-
Le 25 March 2019 à 13:03 | mise à jour le 25 March 2019 à 15:11

Interview : Florian Petitcollin - la passion du roller sous toutes ses formes

Interview : Florian Petitcollin - la passion du roller sous toutes ses formes

Florian Petitcollin est un touche à tout du roller comme on en trouve peu. En plus d'être curieux d'un grand nombre de disciplines, le patineur Dijonnais excelle dans nombre d'entre elles : il a décroché de nombreux titres en skatecross, en hauteur pure et des podiums en course ou encore au Redbull Crashed Ice. Rencontre...

Mis en ligne par  Aurélien GACHET

Florian Petitcollin passé au crible

Bonjour Florian, comment as-tu découvert le roller ?

A l'âge de 14 ans, alors que je pratiquais le hockey sur glace, un petit skatepark s'est créé dans la commune où j'habitais, juste à côté de Dijon. Ça a été l'occasion de tester le roller durant l'été et j'ai tout de suite accroché. Dans la foulée, le skatepark indoor de Dijon a ouvert, ma soeur m'y a emmené et je suis devenu accro...

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

On pourrait presque dire que tu es un « décathlonien du roller » tant tu pratiques de nombreuses disciplines ; lesquelles et par laquelle as-tu débuté ?

On peut dire ça ! J'ai commencé en 2003 par le roller freestyle en skatepark. J'avais déjà les bases du patin puisque cela faisait plusieurs années que je jouais au hockey sur glace. Le freestyle a été ma seule discipline pendant de nombreuses années.

En 2012, j'ai repris la responsabilité de la section roller hockey de mon club, dans lequel je suis entraîneur/joueur.

En 2014, j'ai découvert le skatecross à l'occasion d'une étape des World Skatecross Series qui était organisée durant le Roller Marathon de Dijon. Je suis tombé dedans comme ça. La même année, je découvre la hauteur pure, totalement par hasard. L'inscription était gratuite au concours de saut lors d'une étape de skatecross, j'ai participé pour le fun, j'ai kiffé et je me suis alors lancé dans le circuit.

En 2017 j'ai participé à ma première course sur glace avec les célèbres Redbull Crashed Ice. C'était juste ouffissime ! J'ai alors décidé de suivre une grande partie de la saison de glace en 2018.

Toujours en 2018, je me suis essayé pour le fun à la vitesse, plus particulièrement au 100 m. Mon directeur de club avait repéré mes qualités explosives et m'a demandé de venir faire des tests sur cellule avec le pôle à Dijon. Mes temps semblaient correct. Il m'a alors inscrit sur les championnats de Bourgogne... que j'ai gagné. Malheureusement, je n'ai pas pu aller aux Championnats de France roller course cette année-là puisque la date était en même temps que les Championnats de France de skatecross et de hauteur pure. Quand on pratique plusieurs disciplines, il faut faire des choix... même si j'aimerais pouvoir tout faire. Néanmoins, j'ai pu participer à l'étape du 100 m de Rennes sur Roulettes aux côtés de Gwendal Lepivert et Edwin De Souza, des stars du speed skating ! Et c'était vraiment cool !

Voilà du coup je pratique freestyle, skatecross, hauteur pure, inline hockey , et plus pour le fun 100m et Ice cross !

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

Quelle serait ta discipline roller préférée et pourquoi ?

Hum ... je kiffe vraiment de tout faire. Les sensations sont différentes dans chaque discipline. Je cherche juste à me faire plaisir, à trouver des sensations, et je suis sans cesse à la recherche de nouveau challenge ! Je n'aime pas la routine !

Y-a-t-il d'autres pratiques que tu aimerais essayer en compétition ?

Oui, si j'avais le temps je me serais essayé au handball et/ou à l'ultimate.

Pratiques-tu d'autres sports que le roller en parallèle pour le plaisir ou pour ta préparation ?

Pour ma préparation je fais beaucoup de musculation. Elle fait partie intégrante de mon plan d'entraînement. Sinon, j'adore tous les sports ; donc régulièrement on se retrouve entre potes pour faire un foot, un basket, un ultimate...

Quelle est ton activité professionnelle ?

Je suis éducateur sportif pour la ville de Dijon où j'enseigne différents sports. Parallèlement, je suis moniteur de Roller pour le club AM Sports. Je gère principalement le fonctionnement des sections roller hockey et roller freestyle. J'interviens également sur les cours enfants et adultes, que ce soit en initiation ou en perfectionnement.

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

Comment-tu la concilies ta vie professionnelle avec ta pratique du roller ?

C'est parfois facile, parfois difficile ... J'ai la chance d'allier mon sport et mon activité professionnelle. Du coup c'est un kiff toute la journée de pouvoir enseigner quelque chose qui me passionne. Maintenant, les périodes où je m'entraîne beaucoup en vue des grosses compétitions c'est très fatigant...

A quoi ressemble une journée type pour toi ?

C'est assez simple. En général, le réveil sonne à 7h30, petit déj' rapide et j'enchaîne directement par une séance de préparation physique, quand c'est la périodes de prépa' pour les grands championnats. J'ai la chance d'avoir pu faire une petite salle de musculation bien complète dans mon sous-sol. Cela me permet de gagner beaucoup de temps dans ma journée. Ensuite, je suis au travail à 9h00. Le midi je m'entraîne 3 fois par semaine puis je retourne travailler. Et le soir, j'enchaîne cours de roller avec le club et entraînement. Je termine en règle général entre 21h00 et 22h00. Ce sont donc des journées très chargées, mais quand on est motivé et que l'on a des objectifs c'est abordable.

Y a-t-il un ou une sportive qui t'inspire ?

Non pas un en particulier, mais je pense que tous les grands champions sont une source d'inspiration.

Que représente la pratique du roller pour toi ?

Beaucoup de choses car grâce au roller j'ai vécu des expériences magnifiques. Des sélections en Equipe de France, la possibilité de voyager, de faire des rencontres, de prendre du plaisir... Il m'a aussi permis de construire ma vie professionnelle et aujourd'hui je suis épanoui dans tout ce que je fais.

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

Parles-nous de ton club...

AM Sports, c'est un gros club de Roller dirigé par Thomas Dauvergne. Il possède un BE2 Roller. Il est à l'initiative du Roller marathon de Dijon, Thomas a été sacré champion du monde master de marathon chez lui, il y a quelques années de ça. C'est un passionné de glisse qui m'a guidé et soutenu dans tous mes projets avec ce club. Aujourd'hui on est quasiment à quatre cent licenciés. Le but pour nous est de promouvoir le roller dans toutes ses disciplines. On a actuellement un sacré panel puisqu'on propose des cours initiations et perfectionnement pour les enfants et adultes. L'idée est de pouvoir rediriger les jeunes vers des sections plus spécifiques par la suite suivant leurs envies. On a du roller hockey jeunes et adultes, du freestyle skatepark, du skatecross et de la hauteur pure. Notre section vitesse a vu émerger de grands champions comme Doucelin Pedicone. Dernièrement, le club a ouvert une section roller derby gérée par Aurélien Narmantowicz et Léna Vautrin. Elle accueille jeunes et adultes . Si vous êtes dans la région, n'hésitez pas à venir nous voir, nous vous accueillerons avec grand plaisir.

Est-ce que tu bénéficies d'infrastructures spécifiques pour t'entraîner ?

J'ai la chance d'être soutenu par la ville de Dijon. Une ville sportive qui se soucie de ses athlètes. Du coup, j'ai de multiples créneaux au skatepark de Dijon (indoor), ce qui me permet d'avoir des entraînements réguliers dans une structure de qualité.

Quel est le meilleur souvenir de ta carrière ?

Il y en a tellement ! La question est difficile ... On peut dire que la saison 2018 a été riche en émotions puisqu'en l'espace de 3 semaines, j'ai décroché deux titres de champion du monde dans deux disciplines différentes. Début Juillet 2018 aux Pays-Bas sous les couleurs de l'Equipe de France, je remporte la compétition de hauteur pure et je deviens pour la première fois champion du monde. Après deux années à m'être placé sur la deuxième marche, je réussis enfin à remporter ce titre. Trois semaines plus tard, se déroulait les championnats du monde de skatecross à Peschiera (Italie). Organisé par les WSX (World Skatecross Series), je remporte mon troisième titre consécutif dans cette discipline. Et va savoir pourquoi... celui-ci m'a fait pleurer. Peut-être la pression qui se relâche d'avoir enchaîné deux événements majeurs en si peu de temps ! Deux titres dans le même mois, c'est vraiment cool et je sais pas si j'aurai l'occasion de remettre ça. Mais en tout cas, je me donne les moyens pour réussir.

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

Le pire souvenir ?

J'ai eu beaucoup de bobos, notamment du côté freestyle. J'ai chuté sur un garde corps (barrière de sécurité) lors d'une rotation en flatspin (un flip désaxé). J'ai chuté la tête la première sur la barrière sur laquelle dépassait une jolie vis. Fracture du nez et 32 points de sutures... Sympa ! Outre le fait de la cicatrice pas cool, depuis, j'ai eu pas mal de complications sur les sinus et çà a été un peu galère.

Quels sont tes objectifs pour la saison ?

Je suis champion du monde en titre en skatecross et hauteur pure. L'idée c'est de garder ces titres au chaud à la maison (rires) ! Je suis déjà bien lancé dans ma préparation et en ce moment je me sens plutôt bien. La première coupe du Monde de skatecross que j'ai faite à Caen en février dernier m'a permis de me tester. Je signe le meilleur temps des qualifications et je gagne la compétition lors des phases de courses. Les championnats du monde auront lieu fin août en Espagne.

Du côté du saut, début avril, je serai sur un stage France en vue des sélections pour les Roller games de Barcelone (Espagne). Je suis également plutôt bien sur mes entraînements en ce moment et j'ai pour objectif de signer un nouveau record personnel durant cette saison. En tout cas je bosse dur pour y arriver.

Des projets roller pour le futur ?

C'est important pour moi d'œuvrer au développement de nos disciplines. Donc des projets, il y en aura ça c'est sûr !

Comment vois-tu l'avenir du roller ?

C'est un sport ludique et accessible. Tant qu'il y aura des personnes motivées pour oeuvrer au développement, cela ne peut qu'être bénéfique pour le roller. Le roller aux Jeux Olympiques ce serait également fou et cela apporterait une nouvelle dimension à notre sport.

Tribune libre : si tu souhaites ajouter quelque chose dont on n'a pas parlé...

Je tiens à remercier tous ceux qui me soutiennent sur les réseaux de près ou de loin. Merci à mes sponsors qui me permettent chaque année de suivre les compétitions dans le monde entier. Et finalement merci à REL pour ce que vous faites pour notre sport.

Florian Petitcollin - votre vie en mouvements

 

Fiche technique

Nom : Petitcollin
Prénom : Florian
Date de naissance : 11 juillet 1988
Lieu de naissance : Dijon (21)
Taille : 180 cm
Poids : 80 kg au poids de forme, sinon tu peux rajouter 5 kg ! (rires) Pays : France
Vit à : Dijon (21)
Premiers pas sur les patins à l'âge de : Je m'souviens pas.
Catégorie : Senior élite
Études : STAPS
Point fort : Le mental
Point faible : Impatient
Dernier film vu : Qu'est ce qu'on a encore fait au Bon Dieu !
Musique préférée : Eminem - " Lose Yourself "
Jeux vidéo ? Occasionnellement , un petit FIFA entre potes
Livres lus : Wooowww ... je ne lis pas beaucoup
J'aime : Les sports de glisse en général
Je n'aime pas : Perdre
Qualité : Persévérant
Défaut : éternel insatisfait
Club / équipe : AM Sports Dijon
Tricks préférés : Flatspin
Langues parlées : Français et Franglais
Alcool ou jus de fruit ? Il y a des fruits dans l'alcool
Plage ou montagne ? J'adore les deux
Matin ou le soir ? Matin
Fromage ou dessert ? Dessert
Rap, métal ou techno ? Rap
Football ou rugby ? Football
Platine flat ou freestyle ? Freestyle

Palmarès

  • 3 fois champion du monde de skatecross 2016-2017-2018
  • 1 fois champion du monde de hauteur pure 2018
  • 2 fois champion du monde de hauteur pure 2016-2017
  • 1 fois champion d'Europe de hauteur pure 2017

Liens utiles

Photos : Redbull, Votre vie en Mouvements
et droits réservés
Mis en ligne  le 25 March 2019 - Lu 920 fois

Mis en ligne par :
Bénévole sur REL et Spotland depuis plusieurs année je pratique le roller depuis 2008 au Skate Club Lorrain d'Hettange-Grande. Ces dernières je me suis orienté vers la pratique de la longue distance et des courses en solo. Je gère Spotland et effectue quelques articles et news sur REL, un juste retour de ce que m'a apporté ce site.

Site web facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB