-
Le 15 January 2019 à 22:01 | mise à jour le 14 January 2019 à 22:36

Le roller : vecteur d'émancipation des femmes dans l'Angleterre victorienne

Le roller : vecteur d'émancipation des femmes dans l'Angleterre victorienne

A une époque où la société britannique corsetait les relations hommes / femmes, les skatings rinks ont constitué un espace de liberté à nul autre pareil, favorisant les rapprochements des deux sexes...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

La place de la femme dans la société Britannique au XIXème siècle

Patin pour femme de l'époque victorienneL'époque victorienne s'étire de 1832 à 1901. L'Empire Britannique étend son influence sur une grande partie du globe. Au plan technique et industriel, elle est marquée par de nombreuses innovations, tout comme dans les sciences et la littérature. La puissance de l'Empire Britannique constraste avec la misère sociale dans le pays. C'est une période de combat pour les droits civiques. Le chartisme voit des millions de personnes se battre pour tenter d'instaurer le suffrage universel.

Les droits des femmes sont identiques à ceux des mineurs

A l'instar des enfants, une femme marié n'a ni le droit de vote, ni celui de porter plainte ou de posséder des biens. La société relègue la femme à une icone sainte et éthérée de pureté que le maquillage ou les plaisirs de la chair ne doivent pas souiller. Les belles parures sont socialement réprouvées, tout comme les vêtements laissant apparaître la peau. Pour les hommes comme pour les femmes, les valeurs morales sont répressives quant à la tenue vestimentaire. La loi considère que l'homme doit protéger sa femme et que cette dernière doit obéir à son mari.

"Cantonnée dans un rôle de mère et de maîtresse de maison, la femme du début du xixe siècle au Royaume-Uni n'a ni le droit d'occuper un emploi (hormis dans l'enseignement), ni celui de posséder un compte bancaire de dépôt ou d'épargne."

Un homme peut demander le divorce s'il considère que sa femme est "impure". En revanche, le fait qu'il fréquene des prostituées ne pose aucun problème.
Des mouvements pour le droit des femmes naissent dans la société britannique, notamment pour permettre aux femmes d'avoir des biens à leur nom, ainsi que le droit de vote et le droit à l'éducation. Les femmes sont écartées des matières scientifiques et littéraires. Leur éducation les prépare à leur rôle de mère et de maîtresse de maison.

Les skatings rinks : des espaces de sociabilité et de relative liberté

L'Angleterre a vu sortir de terre quelques uns des premiers skating rinks en 1857. En 1876, selon Sam Nieswizski, on en comptait plus d'une soixantaine dans Londres et sa banlieue. Et qui l'eut cru, ces lieux facilitèrent le rapprochement des hommes et de femmes. Le patinage devient le passe temps favori des gens aisés et de l'aristocratie. Le Crystal Palace est transformé en skating rink en 1865 par Plimpton. Des centaines de personnes fréquentent le Prince's Club chaque jour : des gardes, des membres du parlement, des lords. Le patinage est une pratique physique bien moins onéreuse que le cheval, bien plus accessible et tout autant à la mode. Les femmes peuvent y pratiquer une activité qui "sort des sentiers battus".

La jeunesse bourgeoise y laisse libre cours à son romantisme, parfois chaperonnée par ses ainés relégués en bord de piste. 

" De plus, il y a toujours des jeunes hommes éligibles à la patinoire, et qui sait, si un attachement peut naître d'une chute préméditée. Au cas où vous ne le sauriez pas, une patinoire est aussi propice au flirt qu'une salle de bal ; et il n'y a pas de dépenses pour les bouquets de fleur ou les robes du soir." (Morris Traub, Roller Skating through the years)

Les phases d'apprentissage sont particulièrement propices aux rapprochements physiques :

"Miss Prettipet confesse avec timidité qu'elle adore le patinage. En particulier quand elle trouve quelqu'un pour lui apprendre. Elle est si nerveuse qu'elle n'ose pas essayer seule mais qu'elle se débrouille plutôt bien quand quelqu'un lui tient la main. Quand on fait un faux pas, vous savez, il ne peut s’empêcher de vous serrer."

La pratique du patinage s'étend progressivement à toutes les classes sociales et dans la moindre petite bourgade de Grande-Bretagne au milieu des années 1870. 

Roller au skating rink de Princes Brompton

Liens utiles

La condition féminine dans la société victorienne (Wikipedia)

Lire l'article de Bust

Mis en ligne  le 15 January 2019 - Lu 314 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB