffisamment, il faut prendre le temps de le serrer niveau par niveau, de bas en haut
  • La boucle micrométrique sur le coup de pied ne peut pas être serrée à fond. Les crans sautent au bout d'un moment. On perd donc en précision.
  • Au début, on a eu quelques difficultés à desserrer cette boucle centrale. Le système se rôde au fil des utilisations.

Test du Powerslide One Zoom 100

La platine : courte, maniable, réactive

Powerslide a opté pour une platine courte 3x100 mm de 231 mm. Sa surface noire est légèrement granuleuse, comme si elle avait été sablée. Elle serait en aluminium moulée/usinée mais ressemble à une platine magnésium moulée. Elle possède une structure originale aux nombreuses courbes qui rappellent un ancien modèle de platine de roller course de référence chez Powerslide : la Core Icon. Son design est plutôt réussi.

Elle s'avère très rigide malgré l'épaisseur modérée de ses parois. Elle doit cela à de nombreux ponts de renforts répartis sur sa longueur. On constate cependant un jeu entre l'ensemble roues/roulements et la platine.

Test Powerslide One Zoom 100

Les roues : adhérence en slide, manque d'accroche en fin de poussée

Powerslide a misé sur des roues Hurricane de 100 mm de diamètre et 86A de dureté. Ce compromis est plutôt agréable en déplacement urbain : la roue possède un bon roulage, elle ne s'écrase pas sous la poussée. Leur noyau en étoile à 7 branches droites, assez classique, a fait ses preuves au fil des années. Il procure rigidité et solidité. La roue s'avère réactive grâce à sa dureté. Il faut l'user un peu pour commencer à déclencher des slides. Elle accroche bien, même en cas de changement de direction brusque. Pourtant, on perd l'accroche en fin de poussée quand on accélère et les appuis peuvent devenir fuyants. C'est une caractéristique assez typique des roues mono-densité qui ne s'écrasent pas autant que des roues à double densité.

En termes de finition : la liaison entre le noyau et le sur-noyau aurait mérité un peu plus d'attention (suivre la flèche sur la photo ci-dessous). On voit quelques creux qui pourraient faire déjanter la roue Spinner à terme. On note aussi la présence de quelques résidus de matière sur la surface du noyau. En revanche, le polyuréthane est bien lisse.

L'usure est lente donc vous les aurez pour un bon moment aux pieds.

Test Powerslide One Zoom 100

Des roulements fiables

Les Powerslide One Zoom 100 sont équipés de roulements 608Z semi-ouverts de norme ABEC5 et de marque Wicked. Ils procurent une glisse fluide et silencieuse. Ils résistent assez bien aux réceptions de sauts.

Test du Powerslide One Zoom 100

A l'usage

Le montage 3x100 mm de 231 mm est vraiment maniable. Les roues dépassent à peine sur l'avant et l'arrière. On passe d'avant en arrière sans réfléchir. Les changements de direction se font en toute fluidité.

Nous avons testé le Zoom 100 en déplacement urbain, mais aussi en slalom. Au démarrage, quand on pousse fort, notamment sur les départs de speed, on sent la déformation de la coque qui absorbe l'énergie. Le Zoom 100 s'avère donc un peu poussif quand on le sollicite vraiment. Cela pourrait s'améliorer en mettant une boucle micrométrique avec plus d'accroche et qui réduirait le flottement une fois serrée à fond. En slalom freestyle, les figures sur les pointes et en wheeling passent bien grâce à un maintien général satisfaisant.

La platine a bien réagi aux divers sauts que nous avons pu faire. Elle sera largement assez solide pour le public auquel elle s'adresse. Les roues se comportent bien dans l'ensemble : elles adhèrent bien pourvu que vous ne preniez pas trop d'angle.

Test du Powerslide One Zoom 100

Vidéo de présentation du produit par Powerslide (en anglais)

Liens utiles

Le Zoom 100 sur le site officiel de Powerslide

Photos : Powerslide et REL
Mis en ligne  le 30 March 2019 - Lu 3707 fois

Mis en ligne par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB